Madame Aubry, c’est vous qui « humiliez » et « oubliez » les Français

Madame Martine Aubry, je lis votre interview dans « 20 Minutes » et je suis stupéfaite par votre cécité et votre hypocrisie.
http://www.20minutes.fr/article/692902/politique-martine-aubry-cantonales-la-droite-prefere-fn
« Quand notre pays compte autant de Français exaspérés par la politique de Nicolas Sarkozy, autant de citoyens qui ne supportent plus les injustices et qui se tournent vers le FN, nous ne pouvons qu’être préoccupés. »
Ce qui devrait vous préoccuper, c’est que ces « citoyens » se tournent vers le Front national et non vers le Parti socialiste, ce qui démontre qu’ils pensent que vous êtes incapables de résoudre les « injustices » dont ils se sentent victimes. La faute n’incombe pas seulement à Nicolas Sarkozy, mais à votre parti tout autant.
« Il y a deux types d’électeurs FN. Ceux qui adhérent aux thèses classiques du Front National sont minoritaires. Même si le discours xénophobe a été banalisé par Nicolas Sarkozy avec ses discours sur l’identité nationale, l’Islam ou les Roms. »
Vous inversez cause et conséquence. Ces électeurs n’ont pas attendu Nicolas Sarkozy et ses « discours » pour être préoccupés. Leur problème identitaire est antérieur à la récupération par l’UMP. Ils ont espéré en 2007 que Nicolas Sarkozy le résolve, et puis ils ont été déçus.
Et il n’y a strictement rien de « xénophobe » à défendre une identité bafouée, à s’inquiéter de l’islamisation de la France ou des troubles posés par les campements sauvages de Roms (et vous en savez quelque chose à Lille, n’est-ce pas ?)
Ce que vous êtes en train de dire, c’est qu’il serait raciste de parler de ces problèmes réels pour nos concitoyens. Lionel Jospin avait pourtant reconnu que la gauche a eu la même cécité sur les problèmes de sécurité, ce qui a participé à son éviction du second tour en 2002. Vous insultez ces électeurs.
Et qu’est-ce qui vous permet de dire qu’ils n’adhéreraient que minoritairement aux « thèses classiques » du FN ? Quelles thèses ? L’anti-mondialisation ? La volonté de stopper l’immigration et l’islamisation ? Mais lisez donc les sondages ! Sur ces trois points, les Français sont d’accord avec le FN à 50% ou plus.
« Mais il y a aussi dans ce vote de nombreux Français qui se sentent humiliés et oubliés, qui veulent dire non parce qu’ils n’arrivent plus à boucler leur fin de mois, ni  à faire leur plein d’essence, qui veulent protester. Il faut les convaincre que leur vie quotidienne peut changer, notamment en choisissant dimanche des conseils généraux de gauche. Et que voter en 2012, ce sera un vrai choix. »
Ces Français qui votent FN vivent actuellement majoritairement dans des départements dont les Conseils généraux sont dirigés par la gauche. Le PS ne les a donc pas convaincus, ni en paroles, ni en actes. On juge les arbres à leurs fruits, Madame Aubry, et ceux de vos collègues socialistes sont bien pourris, depuis les Bouches-du-Rhône jusqu’au Pas-de-Calais. C’est vous qui avez mis sous le boisseau l’affaire Guérini, c’est vous qui le payez actuellement à Marseille. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres dans toute la France.
« La droite est en train de perdre son âme. Elle ne  pense plus à régler les problèmes des Français mais à sa réélection en 2012. »
Ce n’est pas la droite qui perd son âme, mais c’est une partie de la droite, et c’est aussi la gauche. C’est vous, Madame Aubry, avec vos piscines pour musulmanes à Lille, avec votre copinage avec les islamistes de l’UOIF, avec votre refus d’interdire la burka. C’est vous, Madame Aubry, qui voulez régulariser tous les clandestins et donner le droit de vote aux étrangers. C’est vous qui trahissez Jaurès et le Front populaire.
Les élus de droite pensent davantage à sauver leurs fauteuils qu’à « régler les problèmes des Français ». Mais les élus de gauche tout autant ! Et vous les protégez, et vous protégez leurs petites affaires. Si le PS réglait ces problèmes, ça se saurait !
« L’abstention est un problème récurrent depuis des années. Un problème qui interroge tous les partis politiques d’abord, mais aussi les médias. Car les  Français ont envie que l’on parle des questions de fond plutôt que des petites phrases. »
Depuis 2002, quel spectacle nous a donné votre parti, Madame Aubry, sinon des querelles d’ego et des centaines de petites phrases assassines soit contre la droite, soit à l’intérieur de votre camp ? Vous avez largement la parole dans les médias, et curieusement vous n’y abordez pas les « questions de fond », sinon par un baratin généraliste et des vœux pieux.
« Cela signifie que les Français ont quelque chose de fort à dire : une exaspération  contre la droite mais aussi une attente de changement. »
« Une exaspération » contre la gauche aussi, sinon ils voteraient pour vous dans vos départements et non pour le FN. Dans toute votre interview, dans toutes vos interventions, c’est la faute à Sarkozy ! Mais cessez donc d’accuser la droite, le FN, les médias ! Vous êtes responsables, vous la gauche, et peut-être même plus que la droite parce que vous avez perdu vos valeurs et vous êtes devenu un asile d’éléphants totalement coupés du peuple de France.
«  Nous avons la  conviction d’avoir une immense responsabilité face à l’inquiétude du pays. »
Vous avez une « immense responsabilité » dans cette « inquiétude », c’est sûr, mais c’est parce que vous avez participé à la créer et non parce que vous avez démontré que vous savez la résoudre. Comment voulez-vous alors que les Français confient une fois de plus la clé du poulailler au renard ?
« On ne peut pas être candidat du PS, si on ne veut pas reprendre son  projet. Si on adhère à un parti, c’est pour défendre ses idées.  Cela fait près de 3 ans que l’on prépare des réponses dans chaque  domaine, en écoutant les Français, et en travaillant avec des syndicalistes, des associations, des intellectuels, des chercheurs, des chefs d’entreprise… »
Ça fait au moins dix ans qu’on attend vos « réponses ». Ou plutôt qu’on ne les attend plus, puisqu’elles sont toujours les mêmes : demain on rase gratis. Comment voulez-vous qu’on vous croie encore alors que vous avez trahi la France sur le traité de Lisbonne, que vous avez trahi la laïcité, que vous avez trahi la République, que vous trahissez les Français avec votre préférence étrangère et islamique ?
« Le Président de la République a tardé à soutenir les peuples Tunisiens et Egyptiens, il a préféré saluer le «courage» de Moubarak parce qu’il partait, plutôt que le courage des Egyptiens qui luttaient pour la démocratie ! »
Vous vous êtes regardés ? Depuis Dominique Strauss-Kahn qui a vanté la politique de Ben Ali et de Moubarak jusqu’au copinage des époux Guigou avec l’« ami » tunisien de Michèle Alliot-Marie, depuis l’Internationale socialiste où vous avez accepté jusqu’à la dernière heure Ben Ali et Gbagbo le grand ami de Jack Kang jusqu’à votre soutien personnel à l’islamiste marocain Amar Lasfar de l’UOIF ? Faut-il vous montrer les photos et les vidéos qui circulent sur le net ?
Oui, les Français se sentent « humiliés et oubliés ». Par Sarkozy et l’UMP, mais tout autant par vous et par la gauche, Madame Aubry. Et encore plus quand vous traitez de « xénophobes » parce qu’ils veulent simplement continuer à être Français et à défendre ce pays, ses valeurs, sa laïcité, sa République que vous bradez chaque jour.
Les Français vous fait payer ces « injustices » dont vous êtes largement coresponsables et complices, Mesdames et Messieurs du Parti socialiste. Ce n’est que justice. Et j’espère même que certains d’entre vous passeront devant les tribunaux pour leurs « affaires » ou pour leur haute trahison.
Pour 2012, vous donnez aux Français le choix entre le directeur du FMI ultra-libéral qui affame et appauvrit les Grecs et les Irlandais (et les Portugais très bientôt), ou la maire de Lille qui pratique la discrimination positive en faveur des étrangers et des barbus. De qui vous moquez-vous, Madame Aubry ?
Djamila GERARD

image_pdf
0
0