Macron veut faire célébrer « CRS-SS » et « Il est interdit d’interdire »…

Publié le 30 octobre 2017 - par - 37 commentaires - 1 464 vues
Share

Notre Président souhaite commémorer le cinquantenaire de mai 68 ! Ahurissant !

La France a rayé des manuels scolaires les plus belles pages de son histoire, celles qui ont fait, au fil des siècles, son rayonnement et sa grandeur au niveau planétaire, mais elle souhaite faire l’apologie d’une minable rébellion qui prônait un contre-modèle de société.

Comme si des slogans comme “CRS-SS” et “Il est interdit d’interdire” pouvaient symboliser le summum des valeurs morales et démocratiques !

Seule la gauche la plus indécrottable peut avoir de telles références ! Et Macron est prêt à tout pour amadouer la gauche radicale. Mais c’est peine perdue. Son étiquette de président des riches lui colle à la peau à jamais.

En France, on crache sur le drapeau et on siffle impunément la Marseillaise​, mais on vénère les barricades qui se dressent contre l’ordre républicain !

En 2005, le gouvernement de droite n’a même pas eu le courage de célébrer le bicentenaire de la victoire d’Austerlitz, ce chef d’œuvre de stratégie militaire de Napoléon, le Dieu de la guerre personnifié. Il ne fallait surtout pas déplaire aux Antillais qui ne gardent de Napoléon que l’image de l’esclavagiste.

Le plus illustre personnage de l’histoire, véritable légende planétaire qui a suscité 80 000 ouvrages à travers le monde, est donc devenu un boucher qui a saigné la France et un abominable esclavagiste qui a rétabli l’esclavage dans les Antilles.

A l’heure où la France traverse la plus grande crise identitaire de son histoire, balayer Napoléon des manuels scolaires est un véritable crime contre la nation.

C’est oublier que cet immigré arrivé en France à l’âge de 10 ans, est le symbole de l’intégration réussie et de l’ascension sociale par le mérite. Il devrait être le modèle républicain pour les millions d’immigrés que nous avons accueillis.

Il est le père du lycée, du BAC, de la Cour des Comptes, du Conseil d’Etat, des départements et du corps des préfets, des pompiers, du Code civil et du Code pénal. Il a créé la Banque de France, les 22 Chambres de commerce, le cadastre.

Sans oublier l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr et la Légion d’Honneur.

Mais Emmanuel Macron, qui parle beaucoup d’Europe et jamais de la France, a apparemment davantage d’estime pour Cohn-Bendit que pour Napoléon !

C’est un total renversement des valeurs. C’est la consécration de la “chienlit” et de l’anarchie.

Il est clair qu’Emmanuel Macron veut courtiser cette gauche révolutionnaire qui le hait et qui l’accuse de faire une politique 100% de droite.

La gauche révolutionnaire a toujours voulu faire de mai 68 un haut fait d’armes. Mais elle accorde à cette insurrection étudiante une importance qu’elle n’a pas.

Mai 68 n’est pas le grand mouvement de ferveur et d’émotion populaire que veut nous faire gober la gauche. C’est au contraire, une entreprise de démolition.

Mai 68, c’est le mépris de la loi, le mépris de l’ordre républicain, de la justice, de la vérité, de la méritocratie, de l’autorité, de la discipline scolaire, de la famille et de la morale.

Mai 68, c’est la négation de la patrie, de notre identité, de notre histoire, de nos frontières, de notre langue commune et de nos racines chrétiennes, qui ont forgé la nation française.

Mai 68, c’est le mépris de la France, un mépris qui a conduit à politiser l’enseignement et la justice comme jamais. C’est la destruction des valeurs morales. Mai 68 a sabordé l’école du savoir en politisant l’enseignement.

Le résultat ? La France de 2017 a le bonnet d’âne de l’illettrisme en Europe et peut se glorifier d’avoir la justice du “Mur des cons” qui  victimise les agresseurs.

En 1968, la France était riche, elle connaissait le plein emploi avec 6% de croissance. La France n’étouffait pas sous les conservatismes. Elle vivait dans la prospérité et la sécurité. Elle croulait sous les succès économiques et les grands projets industriels. Rien ne justifiait une telle insurrection si ce n’est des motivations politiques pour nuire à de Gaulle.

50 ans plus tard, nous sommes ruinés avec 2200 milliards de dettes et 6,5 millions de chômeurs et la nation est en train de se désintégrer sous le tsunami migratoire.

Mai 68 n’a pas libéré la jeunesse comme le prétend la gauche. Mai 68 n’a fait que priver les jeunes de repères et de références, piliers indispensables pour construire sa vie dans une société moderne et performante.

Mai 68 n’a pas libéré la femme ni initié la révolution sexuelle. Encore une légende de gauche. Si Dany le Rouge, perché sur ses barricades avait brisé les chaines de la femme française en matière de sexualité, ça se saurait  !

C’est Vadim et la sublime Brigitte Bardot qui ont libéré la femme dès 1956 avec le film culte “Et Dieu créa la femme”.

BB fut l’image craquante de la sexualité libre, insouciante et spontanée. Avec ses jeans moulants, ses tee-shirts et ses cheveux au vent, elle reste l’emblème de l’émancipation de la femme.

Elle a incarné, 12 ans avant mai 68, l’égalité homme-femme dans le désir et le plaisir, brisant le carcan des tabous sociaux qui paralysaient la femme occidentale.

Pour le Vatican et les grenouilles de bénitier, il va de soi qu’à l’époque, elle incarnait le péché et l’immoralité absolus.

Mais de Gaulle avait bien compris qu’elle rapportait à la France davantage de devises que la Régie Renault !!

Par conséquent, mai 68 ne fut en aucun cas une révolte porteuse de lendemains qui chantent.

En combattant l’ordre moral et le capitalisme, alors que la France était au sommet de sa richesse et de la réussite économique, les illuminés des barricades n’ont fait que semer les germes de la destruction de la nation.

La France de 2017, noyée dans un mondialisme destructeur, est en train de disparaître corps et biens au nom du multiculturalisme et du vivre ensemble.

Pas de quoi célébrer un tel naufrage, dans le seul but de plaire à la gauche.

Emmanuel Macron est en extase devant les têtes brûlées de mai 68, mais qu’il se méfie. Car c’est un véritable mai 2018, n’ayant rien d’une commémoration, qui pourrait bien lui tomber dessus à force d’exaspérer le petit peuple.

L’histoire se répète souvent et joue parfois de sales tours…

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
victoire de Tourtour

C’est surtout la pilule qui a libéré la femme.

reuri

Le makrout était ado quand il a vu brizitte dans toute son horreur, con-bandit lui rapelle son histoire personnelle, il va surement inviter polanski pour fêter la décrépitude de mai 68 .
La gauche morâââle :
http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/

Rosa ire

Il a raison le Macron national de vouloir commémorer. Cela va être une petite fête à bas coût parce qu’il aura des candidats acteurs en veux-tu en voilà pour pas un rond !
Au niveau costume, on fera au plus simple : jean et T-shirt.
Pour le reste, Macron a déjà prévu le stock de cocktail molotov…

dufaitrez

« Il n’y a pas de Culture Française » a-t-il dit ! Un expert !
Depuis 68, tout se déglingue ! La Terreur du Libertarisme !
Comme en 89 et la Terreur tout court !
« Con Bandit » au Panthéon ?

Leon

Macron doit son élection en partie à Attali son mentor et à Cohn Bendit, d’où leur rencontre à la Rotonde le soir du premier tour des Présidentielles 2017. Ceci dit que fait maintenant ce pédophile notoire de Cohn Bendit en France? Un jour allemand,un jour français,un jour autre chose.N’était-il pas député vert allemand au Parlement européen,où il a milité
pour faire entrer la Turquie dans l’UE? On sait que ce parti ne représente pas grand chose sans les voix musulmanes,et ne serait certainement pas sans leur apport représenté
au Bundestag !

France-org

Bel article et tellement vrai. Je l’ai imprimé et je vais l’encadrer . Ensuite , il ira au dessus de mon lit en attendant le grand soir.

OCTAVE DE MEQUERVILLE

DANIEL COHN-BENDIT , ce pédophile notoire et tortionnaire d’enfants ( même les gardes chiourmes staliniens , daeshiens ou nazis n’ont pas dépassé cette ligne que ce misérable gauchistes et ses acolytes comme Polanski ont joyeusement franchie avec en prime les commémorations subventionnées de l’état français sous tutelle et avec la veulerie de certains français qui les acclament comme héros des temps modernes ..) … COMMENT voulez -vous que ce monstre pédophile lubrique et impuni et ce pervers dégénéré ne conçoive pas dans sa cervelle malade le génocide des gaulois et ne réalise pas leur remplacement au nom de ses lubies et son Totem que beaucoup de francais ont idolâtrés comme des moutons . Ils ne se glorifient que de notre propre déchéance morale et notre impuissance

pierre estrelka

Votre cron est le pur produit de l’éducation nationale issue de méssoissantuite. Il commet mort sur ce qu’il ne pourra jamais comprendre.

Daisy04

Assez de commémorations débiles en France. L’avenir est il aussi inquiétant qu’on passe son temps à regarder en arrière ? De toutes façons mai 68 a été une catastrophe sur tous les plans. Il n’y a vraiment rien à fêter.

Haggar Dunor

Si Macron veut jouer avec le feu, le pétard lui explosera en pleine gueule…

patphil

je me souviens quand même que la société pré soixante huit était bloquée, archaique .
mais je constate que depuis, bien des problèmes sont apparus!
commémorer un tel évènement est bien du style macron: gerbes de fleurs et bougies…

Tristana

On aura vraiment tout vu. Voilà que Macron veut complaire à Cohn Bendit, cette grande gueule, (que de grandes gueules à gauche ! ) pour toujours figé dans ce rôle de vieil étudiant rebelle, gros rouquin blanchi sous le harnais,

Pierre ESCLAFIT

La chienlit honorée et commémorée ! C’est pas la Révolution ?

saintongeais

Mai 68 est responsable de l’arrivée du SIDA. Souvenons-nous de Radio gay des années 70 faisant l’apologie de l’explosion pornographique gay qui régnait à l’époque, notamment de la zoophilie. On sait que le SIDA proviendrait des singes africains…

Simone GUTIERREZ

Cohn-Bendit et Macron ! Quel duo insolite : un pédophile assumé et un jouvenceau violé par une cougar alors qu’ il n’ avait que 15 ans .
Et dire que nos journaleux lèche-bottes du Système font comme si tout ça était normal !

Joël

Mai 68-Macron, fêtons le bordel ! Ça n’a pas libéré la femme mais la pédophilie (voir la photo du mec à vomir).

le Franc

cohn bendit n’est pas Blanc ; jamais il ne s’idenfifiera à un Blanc ; pourquoi ? parce qu’il est juif et qu’un juif n’est pas un Blanc, surtout chez ceux qui ne croient pas en Dieu puisqu’ils se réfèrent dès lors à une appartenance ethnique, c à dire raciale.

Vincent L

Un juif a tout à fait le droit d’être c– tout comme moi ou tout comme un Le Franc. Commentaire contre productif qui permet à certains de me traiter d’extrême droite – voire de nazi. Un athée peut être issu d’un monde chrétien tout en continuant à se référer à sa civilisation et non pas à sa race.

Georges29

Rép à « le Franc » : En ce qui concerne D. Cohn Bendit, on ne comprend ni votre référence à « un Blanc » ni votre référence à « un juif », ni à votre référence à « une appartenance ethnique, cad raciale ». Qu’il utilise son verbe, sa vivacité d’esprit et son idéologie personnelle proche du stalinisme du trotskisme, du communisme, du socialisme … pour se faire attribuer directement ou indirectement par des travailleurs et créateurs de richesses pour tous (paysans, pêcheurs, artisans, constructeurs, entrepreneurs, industriels, …) des moyens financiers lui permettant de « remplir son assiette » chaque jour, etc …, est un atout que nombre de nos politiciens et dirigeants utilisent aussi, à partir de leur propre histoire que chacun peut faire remonter aussi assez loin dans la généalogie …, sans

Georges29

Suite : sans aller jusqu’à remonter à l’homo sapiens … . Et cela n’a rien à voir avec les critères que vous évoquez.

OCTAVE DE MEQUERVILLE

 » Il n’est donc pas surprenant que les forces obscures de la subversion mondiale aient trouvé dans les masses des esclaves modernes un instrument docile et obtus, adapté à la poursuite de leurs buts : là où elles ont déjà triomphé, dans les immenses « camps de travail », on voit pratiquer méthodiquement, sataniquement, l’asservissement physique et moral de l’homme en vue de la collectivisation et du déracinement de toutes les valeurs de la personnalité. » JULIUS EVOLA

André Léo

Un seul mot, Mr Guillemain: Bravo!
Peut-être peut-on ajouter que Macron a choisi le 100ème anniversaire de l’armistice de cette « Grande Guerre » pour imposer ce rappel de la grande chienlit soixant’huitarde qui a mis fin à nos Libertés Citoyennes. Européaniste forcené, Macron veut peut-être faire « oublier » ce massacre absurde qui a causé la mort de 2 millions de Français, gravent blessé 6 millions d’autres combattants venus de toutes les régions de France… et autant d’allemands, Anglais et autres sénégalais.

Lionel

Vous croyez vraiment que Macron va se priver de célébrer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale? Quelle naïveté!
Vous croyez que ce qui se passe en mai fait oublier tout le reste de l’année? Quel simplisme!

André Léo

Josnel, Vous lisez ce qui n’est pas écrit…c’est assez courant chez les intégristes…
Je ne « crois » pas, mais j’affirme qu’il est insupportable qu’un Président, élu par 20% d’électeurs, occulte le 100ème armistice de la Grande Guerre, pour imposer à 80% de Français ce qu’ils subissent depuis 50 ans: le culte pour la dictature des bobos 68’ards.
Un conseil, mangez des sardines à la Crécy. Ça améliore le fonctionnement du cerveau ,et les carottes permettent de voir sans lunette. Ça marche au moins pour les lapins…

Lionel

@André (Mme Irma) Léo:
Vous « affirmez » que « Macron occulte le 100ème anniversaire de l’armistice ». Mais qu’en savez-vous? Avez-vous consulté son agenda de novembre 2018? Où sont les preuves crédibles?
Pensez-vous sérieusement qu’un président aussi attaché à son image et à son prestige va se désintéresser de cet événement majeur et des célébrations associées l’an prochain?? Avec toutes les caméras qu’il va y avoir?
Je pensais à de la naïveté, mais je crains que ce ne soit plus grave.
Et c’est moi l’intégriste qui devrait manger des carottes… J’en rigole encore!

André Léo

Occulter n’est pas supprimer, mais affadir l’anniversaire majeur d’une victoire patriotique formidable, en y opposant la « fête » pour une catastrophe antidémocratique qui nous pourrit encore la vie…

Lionel

Il faut assumer ce qu’on dit, André: « occulter » n’a jamais voulu dire « affadir », mais bien cacher, faire disparaître.
Sinon, vous préjugez encore de ce qui va arriver (pas d’éléments concrets sur une éventuelle célébration) et de la réaction des Français (comme si ce qui pourrait peut-être se passer en mai allait occulter ce qui arrivera certainement en novembre).

Vous inventez le futur qui s’accorde à votre idéologie.
Un bel exemple d’intégrisme.

Lionel

Que de préjugés et de contradictions, Jacques!
Vous dites que « la France n’étouffait pas sous les conservatismes » et en même temps vous présentez Et Dieu créa la femme comme un film symbole de la libération de la femme. Mais ne savez-vous pas que près d’un quart du film a été censuré en France? Si le film a marqué, c’est justement qu’il allait à contre-courant d’une société très conservatrice!
Vous dites également que mai 68 a combattu « l’ordre moral ». Quelle belle référence! Les amateurs d’histoire apprécieront.

André Léo

Où voyez-vous des contradictions ?
La France, relevée politiquement, économiquement, industriellement par De gaulle, la technique de fabrication de la bombe A apportée à l’état d’Israël pour sa survie, l’éviction de l’armée US d’occupation pour cause de guerre froide, la sortie du NATO… l’Algérie algérienne aussi, qui fut la seule faute du général…qui a abandonné les puits de pétrole aux russes, américains et chinois.
La CGT a obtenu des avancées majeures pour les salariés, mais 68 demeure un recul majeur de notre démocratie, de notre culture, une mainmise sur la France par les technocrates bobo gauchistes dans tous les domaines: grandes écoles ENA, journalisme, magistrature…

Lionel

Vous ne voyez pas une contradiction à dire que la France n’était pas si conservatrice que ça et pour le prouver utiliser l’exemple d’un film qui a été censuré car jugé trop « osé »?

jan le Connaissant

Je serai curieux de voir la réaction de Christine Tasin à cet article !…
:-)

Albert

Article fort rafraichissant et souvent pertinent. Mais je doute fort que mai 2018 pète à la gueule du roi macron. Je soutiens les résistants mais ne crois plus à la capacité des français de se transformer, en nombre suffisant, de moutons en lions.

André Léo

« L’âne qui commandait des Lions » est le titre d’un ouvrage sur Joffre l’incapable le nullissime, en 1914-15.
Avec Macron, qui est tout sauf un âne, on pourrait inverser la formule: « Le lion qui commande à des ânes ».

ducalg

Pourquoi commémorer 68? ses branleurs qui soulevèrent quelques pavés et ou copulaient à l’Odéon? le début de la décadence? Vous sombrer dans le racolage M. Macron.

OCTAVE DE MEQUERVILLE

il ne reste plus que ça de toute cette foire antifrançaise de 68 : Macron va célébrer le Triomphe de la Pédophilie et la victoire sur le Gaullisme donc sur la nation de l’archaïsme des Tribus … tous les faux slogans hystériques de mai 68 sur la liberté universelle ont montré leur vraie visage , ça a fini par le caviar , par le viol des enfants dans les Riads royaux de Marrakech , , par les Harems , par l’islamisme , par le charlatanisme , les procès de Moscou à Paris , par les brutalités des commissaires totalitaires , par les milices ethniques et les Licras ..

Dunois

Macrouille n’est qu’un cloporte, une fausse humaine, dont le regard montre qu’il est fou. Un fou, heu, non, une folle qui s’affiche avec une guenon pour faire croire qu’il est un homme. Eh ben, non. Macrouile, c’est l’exemple parfait de ce qu’un humain peut être quand il est totalement raté et fini à la pisse de chameau. Les cloportes de son genre, on les écrase. C’est ce qui arrivera.

Nicolas

Bien dit. C’est un individu dangereux dont les capacités intellectuelles sont en tout point comparables à celles du feu NAZI; Je pense que Dieu interviendra dans un proche avenir pour que cet abruti disparaisse de notre société. C’est pourquoi les français intelligents, doivent comprendre la gravité du moment et prendre les devants de l’action..