Macron s’est comporté en porte-parole de l’Algérie, pas en président de la France

Publié le 15 novembre 2019 - par - 52 commentaires - 2 545 vues
Share

À l’occasion du 1er novembre, Emmanuel Macron n’a pas jugé charitable de s’adresser aux chrétiens, en ce jour où ils honorent leurs morts et leurs ancêtres, mais ignominieusement, comme il sait si bien le faire, d’adresser au peuple algérien un souhait de bel anniversaire ; rappelant ainsi à ceux qui l’ignorent le soulèvement des nationalistes algériens, le 1er novembre 1954, contre l’État français. Premier acte d’un conflit qui s’étendra sur huit longues années, et dont le bilan des morts civils et militaires, dans tous les camps, se compte par milliers. Je mets sous le boisseau le million de Français contraints à l’exil, et les cent soixante mille harkis, assassinés par les nervis de Ben Bella.

En agissant de la sorte, Emmanuel Macron a fait preuve d’une répugnante attitude de boutiquier. Puisqu’il est admis, depuis l’élection de François Hollande, que la communauté algérienne en particulier, et les Franco-musulmans en général, vivant en France, sont les marqueurs utiles à la victoire du candidat à la Présidence ; il suffit à ce dernier de se rendre à Alger, et toute arrogance dehors, de crier : « Ici, il s’est commis un crime contre l’humanité. » Macron sait que les élections municipales au mois de mai 2020 seront difficiles, à l’exemple des Européennes, pour les candidats se réclamant de la formation politique qui le soutient ; il fallait donc envoyer un premier message de manière à commencer la mobilisation.

Il m’a donc semblé de la plus grande urgence de rappeler à monsieur Macron, dont la mémoire est brouillée dès qu’il s’agit de l’Algérie, ce que fut la réalité du 1er novembre 1954.

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, et tout au long de la journée qui suivit, des attentats ouvrirent le dernier acte de la cohabitation franco-musulmane. Il durera sept ans et demi et sera pour la France l’événement le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale. Comme le rappelle le journaliste et écrivain Yves Courrière, au long des semaines, des mois et des années tout y passera : « Guerre psychologique, tortures, assassinats, sauvagerie, viol des foules et manipulation de la presse. » Des actes de barbarie d’un autre âge seront commis par les nationalistes, incitant l’armée française et parfois directement les Européens, au nom de la réponse de guerre ou de la préservation de la sécurité des familles, à accomplir des actions qu’une société hautement civilisée ne peut s’abaisser à cautionner.

Sous l’impulsion de l’Égyptien Nasser, les Arabes algériens créent un parti politique, le Front de libération nationale (FLN), et sa branche militaire, l’Armée de libération nationale (ALN). L’opinion musulmane n’est pas favorable au soulèvement : la répression qui a suivi la tentative d’insurrection du 8 mai 1945 reste présente dans les mémoires. Ajoutons que les difficultés économiques ressenties dans le milieu rural, vivier des futurs combattants, n’incitent pas les petits exploitants à entrer en collision frontale avec l’occupant européen. Et puis, çà et là, des Arabo-Berbères font encore confiance au débat parlementaire et démocratique pour voir aboutir leurs revendications.

Cependant, en 1954, pour les nationalistes, les objectifs sont clairs. Brûler les récoltes des Européens et récupérer des armes. Mais la priorité des priorités consiste à terroriser l’opinion publique en installant la guerre subversive. Il n’est pas important que meurent des femmes, des hommes et des enfants, innocentes victimes fauchées par des bombes artisanales ou par des tirs à la mitraillette à n’importe quel moment de la journée, jusque devant les lycées et les écoles. Ce qui compte avant tout, aux yeux des nationalistes, ce sont les effets de la terreur exercée sur l’homme de la rue. Avec le recul des années, l’observateur se demande où se situe l’acte de gloire d’un tueur anonyme devant les membres brisés d’enfants, les hurlements de détresse des mères et les sanglots muets de ceux qui ont perdu a jamais leur raison ou leur intégrité physique.

La première bombe de fabrication artisanale explose le 1er novembre 1954 à minuit cinquante. Elle a été déposée sur une des fenêtres de l’immeuble de Radio-Alger. Aucune victime à déplorer, rien que des vitres brisées. Ce ne sera pas toujours le cas pour les autres explosions. La deuxième bombe explose près du dépôt de carburant Mory, sur le port, la troisième est destinée à l’usine à gaz située à l’est d’Alger, jouxtant le Jardin d’essai. Les suivantes ont été placées au dépôt de liège d’Hussein-Dey et à l’usine de papier Cellunaf, à Baba-Ali. À Boufarik, capitale de la Mitidja, la coopérative agricole est incendiée : il n’en reste rien. Une gendarmerie est attaquée à Tigzirt, deux soldats sont abattus à Batna, un commandant à Khenchela, une tentative d’incendie à Tizi-Reniff fait un mort. Une voiture est arrêtée à Ouillis, son occupant est tué.

Dans les premières lueurs de l’aube, le vieux car Citroën assurant la liaison Biskra-Arris halète sur la route en lacets. Les occupants musulmans n’ont aucun regard pour le paysage ; la majorité d’entre eux finissent leur nuit, la tête ballottée au gré des nids-de-poule. Mais chaque virage est l’occasion pour un jeune couple français de s’émerveiller devant la beauté sauvage et tourmentée qui défile devant eux. Guy Monnerot et Janine, son épouse, profitant du congé de la Toussaint, se rendent à Arris pour le déjeuner, répondant à l’invitation d’un ami instituteur. Mariés de fraîche date, ils sont en Algérie depuis un mois et y occupent un poste conjoint d’enseignant à Tiffelfel, un village perdu au milieu des Aurès. Les habitants, les Chaouïast, d’ordinaire méfiants et hostiles à toute présence étrangère, les ont adoptés sans la moindre difficulté. Guy avait convaincu Janine de le suivre dans cette belle aventure : enseigner le français aux enfants musulmans.

Hadj Saddok, caïd à M’Chounèche, est assis à côté du couple. Avec son burnous blanc, ses bottes rouges, sa culotte noire et son baudrier écarlate (dans lequel se trouve un revolver), il produit une forte impression sur Mme Monnerot. En raison du concert de ferraille que produit le car à chaque tour de roue, auquel s’ajoute le caquetage des fermiers montés depuis peu – ils se rendent au marché d’Arris dans l’espoir d’y vendre les produits de leur exploitation -, la conversation est rendue impossible. Le caïd parvient néanmoins à informer ses voisins que des attentats ont eu lieu tout au long de la nuit à Alger et à différents endroits du pays. De sa poche, il sort un tract qu’il reçu deux jours auparavant. Il y est question d’un Front de libération nationale et d’un combat à venir pour libérer l’Algérie du joug colonial.

Il est 7 h 50 lorsque le car débouche sur un élargissement de la route formant une sorte de crique barrée par une rangée de pierres, ce qui contraint le chauffeur à s’arrêter. Des hommes surgissent, portant une veste de cuir et un pantalon kaki trop large. Leur visage est voilé jusqu’au-dessous des yeux. Leur chef, Chihani Bachir, entend mettre à exécution les consignes qu’il a reçues de ses supérieurs. Tirer sur tout véhicule français, tuer en priorité des Européens qui, selon le catéchisme du FLN « ont fait du mal à l’Algérie », mais aussi les musulmans favorables aux colonisateurs. Aussi n’a-t-il aucune difficulté à repérer le couple d’instituteurs et le caïd parmi les Arabo-Berbères. Il les fait descendre. Monnerot et son épouse sont terrorisés. Hadj Saddok essaie de les rassurer. Bachir interpelle le caïd. Il veut connaître sa position. Est-il du côté des insurgés ou entend-il rester dévoué aux Français ? Devant le jeune combattant, ce capitaine de réserve de l’armée française – avec laquelle il a brillamment combattu pendant la Seconde Guerre mondiale – adopte une attitude pleine de morgue. «Vous ne croyez pas que je vais discuter avec des bandits, leur répond-il, vous voudriez me faire croire que toute l’Algérie est en rébellion ? » Il s’aperçoit que le jeune couple est menacé par le reste des terroristes. « Laissez-les, leur crie-t-il, ce sont des instituteurs. Ils viennent en Algérie pour nous apporter leur aide. »

A-t-il esquissé un geste en direction du baudrier renfermant le revolver ? La réponse appartient au silence. Toujours est-il que l’un des agresseurs, le seul qui possède une mitraillette, tire une rafale dans sa direction. Touché au ventre, le caïd s’écroule. Guy Monnerot et sa femme sont également atteints. Guy est grièvement blessé à la poitrine, Janine à la hanche.
Il existe une autre version des faits. Saddok aurait été abattu après une violente discussion avec Bachir. Quant aux jeunes Français, les terroristes les auraient dépouillés de leur argent et autres valeurs, puis abattus avant de repartir avec le car. Quoi qu’il en soit, défiant tout respect humain, Bachir abandonne les enseignants sur le bord de la route, ne laissant à Guy Monnerot aucune chance d’être sauvé. Il agonisera pendant plus de cinq heures. Son épouse aura la vie sauve grâce à l’ethnologue français Jean Servier. De retour d’un village où la veille il avait enregistré des chants berbères, il est passé sur les lieux quelques heures après le drame.

La liste des victimes de cette terrible journée s’allonge avec quatre militaires, des appelés du contingent. Quinze jours plus tard, Pierre Audat aurait eu vingt ans. Eugène Cochet, vingt et un ans, est brigadier-chef. Ils sont de garde à la caserne de Batna. À l’aube, les rebelles envahissent la petite ville. Les deux militaires essaient de riposter aux tirs des agresseurs comme ils le peuvent, car il est important de savoir que le 1er novembre 1954 ce n’est pas encore la guerre en Algérie, ce qui signifie que les armes des soldats ne sont pas chargées : les cartouches sont enfermées dans des sachets de toile cousus, comme l’exige le règlement… À Khenchela, André Marquet – du 4e RA – est réveillé par les détonations. Il tente de faire reculer les terroristes en utilisant son revolver. Une rafale de mitraillette le fauche. Faute d’hélicoptère disponible, il est transporté par la route et meurt en arrivant à l’hôpital. Le lieutenant Darnault, lui, est touché en essayant de contre-attaquer à la tête de ses hommes. Il est le premier officier de carrière à tomber sous les balles du FLN.

Voilà, monsieur Macron, ce qu’a été la réalité du 1er novembre de 1954, un premier bain de sang qui sera suivit par bien d’autres dont les auteurs seront, il est vrai, autant l’armée française venue défendre et protéger la population – toute la population -, que les hommes du FLN.

Raphaël Delpard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Cran

Offrons-lui un aller simple pour Alger. Ce serait la moindre des choses en remerciement des sévices rendus à la France.

POLYEUCTE

Ses différentes déclarations faites EN Algérie ou SUR l’Algérie interrogent…
Culture française, Crimes contre l’humanité, discours de Marseille, etc…
L’Algérie se cherche un Pdt ? J’ai une idée…

Marie d'Aragon

La même… certainement !
J’offre volontiers le billet d’avion ! LOL !

meulien

pour repondre a marcel….ne t’inquites pas ,tu vas ,bientot avoir plus d’algeriens en france,aujourd’hui.qu’en algerie en 1954,et tu verras….

La Hire

première leçon a tirer de toutes ces guerres, c’est que le vivrensemble c’est de la foutaise.
Seconde leçon : apprêtons nous à faire vivre le même enfer à nos colonisateurs.

Charles

Peut être que la passivité, l’absence de réaction de la part des Français à toutes invectives ont conduit Macron à une aversion totale des Français et un amour infini aux Algériens ?

joseph d arimathie

surtout avec le torse nu et luisant !

Phil93

Walls est partie en Espagne se présenter aux élections.
pourquoi macron n’émigrerait pas définitivement dans son pays préféré, l’algérie ?!?
une carrière politique l’y attends pour détruire définitivement l’économie de ce pays adoré comme il sait si bien le faire en France…

REGINA

ils vont le jeter du haut d’un immeuble

.Dupond1

Tout comme merluchon mac rond est un guignol sans moral ,un affairiste narcissique qui nous mene a la violence et qui payera tres cher son manque de patriotisme

Une patriote

Macron n’est pas le président des français mais le paillasson des riches et des musulmans. Il n’a pas compris que tout ces gens se servent de lui pour qu’il renvoie l’ascenseur aux premiers et entretienne les seconds sur le dos du peuple gaulois. Il dénigre et insulte les français dans les pays musulmans et y fait des bains de foule aux relents de lèches culs. On dit que ce type est intelligent, que nenni, il est imbu de lui même, à fond dans le pouvoir, la dictature, la richesse et se fout complètement de la France et des français qu’il assassine chez les muzzes à tout bout de champs. En poursuivant sa mise sur un piédestal de L’Algérie il nargue et insulte l’armée et les français. Il est bien dommage que le G. Bigeard ne soit plus de ce monde pour lui clouer le bec à ce merdeux !

Saintpol

Cet individu me répugne au quotidien , il n’a même plus d’amour propre …..Il faut qu’il parte avant le chaos ! ! ! J’ai un mauvais presentiment que je n’ai jamais eu avec d’autres chefs d’état et gouvernements ………

Rosa SAHSAN

Quelle honte ce type.
Il nous déteste à ce point?
ROSA

emile

à fusilier pour atteinte à la sureté de l’état et pactisation avec l’ennemi
non , même pas , le gibet….
il a été installé par l’oligarchie pour détruire la nation

REGINA

Bonsoir Dieu va s’en occuper de le faire sauter

adler

Ce n’est qu’un traitre à la nation, un psychopathe, un arriviste, un menteur, un pro-migrants et un pantin des financiers mondiaux qui l’ont placé pour faire le sale boulot : destructions dans tous les domaines de la FRANCE. Plusieurs auteurs de livres, après enquêtes, le dénoncent. Un exemple : CREPUSCULE de Juan BRANDO. Ce morveux est le fossoyeur de notre pays.

josse

Comment as-il ‘audace de parler d’une chose qu’il ne connait pas // pour gagner les élections il se met a genoux devant ce peuple qui vi avec 2000 ans de retard : /des barbares qui tuent ,violent égorgent ( DANS NOTRE PAYS ;) / Mon frére est partit faire ses 3 jrs et direct ALGERIE : 1 gamin qui n’avait jamais tenu 1 arme comme tous les appelés : voila ton pactage et en route : et la et bien c’est clair faut te battre ou tu finiras dans le trou/:;ils ont sa vu devant leur gitounes leurs copains la avec les partis génitales dans la bouches ! ceux qui étaient touchés et qui ne reviendrait jamais!!! le GENERAL DE GAULE a fait l’énorme erreur de leur donner leur indépendance ..et ces soldats sont partis faire LA PACIFICATION !!! i .MR MACRON VOUS N’ËTES /QU’UN TRAITRE /

Rems

A lire ça ça promet encore de beaux jours devant nous après les attentas déjà perpétrés en France avec ces sanguinaires soutenus par ces saloperies de politiciens…….

Marcel

Vous auriez aimé que les Algériens , que vous désignez avec un vocable réducteur de musulman, collaborent avec la France comme vous ou vos ancêtres l’ont fait avec l’Allemagne! Ce sont les Algériens – athée,chrétiens,juifs,musulmans ,agnostiques- qui étaient méchants ! Ah heureusement que l’histoire se répète : Selon votre logique tronquée , ce sont les Ricains envahisseurs de l’Irak qui sont victimes des attentats ! On réagit à l’ennemi avec les moyens du bord ! La France des ténèbres n’avait rien à faire en Algérie ! Pourquoi le Général De Bollardière a quitté son poste en Algérie?

Sarah

Si la France n’avait rien à faire en Algérie, les Algériens n’ont rien à faire en France. Cela marche dans les 2 sens.

Dorylée

@Marcel, il est permis d’être con mais on ne le montre pas ! Avec Internet et un tout petit peu d’intelligence, c’est peut-être beaucoup vous demander, vous pouvez trouver une réponse à votre question de savoir pourquoi la FRANCE a été obligée de se rendre par la force dans ce coin d’Afrique. Vous pourrez aussi comparer ce qu’était cet enfer à l’arrivée des Français, ce qu’était devenu ce beau pays en 1962 et le cloaque qu’il est aujourd’hui au point que ses égorgeurs le fuient pour venir nous égorger chez nous. Comparer la présence française en Algérie avec l’occupation nazie de la FRANCE démontre que vous vous situez plus bas que le caniveau. L’égout sans doute. Soyez assuré de mon profond mépris !

Marcel

L’insulte n a jamais été un argument ! Elle abaisse et avilit celle ou celui qui la profère ! Quand moi, je vous parle de dignité – vivre sous le régime indigénat- vous , vous me parlez du matériel -des routes , hôpitaux-. Ce n’est pas un Algérien qui a dit : je préfère être un Allemand vivant qu’un Français vivant . Si les vrais patriotes avaient épousé vos idées , la France aurait été encore sous le joug des Allemands ! La France s’est rendu ,si tant est qu’on puisse utiliser ce vocable , en Algérie pour spolier ses richesse afin de nourrir la population Française miséreuse à l’époque .C’est vrai que quand on patauge dans la fange de l’aigreur ,on a qu’égout et caniveau comme mot fétiche ! Une petite roulade dans la bauge ma ptite cochonne pour conclure ! ça doit t exciter ça !

Favre

Marcel . L Algérie a été faite pair la France , elle était Française en 1954 depuis près de 130 ans Ça n a donc strictement rien a voir avec les Américains en Irak ou la France de 40 _45 .Relisez l histoire , lai vraie ! liser Bernard Lugan , cela vous évitera de dire des anneries .

BobbyFR94

Je suis d’accord avec vous : on aurait du raser tout le continent !!! ne pas laisser de gens vivant !!

Ainsi, pas de création de l’algérie, et surtout pas un investissement qui a coûté bien plus aux contribuables français, et qui, aujourd’hui encore, si les comptes étaient vraiment fait, ferait que la dette française n’existerait pas !!!

Sans compter les vies, d’hier là-bas, et surtout aujourd’hui en France, qui auraient été épargnées !!!

Merci pour votre remarque !!!

Cran

Très cher Ali Ben Marcel,
Votre pensée véhicule des relents putrides de fosse d’aisance, aisance qui pourtant fait visiblement défaut à votre raisonnement.
C’est pourtant dans le désert synaptique de sa boîte crânienne que l’âne pense avoir tout compris.

Marcel

Cran rasé : Vous me reconnaissiez avoir une pensée et raisonnement ! Et moi en retour : je vous reconnais deux qualités ou caractéristiques : putréfaction et braiment ! la France aurait des soucis à se faire s’il ne restait que des gens comme vous pour la défendre ! Vu tes références , je suis prêt à parier que tu es un amateur invétéré de la scatologie!

patphil

macron aime les algériens, marocains tunisiens et autres turcs parce que les voix musulmanes des « quartiers » lui seront acquises! c’est tout simple !

josse

VOUS AVEZ LES MOTS JUSTES /CE N’EST PAS 1 PRESIDENT FRANCAIS //MAIS 1 ENNEMI ..//

Hervé

Oui,vous avez raison,pour permettre à des millions d’Africains de venir nous détruire depuis l’intérieur même,de notre pays,et grâce à notre argent,qui leur permet d’être nourris,soignés et entretenus;c’est tout simple. Ce type est la plus grande saloperie de tous les temps.

REGINA

je vais être grossière et c’est surtout leur queue qui veu

Annie

c’est le plus grand salopard , à crever ce mec ,c’est tout ce qu’il mérite

Langevin

Le pendre la tête en bas,pour qu’il remue comme un asticot,jusqu’à ce que mort s’en suive. Ce type est la plus grande pourriture de tous les temps;car même Hitler,n’aurait jamais détruit son propre peuple.

kabout

macron n’a jamais été président des francais mais le laquais de Bruxelles et un paillasson imbibé d’urine dont les musulmans s’essuient leurs pieds dessus,et personnellement je ne l’ai jamais reconnu comme mon président de mon pays,je ne m’inquiéte pas….il va dégager en 2022 et pourra retrouver ses bougnes toute l’année en vacance au maghreb si il veut il aura tout le temps.

Perplexe

vous oubliez avec une confortable retraite + chauffeur +++ les autres avantages, le tout à la charge des Français pour des décennies vu son jeune âge !

patphil

mais non, mais non, il l’a promis, plus de régime spéciaux de retraite, tous aux points ! (mdr !)

Joël

Je suis sûr qu’il va battre le record de longévité de giscard.

Nuch

Bien que dieu et l’armée vous entendent

Nico

Et de 2020 à 2022 il lui reste deux ans pour continuer à nous empoisonner la vie et nous faire chier. C’est très long 2 ans.

kabout

oui ca va etre long mais malheureusement en 2 ans des centaines d’agressions seront commise encore par ces « francais de papier »,attaques terroristes, toutes ces attaques et part la force des choses ne feront qu’augmenter le vote RN en 2022 c’est triste a dire mais mais c’est un mal pour un bien….. « ca nous arrange quelque part » ces délits ne peuvent qu’apporter de l’eau au moulin RN.

ricco delestaque

Certains disent que s’il obtient un second mandat ce sera pour finir de détruire la France, moi je pense que ce ne sera pas nécessaire, j’ai toujours pensé qu’il était le suivant de Hollande pour parachever son œuvre, soit de finir la destruction, et c’est en bonne voie, en deux ans, il peut s’en passer des choses !

Une patriote

Nico ET DEUX ANS pour permettre une énorme invasion de muzzes et des milliers de nationalité française donné par Macron aux musulmans comme l’a fait Valls en sont temps. C’est immédiatement et non dans deux ans qu’il faut virer l’imposteur !

josse

C’est se que nous voulons / mais fut toujours se méfier !!! les Français sont parfois surprenants //Mais la il a été parachuté :.

Langevin

Ce salopard doit être pendu par les pieds,sous l’Arc de Triomphe,jusqu’à sa mort,et incinéré avec les ordures de la ville de Paris.

Nuch

Bien et après……..qui MLP qui prétend que l’islam est compatible avec la ripoublique seule l’armée peut nous sauver

doido 5

Un générale pourrait -il fomenter un coup d’état ? Il le faudrait , car , 5 ans de plus avec Macron = au moins , la guerrilla civile , avec des enclaves , comme la Seine St Denis , quariers nord de marsellie , ceux de grenoble , de strasbourg , le neuhoff , les banlieues de lyon , celles de lille , celles de toulouse , de nantes , de brest , etc ……
Nous sommes en train de nous diriger vers le scénario du triste film :
Banlieue 13 !!!!!
Nous y allons direct , si macron reste en poste !

Pedro de la Mancha

@doido
L’armée obéit, point. Ils sont là pour servir les institutions. Un coup d’état en France ? Vous plaisantez? Croyez-vous que les puissances étrangères puissent laisser faire ? Ne rêvez pas. Déjà si le RN passe un jour nous aurons des ennuis avec l’international alors je ne vous explique pas un coup d’état.

doido 5

Donc , selon vous , la france est condamnée à subir la chienlit gauchiâsse ? Parce que , je ne vois pas MLP gagner en 2022 !
Vu que les merdias aux ordres font tout pour la faire monter dans les sondages , afin que le roquet micron , puisse , une nouvelle fois , refaire le coup de la tenaille mitterrandienne , pour repasser au 2eme tour , avec tous les ralliements collabos !
Donc , la france est bien finie !
Dans 10 ans d’içi , Pedro , nous aurons un « gentil  » président musulman et avec la char’ia en prime !
Et l ‘armée appliquera les ordres , comme vous dites ; tant mieux !……..

patphil

l’armée ? avec ses généraux gamelards, ne rêvez pas !

doido 5

éh bien , commencez à apprendre l ‘arabe littéraire , car il vous sera très utile pour la suite des évènements : moi perso , je le parle un peu , car je parle plusieurs langues et dans 15 ans d’içi , je serai plus près de DIEU , que de ma naissance : donc , ila ‘l liqa et wada’an , comme ils disent : au revoir et adieu , en frç .

Langevin

Marine Lepen dit cela,pour ne pas écarter les électeurs qui sont indécis,et qu’elle souhaite ramener vers elle;et elle a raison. Mais une fois qu’elle sera élue,elle ne fera aucun cadeau aux musulmans,qui pour beaucoup,n’auront pas d’autre choix que de repartir dans leurs pays.Il faut lui faire confiance..!

Une patriote

Nuch, vous êtes en retard d’un siècle, MLP A ETE LA SEULE à se prononcer CONTRE la manif de la honte faite par les musulmans le 10 novembre.  » LA SEULE  » contre ces extrémistes et contre tout les autres. La seule à si opposer pendant que la droite, la gauche, N. Morano, NDE et les autres FAISAIENT SILENCE et donc approuvé Macron de l’avoir autorisé. Maintenant l’armée, à par la Légion étrangère vous pensez en voyant ces généraux tout souris et tout mielleux avec Macron qu’ils vont risquer de passer à la trappe pour aller contre Macron, vous rêvez, les carriéristes se foutent pas mal de nous, ils n’iront jamais contre Macron les soldats en savent quelque chose !

doido 5

Il court à la pêche aux votes , car il sait pertinemment que larem est dépassée et ça l ‘inquiète , lui , et ses maitres financiers francs maçs .