1

Madame Coffin, voici vos quatre vérités

Puisque à ce jour personne n’a vraiment été capable de le faire, je me suis dévoué pour dénoncer le vrai arrière-plan sémantique ainsi que les vraies finalités anthropologiques et civilisationnelles du discours de haine de Mme Alice Coffin. En outre j’explique le lien qu’il y a entre son discours et ma théorie du complot inconscient sur laquelle je travaille depuis une vingtaine d’année. J’explique notamment dans la deuxième partie de mon intervention que cette société dont rêve Mme Coffin, où il n’y aura plus que des lesbiennes (enfin débarrassées des hommes) qui seront peut-être clonées ou qui se reproduiront par la technique des IPS (cellules souches pluripotentes induites à partir desquelles une femme pourra produire ses propres spermatozoïdes) n’est qu’une phase intermédiaire et non pas la fin « en soi ». Le but final étant par le truchement de la disparition du sexe masculin, de mener à l’indifférenciation universelle, y compris et surtout, à l’indifférenciation entre le bien et le mal.

Il est en outre important de comprendre que contrairement à ce que pense l’opinion commune, cette femme non seulement n’est pas une « dingo », mais je dirais même qu’elle est (hélas) en avance sur son temps. Elle fait partie de ceux qui définissent avec « succès » le nouveau normatif.

Je note au passage qu’en tant que catholique qui dénonce le meurtre légal des innocents à naître (avortement) ou le mariage « contre- nature », je me fais censurer en permanence pour « discours de haine » dans les réseaux sociaux, tandis que madame Alice Coffin peut, elle, appeler tranquillement à l’élimination totale du sexe masculin (que ce soit « soi-disant » seulement à l’échelle symbolique, n’enlève rien à l’ignominie de la chose), non seulement n’est pas censurée (vidéos sur YouTube et articles sur FB and Co) mais se retrouve de surcroît invitée aux heures de grande écoute (par le journaliste bouffon de service de la pensée unique) pour venir cracher sa haine contre la moitié de l’humanité.

Jean-Pierre Aussant

https://www.youtube.com/watch?v=43KdzT1beio