Madame Brancher, vous manquez d’honnêteté intellectuelle

Publié le 29 septembre 2009 - par
Share

Je viens de prendre connaissance de votre article qui s’annonce comme une analyse d’une supposée stratégie du média Riposte Laïque. Il s’agit en fait d’une attaque polémique des plus violentes et des plus infamantes dirigée contre ce média électronique et la liberté de pensée qui anime ses rédacteurs.

Je suis une fidèle lectrice de Riposte Laïque depuis sa création. Je suis également une ancienne féministe engagée en 1972 dans la lutte pour le droit à l’interruption volontaire de grossesse. Nous avons gagné, grâce au MLF, avec le soutien de Simone de Beauvoir pour toutes les actions entreprises à l’époque.

Les auteurs du journal électronique Riposte Laïque ont pour objectif le maintien de la laïcité garante de l’égalité entre les hommes et les femmes –ce qui nous sied parfaitement- mais également le respect des principes républicains inscrits dans notre constitution.

Riposte Laïque est le seul média qui s’exprime librement, puisqu’il ne dépend d’aucune instance quelle soit politique, associative et qui dispose d’une liste de 28 000 abonnés.

Vous nous insultez en affirmant que les anciennes féministes sont manipulées par Riposte Laïque

Soyez assurée qu’il n’y a de piège ni pour les féministes ni pour les laïques d’être embrigadés dans une instrumentalisation par l’extrême droite catholique, comme il a déjà été dit, non plus que par le média Riposte Laïque. Faites confiance aux « anciennes féministes » des années 68, comme vous l’écrivez avec une certaine condescendance. Ce faisant vous nous insultez. Que l’on fasse la grâce aux féministes et aux laïques de les considérer comme des esprits libres. Elles ne font que poursuivre, quarante après, leur lutte pour défendre la liberté, la dignité et la place des femmes en France et dans le monde. Grâce à Riposte Laïque nous pouvons débattre sur les sujets qui nous préoccupent à l’heure actuelle.

En ce qui me concerne, j’apprécie donc spécialement le journal électronique Riposte Laïque. Cela ne m’empêche de, parfois, ne pas suivre leur raisonnement sur certains sujets. S’agissant des « sans papiers », venant souvent de l’Irak ou de l’Afghanistan, je ressens de la compassion, en raison la vie particulièrement difficile qu’ils mènent. Car si, comme l’énonçait un rédacteur de Riposte Laïque, « la compassion n’est rien sans la raison », je considère que la raison n’est rien sans la compassion. Je n’éprouve pas non plus les mêmes réticences vis-à-vis du financement des écoles privées, du moment qu’elles ont conclu un accord avec l’Education nationale et ne font pas de prosélytisme. Je ne suis pas une femme manipulée, je dis ce que je pense et ressens.

A propos de l’affaire du « Gîte des Vosges », Caroline Fourest pontifiait que « le jugement était sévère mais qu’il fallait l’accepter ». Les vraies féministe d’hier et d’aujourd’hui considèrent, au contraire, que l’on n’est pas obligé d’accepter ce verdict et que la « tentation autoritaire » d’aujourd’hui peut aboutir demain sur une loi relative à la dignité des femmes.

Ainsi, les enseignants et les féministes ont enfin été écoutés, après plus de 20 ans de luttes particulièrement ardues, et la loi relative à l’interdiction des signes religieux ostentatoires à l’école est née, en 2004 !

Vous vous discréditez en accusant Riposte Laïque de stigmatiser les musulmans et l’islam

En 2009, à l’initiative d’un homme politique, André Gérin, le président de l’Assemblée nationale a créé une « mission parlementaire pour examiner les problèmes posés par le port du voile intégral en France ».

Comme le dit André Gérin, dans une lettre en réponse à Chantale Crabère, « il faut dire stop » aux revendications en tout genre des islamistes (Riposte Laïque n° 99).

C’est encore André Gérin qui parle « d’identité culturelle menacée », de « crise de civilisation », de « nous décomplexer vis-à-vis de l’islam », de « lutter contre les intégristes qui pourrissent la vie de nos gamins, de la loi du communautarisme qui prévaut sur certains territoires ». Faut-il l’accuser, lui aussi, d’inciter à la haine des musulmans ? Non, car il dit aussi « qu’il faut soutenir les musulmans modérés pour qu’ils prennent enfin la parole et permettre à cette majorité silencieuse de sortir de leur silence et d’être sur le devant de la scène ».

Riposte Laïque ne dit pas autre chose.

En attendant que les Français de religion musulmane prennent à bras le corps la question de leur religion dans un Etat laïque, au regard des problèmes qu’elle pose au sein de la société française, Riposte Laïque doit continuer à faire paraître des articles qui traitent de la réalité en ce domaine, quitte à déplaire à certains

Il faut savoir dans quelle société nous voulons vivre.

La situation évolue depuis l’affaire du gîte des Vosges qui a débouché sur la condamnation de Fanny Truchelut. Mais demain, sans doute, un tel jugement ne pourra avoir lieu ! Les divergences d’hier, les attaques contre les uns et les autres n’auront probablement plus court. On ne pourra plus traiter les laïques et les féministes de racistes.

S’agissant des diverses attaques contenues dans votre article traitant de la fameuse stratégie de Riposte Laïque sur les sites racistes et ultra-sionistes, vous avez sans doute déjà pris connaissance de l’article de Bonapartine paru dans le dernier numéro de Riposte Laïque (n° 102 du 22 septembre 2009).

Madame Brancher, n’avez-vous jamais changé d’avis dans vos opinions politiques ?

Je suis abonnée à la lettre électronique Respublica depuis longtemps.

J’ai souvenir d’un article qui m’avait frappée, parce que la rédactrice, Claire Granger, déclarait sans ambages avoir voté pour le Front National en 2002 et elle expliquait son parcours personnel dans une banlieue de Paris ! (1)

Quel rapport avec notre affaire direz-vous ?

C’est que, si Respublica peut éditer de tels propos, pourquoi tant de hargne envers Riposte Laïque et pas pour le média en question ? Pas plus que Respublica, Riposte Laïque n’a des velléités racistes.

Moralité, les racistes d’hier sont les humanistes de demain car selon le fameux dicton « il n’y a que les imbéciles qui ne se trompent jamais » … ! Bien entendu, je m’exerce à l’humour !

Personnellement malgré mes déceptions devant le comportement des élus socialistes, je me suis toujours fait un honneur de ne jamais voter ni Le Pen ni de Villiers car cela m’aurait poursuivi toute ma vie et mon front se couvrirait du rouge de la honte !

Madame Brancher, vous manquez singulièrement d’honnêteté intellectuelle et je suis fière d’être une lectrice du média électronique indépendant Riposte Laïque.

Aimée Toulgoat

(1) Aller en bas du lien : http://www.resiliencetv.fr/?p=1033

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.