Macron va-t-en-guerre a besoin d’un hôpital militaire de propagande

La drôle de guerre de Macron contre le Covid-19 à la télé : découvrez l’hôpital militaire de campagne qui sort de terre à Mulhouse pour soulager la pénurie des services hospitaliers aggravée par Macron. Alors que des locaux vides et adaptés, isolés et chauffés, sont disponibles partout, Macron a besoin de mettre en scène un hôpital militaire de propagande. C’est pourquoi un hôpital militaire de campagne est installé « pour la com » de « Macron en guerre » « comme un décor pour la télé » à Mulhouse. Après l’annonce, par Macron : « C’est une guerre, elle va durer », il fallait mettre en scène cet « élément militaire de propagande ». Car cet équipement de figuration pour la télé est conçu spécialement « pour la com’ de Macron en guerre » depuis son bureau.

Valeurs actuelles : « Comme le révèle le JDD, Macron reconnaît certaines erreurs de communication et devrait faire de nouvelles annonces pour lutter contre le Covid-19. C’est pourquoi il avait besoin d’un hôpital militaire de propagande pour occuper toutes les télés vulgaires en continu, BFM-Macron et LCI.

La figure de Clemenceau : le lieu de l’installation a été confirmé pour les télés : cet hôpital militaire de campagne sera bien à proximité de l’hôpital de Mulhouse afin d’éviter un transfert trop compliqué des patients. Mais en même temps, Mulhouse : six malades du Coronavirus évacués par avion militaire, une « première » !

Macron a besoin d’un hôpital militaire de propagande. Voilà comment Macron compte mettre tout en œuvre pour affronter la pandémie qui sévit sur tout le territoire : « C’est une guerre. Elle va durer. »

La figure de Macron-Clemenceau pour la télé : « Mon rôle est de superviser. Je dois être au front, aller voir les équipes, dans les hôpitaux, être dans l’anticipation. » (JDD) Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

La com’ de Macron en guerre continue : « Nous devons faire face à l’urgence sanitaire, protéger les plus faibles, nos aînés, et notre système de santé lui-même. Mais aussi prendre en charge la société, son stress et sa capacité à vivre cette pandémie en tant que nation. Ce sera « un test » de solidarité pour notre démocratie. » Mais Macron refuse de généraliser les tests tant que le pic de la pandémie n’est pas atteint !

Nous ne sommes pas au bout de la propagande de com’ de Macron en guerre pour la télé.

« L’ennemi est là, invisible, insaisissable, il progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale. »

Contre le Coronavirus, la drôle de guerre de la figure de Macron-Clemenceau, c’est pour la télé !

François-Xavier Bourmaud et Nicolas Barotte : la France bascule dans le scénario à l’italienne, celui que Macron à la télé et son gouvernement s’efforcent d’éviter depuis le début de la crise du Coronavirus. Face à l’aggravation de l’épidémie, Macron depuis l’Élysée a parlé à la télé : « Pour une durée de quinze jours au moins, vos déplacements seront fortement réduits. Seuls sont tolérés les trajets pour aller faire vos courses, ou pour vous soigner. Cette décision a fait l’objet d’un consensus unanime » seulement avec moi-même.

Bientôt les rassemblements de plus d’une personne ne seront plus autorisés. Toutes les libertés sont suspendues, surtout celles des Français de souche. Macron a choisi la manière forte face à l’inconscience de ceux de la diversité qui s’entassent sur les marchés de Belleville. C’est pourquoi le comportement de certains Français de papier n’est pas étranger au durcissement des mesures de lutte contre les Français de souche.

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée ! Et Macron n’exclut pas de recourir aux militaires. Du côté des armées, on se tient prêt à toute éventualité. Le recours aux forces militaires pour faire respecter les mesures de confinement est dans les esprits tordus des LREM au pouvoir. Au ministère, on tente de déminer les rumeurs qui circulent, comme celles alimentées par le décret du 13 mars 2020 relatif aux organismes susceptibles d’accueillir des militaires en affectation temporaire. Le texte détaille les organismes au sein desquels un militaire peut être affecté en position d’activité, comme un établissement de santé, une autorité administrative, une collectivité. C’est un texte technique pour préciser la situation de personnels militaires détachés dans d’autres institutions. Cela n’aurait donc rien à voir avec une intervention des forces militaires pour répondre à la situation d’urgence sanitaire exceptionnelle. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Mais le recours à l’armée ne sera décidé que si Macron juge qu’il s’agit là du seul moyen de protéger la santé des Français contre les Français eux-mêmes en fonction des informations qui lui sont apportées !

Éditorial du Monde partisan collabo de gauche pro-Macron : si Macron dans sa guerre du Coronavirus réussit à entraîner derrière lui une majorité de Français, il lui faut encore réaliser l’union sacrée. (???)

Selon une enquête Ipsos-Sopra-Steria, réalisée les 16 et 17 mars, pour le Cevipof, lorsqu’on interroge les Français, 84 % d’entre eux estiment que les conséquences de la pandémie sur la santé en France sont graves, et 47 % les jugent même très graves. Macron doit tenir compte du fort discrédit dont souffre sa parole politique. Pour cela, il cherche constamment à s’appuyer sur la mise en scène médiatique pour les télés de l’expertise des médecins et des scientifiques qui ont foiré dans l’anticipation et la gestion de la crise.

Il espère pouvoir échapper au procès en illégitimité instruit contre lui par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon qui le décrivent depuis son élection comme un ultra-libéral minoritaire aux pulsions autoritaires. Il a ainsi choisi l’arme de la télé scolaire soi-disant pédagogique pour contrer les polémiques politiciennes.

C’est pourquoi la figure de Clemenceau et un hôpital militaire de campagne installé « pour la com’ de Macron en guerre » doit fonctionner pendant des jours « comme un décor pour la télé » à Mulhouse. Pour Macron : « C’est une guerre, elle va durer », il fallait mettre en scène cet « élément militaire de propagande ». Car cet équipement de figuration est conçu spécialement « pour la com’ de Macron en guerre » depuis son bureau.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. L’Homéopathie vient d’être dénoncée ! Et pourtant !
    1.000 lits en Chine en une semaine ? 30 en 8 jours cheux nous… Le reste en Afrique !
    Pourquoi pas le Ch. de Gaulle en Corse ?
    Tous entubés !!!
    A défaut de respirateurs …..

  2. Il va bientôt poser devant, quelle tenue mettra t’il ? Une blouse blanche, un treillis militaire?

  3. Un avion qui evacue 6 malades alors qu’il pourrait en transporter douze et un porte helicopteres evacuant depuis la Corse douze malades! Comme ça ce sont les Armées qui sont impliquées !COM ! Propagande !

    • Propagande, meuhhhh non…vous n’y pensez pas, c’est un gouvernement parfaitement intègre qui s’occupe de nous avec bonté et promptitude…lente certes, on s’en aperçoit tous les jours…il nous dit même comment se laver les mains, comme la dinde de la commission EU d’ailleurs!

    • Ce qui est curieux, c’est que l’avion équipé peut faire Ajaccio-Marseille en 40 minutes, mais là on prend un navire qui met 8 heures pour la traversée.

    • GVS
      +1000000000000000000000000000000000
      Les deux départements de la Corse possedent chacun leur avion d’évacuation sanitaire …..une demie heure apres ils sont a Marignane et pour les cas les plus urgent un hélico prend le relais pour déposer les malades sur le toit de l’hopital de latimone . A part soigner a bord si l’hopital est saturé ,je ne vois pas l’utilité de faire déplacer cet énorme batiment pour 8h de traversée…..A mon avis : oui l’équipe a choupi veut se faire mousser en se faisant passer pour des mecs qui mettent le paquet
      ……..Il n’y a pas des milliers de malades en Corse et la rotation des avions sanitaires serait amplement suffisante et surtout plus rapide et moins couteuse

  4. Macron en Clemenceau et avant lui manuel valls avait fait le meme coup et hué en Vendée lors du dépot de gerbe au monument de Ste Hermine.En Vendée que l’on soit de droite ou de gauche ,croyants ou athés personne ne doit se servir de l’image du plus nationaliste et défenseur de sa patrie que fut le vieux tigre . Tout ces guignols qui n’ont pas connu de conflits cherchent une grande figure pour faire croire qu’ils ont des c…..lles . En ce moment ils mettent en évidence une armée qu’ils ont méprisé et oublié de payer les humbles serviteurs obligés de completer l’équipement de leurs deniers ,la diminution des crédits de l’armée qui offusquera le général Devilliers provoquera son départ
    Non choupi n’est pas un homme pour sauver la France ,c’est le complice des banquiers

    • C’est assez juste, il faut bien que Choupinet et ses autres bras cassés redorent leur blason en faisant de la com dur le dos de l’armée mais je ne sais pas si ça va bien prendre au vu des personnels. Ils savent bien qu’ils travaillent pour leur concitoyens par pour le branleur.

Les commentaires sont fermés.