1

Macron sera aux obsèques : c’est pourtant sa faute si la policière est morte

Nous vivons réellement dans un monde pourri. Dieu sait où cela va s’arrêter et si comme je l’ai déclaré au micro de Sud radio, lorsque j’ai été reçu par André Bercoff (un des rares à m’avoir reçu avec Martial Bild de TV Libertés, qu’ils en soient ici remerciés), « nous n’échapperons pas à la guerre civile » et nous n’en avons jamais été si près. Il suffit pour s’en rendre compte d’examiner l’actualité de ces dernières semaines : depuis le 13 avril, rien que pour les Yvelines, 100 faits de violence, dont 66 attaques au mortier contre les forces de l’ordre, 2 nuits d’émeutes dans un bourg de 1 700 habitants à l’Argentière, dans le 07, 4 nuits d’émeutes à Tourcoing, Roubaix, Marcq-en-Barœul, Wattignies, Lille-sud, 5 nuits d’émeutes à Trappes, etc. etc. et une policière tuée à Rambouillet !

Macron dans sa grande hypocrisie va se rendre aux obsèques de cette policière ! Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! COMMENT PEUT-ON AVOIR LE CULOT d’assister aux obsèques de cette mère de famille devant une famille détruite et en larmes alors QU’IL EST LE PRINCIPAL FAUTIF DE CE DRAME ! 2 250 000 migrants auront pénétré sur notre sol durant son quinquennat, il est le premier importateur de meurtres et d’attentats en France !

À la place du mari de cette femme, j’interdirais la venue de ce criminel venu pleurer des larmes de crocodile sur le cercueil de ma femme, alors que si seulement, avec un simple bon sens, il avait fermé hermétiquement nos frontières, contrairement au diktat de la Commission européenne et des droits de l’homme (dont on se fout complètement car ils devraient être remplacés par une Commission des droits des Français) qui décident pour nous, beaucoup de drames de cette sorte auraient pu et dû être évités !

À QUOI SERT UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANCAISE SI C’EST POUR OBÉIR À CETTE COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE, si ce n’est qu’à inaugurer les chrysanthèmes ?

Dans cette triste semaine on a eu quand même une lueur d’espoir : l’appel des 1 000 MILITAIRES dont 20 généraux à la retraite et des officiers supérieurs. Évidemment toute la gauche, Méluche en tête, s’insurge contre cet appel, car ils commencent à prendre conscience que ces pourriticards vont trop loin et que cela commence à grogner et menacer de partout et ils ont une peur bleue d’un remake du putsch d’Alger comme il y a 60 ans !

Qu’ont osé dire ces militaires : « qu’ils étaient disposés à soutenir les politiques qui prendront en compte la sauvegarde de la nation ». Est-ce critiquable ? Pour moi non, pas du tout. On attend d’un militaire qu’il soit patriote et s’il sent la patrie menacée, son devoir c’est bien de la défendre. Moi, au contraire, je trouve que cet avertissement arrive bien tard et qu’il est bien trop « soft » ! Ils appellent à défendre le patriotisme en dénonçant le délitement de notre patrie, « délitement qui, avec l’islamisme s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être voire une haine entre les communautés… délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoire soumis à  des dogmes contraires à notre Constitution ».

C’est criant de vérité, alors soit les gens qui s’offusquent de cet appel sont aveugles, soit cela les dérange car eux ne sont pas des patriotes mais plutôt des TRAÎTRES À LA NATION et se complaisent dans cette situation. Alors évidemment ils sentent que cela va éclater et que le boulet du canon risque de les atteindre, eux qui vivent bien tranquillement dans les ministères, les hémicycles ou à l’abri dans leurs partis politiques.

Hélas je sais comment les pourriticards qui nous dirigent vont réagir et la gourdasse de Florence Parly en tête l’a déclaré, ils sont en train d’étudier la façon dont ils vont pouvoir sanctionner ces courageux militaires, en espérant qu’ils n’auront pas le culot de faire ce que Hollandouille (encore une occasion de plus pour avoir du dégoût pour ce petit homme) a osé faire au général Piquemal qui a tout mon respect (il a été rayé des cadres de l’armée après avoir pris part à Calais à une manifestation interdite ), qui a dirigé 10 ans la Légion, le meilleur et plus prestigieux régiment français, et qui a combattu aux côtés de ses hommes, à la différence de tous ces salopards qui défendent la France assis sur leur cul de singe, dans des bureaux, ou pire qui nous déclarent sans aucune honte que les militaires n’ont pas vocation à défendre les civils (Général Bruno Leray au moment des attentats du Bataclan) !

Je regrette bien que ces militaires se soient simplement contentés d’une déclaration, j’aurais réellement préféré qu’ils virent ces salopards de ce gouvernement de baltringues pour y mettre un gouvernement militaire en attendant de véritables élections et cette fois-ci, à la proportionnelle, de façon à ce que toutes les tendances politiques et tous les Français soient représentés.

Ces abrutis qui les critiquent n’ont pas tardé à déclarer que le fascisme était en embuscade, ce qui est un comble alors que depuis quelques années nous ne sommes plus du tout en démocratie, la presse et les réseaux sociaux sont muselés, nous n’avons pratiquement plus aucune liberté, le peuple n’est jamais consulté et que chaque jour nous devons subir quand ce ne sont pas les attentats, les scènes de guerre civile qui éclatent partout en France sans que personne ne réagisse !

La justice est complètement pourrie. Désormais on peut tuer en toute légalité, soit en avortant durant le 9e mois, soit en balançant des femmes par la fenêtre sous couvert d’avoir fumé des joints, ce qui vous donne des bouffées délirantes. C’est curieux, Bob Marley fumait plus de 20 joints par jour, et lui n’a jamais tué personne !

Patrick Jardin