Madame Belkacem, vous êtes musulmane, marocaine, assujettie à l’islam et à votre roi

Publié le 12 mai 2013 - par - 5 106 vues
Share

«Alors, d’abord, ça – les mariages forcés- ne concernent pas que les sociétés musulmanes, vous voyez. C’est aussi de ce point de vue là qu’il faut, je pense, arrêter les amalgames ou la stigmatisation : le mariage forcé, ça peut concerner des sociétés catholiques.»

Madame Belkacem, vous êtes musulmane, marocaine, entremetteuse de l’islam dans le pays qui vous a accueilli, et vous portez toujours allégeance à votre roi. Je me réjouis de votre faculté de penser, et en conséquence, étant donné votre apparente et indubitable omniscience en matières matrimoniales, je me permets de soumettre à votre perspicacité d’autres aspects méritant certainement comparaison entre l’islam et le christianisme. Probablement que ces comparaisons apparaîtront comme des similitudes irrécusables à votre jugement sagace, ostensiblement aguerri et enrichi par tant d’effort prosélyte mené au service de votre idéologie.

BELKACEM3Ces éléments factuels fourniront indubitablement, vous en conviendrez, des arguments objectifs qui ostraciseront une fois pour toutes les fâcheux « amalgames » et l’illégitime « stigmatisation », dont est exclusivement victime la religion dite musulmane.

Madame Belkacem, vos valeurs incitent à combattre les mécréants jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah (Muslim 1:33). Mes valeurs chrétiennes m’incitent à ne pas verser le sang des autres car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée (Matthieu 26:52).

Madame Belkacem, votre dieu hait ceux qui n’acceptent pas l’Islam (Coran 30:4, 3:32, 22:38 ). Le mien a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3:16).

Madame Belkacem, vos valeurs ordonnent à condamner et lapider les adultères (Muslim 4206). Les miennes préconisent à ceux qui s’estiment sans péché de jeter la première pierre (Jean 8:7).

Madame Belkacem, vos valeurs autorisent à voler les biens des mécréants (Boukhari 44:668, Ibn Ishaq 76) et encouragent l’usage du mensonge (Sahih Muslim 6303, Boukhari 49:857). Les miennes me l’interdisent (Matthieu 19:18).

Madame Belkacem, votre prophète, modèle pour tous les musulmans sans distinction, a assassiné ceux qui l’ont insulté (Boukhari 56:369, 4:241).. Le mien a prêché le pardon (Matthieu 18:21-22, 5:38).

Madame Belkacem, vos valeurs incitent tous ceux qui vous offensent à les offenser en retour (Coran 2:194). Les miennes me disent qui si quelqu’un me frappe sur la joue droite, de lui présenter l’autre joue (Matthieu 5:39), car le pardon, inexistant dans votre religion, est le principal fondement de la mienne.

Madame Belkacem, votre religion incite à pratiquer la guerre sainte, et celui qui pratique le jihad verra sa place au paradis revalorisée (Muslim 4645). La mienne me dit : heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu (Matthieu 5:9).

Madame Belkacem, votre prophète, modèle pour tous les musulmans sans distinction a eu 13 épouses, la plus jeune avait 6 ans, il a gardé en captivité des esclaves sexuelles (Bukhari 5:268, Qur’an 33:50), a eu des rapports sexuels avec son épouse de 9 ans (Sahih Muslim 3309, Bukhari 58:236), a commandé l’assassinat de femmes (Ibn Ishaq 819, 995), a détenu des esclaves et en fit le commerce (Sahih Muslim 3901), a décapité 800 juifs hommes et jeunes garçons (Sahih Muslim 4390), ordonna 65 campagnes militaires au cours des 10 dernières années de sa vie et massacra les ennemis capturés au cours de ces batailles (Ibn Ishaq 451) et il a encouragé ses hommes à violer les femmes réduites à l’esclavage (Abou Dawoud 2150, Coran 4:24). Je vous invite à trouver l’équivalent des ces actes odieux, cruels, inhumains, abjects et belliqueux dans les fondements de ma religion.

Madame Belkacem, votre prophète, préconisa la crucifixion des autres (Coran 5:33, Muslim 16:4131), tortura ses semblables (Muslim 4131, Ibn Ishaq 436, 595, 734, 764) et commanda que ses disciples donnent leur vie pour lui (Sahih Muslim 4413). Mon modèle, n’a torturé personne, a été crucifié et a donné sa vie pour le salut des autres.

Madame Belkacem, votre prophète demandait la protection d’hommes armés à l’intérieur d’un lieu de culte (Coran 4:102). Le mien a sermonné quelqu’un qui tentait de tenter de le défendre avec vigueur (Jean 18:10-12).

Madame Belkacem, votre prophète ordonna à un esclave de lui construire son préchoir (Bukhari 47:743). Le mien lava les pieds de ses disciples (Jean 13:5).

Madame Belkacem, votre prophète, modèle pour tous les musulmans sans distinction, est mort gavé et riche grâce à tous les butins de guerre ou les rançons imposées aux vaincus. Il ordonna de s’approprier les esclaves capturés au cours de ses batailles (Coran 8:41). Mon modèle est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs (Matthieu 20: 28).

Madame Belkacem, vos valeurs imposent la persécution à mort des mécréants (Coran 8:39, 3:110). Les miennes m’indiquent d’aimer mes ennemis, de bénir ceux qui me maudissent, de faire du bien à ceux qui me haïssent, et de priez pour ceux qui me maltraitent et qui me persécutent (Matthieu 5:44).

Madame Belkacem, votre plus grand commandement est de croire au Jihad et la cause d’Allah (Muslim 1:149). Le mien, c’est d’aimer son prochain comme soi-même (Matthieu 22:39).

Madame Belkacem, vous mentez et vous n’êtes non seulement la porte-parole d’un gouvernement que l’histoire retiendra comme celui qui aura été le plus nuisible envers la France, mais vous êtes surtout la porte-parole de l’idéologie islamique.

Le grand danger qui guette notre civilisation ne sont pas uniquement les revendications de l’islam dit immodéré qui oeuvre à visage découvert, mais surtout des individus comme vous dont l’hypocrisie, la fausse candeur n’ont d’égal que la haine que vous portez envers notre histoire, notre culture et que vos propos outrancièrement mensongers ne sont que la traduction nauséabonde.

Madame Belkacem, ayez la décence de ne pas comparer l’incomparable et de ne pas faire d’ »amalgames », car nos valeurs, notre morale, notre humanisme issus du christianisme sont opposés et opposables aux vôtres qui prônent explicitement la haine, le châtiment et le mensonge.

Comme l’islam dont vous êtes l’adepte, vous êtes somme toute convaincue de la supériorité de votre civilisation mais tellement et tristement obsédée par son infériorité. Ou bien seriez-vous juste jalouse d’un humanisme auquel vous n’accéderez jamais.

Pierre Mylestin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.