Madame la sénatrice Rossignol se fait attaquer en pleine rue… et insulte ses compatriotes

Publié le 9 août 2013 - par - 11 335 vues
Share

Ou, quand la « lâcheté collective », comme elle dit, est la réponse au mépris et à la trahison des élus socialistes  se souciant de l’insécurité des citoyens comme d’une guigne 

http://www.courrier-picard.fr/region/victime-d-un-vol-la-senatrice-laurence-rossignol-est-ia186b0n154220

 LA SENATRICE DE L'OISE

Victime d’un vol au distributeur automatique de billets, la sénatrice Laurence Rossignol est surtout en colère devant la passivité des badauds, ce jour-là.

Madame la sénatrice est en colère ! Madame la sénatrice ne mâche pas ses mots… ça tombe bien, moi non plus !

« Le premier problème de l’insécurité, c’est la lâcheté collective ! » dit-elle au courageux journaliste du Courrier picard, signant A.G.

Non, madame ! Bien qu’en matière de lâcheté, l’élue PS que vous êtes s’y connait grandement puisque vous et vos amis au pouvoir depuis mai 2012, infligez à la Nation entière, l’unique posture « aplatventriste » (suivant en cela l’exacte politique de l’UMP en la matière) devant tout ce qui vient d’ailleurs, hurlant à la repentance pour le passé colonial de la France, et pratiquant à grande échelle la préférence étrangère, sur notre propre sol, au détriment des intérêts de vos compatriotes, vous êtes en  l’occurrence totalement à côté de la plaque !

Parce que personne n’a répondu à vos appels au secours, vous vous offusquez ? Mais madame, dans quel monde vivez-vous ? Certainement pas dans la vraie vie, celle que vous et les vôtres imposez aux citoyens français depuis quinze moi !

La politique nauséabonde que vous pratiquez, consistant à ne jamais appeler un chat, un chat, prétendre que les tenants d’une religion qui phagocyte notre pays depuis des lustres sont inoffensifs et souhaitent uniquement un vivre ensemble idyllique, ou encore tourner la tête de l’autre côté dès qu’un fait divers sanglant, émanant de vos protégés est divulgué par les sites patriotiques et les réseaux sociaux, voila la véritable raison de l’insécurité qui règne désormais en France !

Non, Madame, les véritables responsables de l’insécurité en France, c’est vous les socialos, avec votre clique de journaleux-bobos-bien-pensants-syndicats-associations-droit-de-l’hommistes quand vous mettez en place un système écœurant de connivence entre tous les rouages de l’Etat, tel l’indigne syndicat de la magistrature et son mur des cons où figure, entre autres, le père d’une victime !

Quand votre garde des Sceaux vide les prisons des voyous (majoritairement d’origine étrangère, les chiffres officiels l’ont prouvé) pour les remplacer au moindre prétexte, par des « souchiens » qu’elle hait sans limite et sans véritable raison, ou quand elle prétend « qu’il faut bien que jeunesse se passe » (sauf pour Nicolas, Esteban et les autres bien sûr) … je ne vous entends pas réagir madame Rossignol !

Quand votre ministre de l’Intérieur trahit à longueur de temps la laïcité et la loi de 1905, en copinant honteusement avec l’islam, se vautrant dans leurs bruyantes festivités « ramdamesques », pendant que les racailles islamistes mettent les banlieues à feu et à sang, ou quand il se précipite au chevet d’un agresseur blessé et snobe la ou les victimes du précédent…  je n’ai pas connaissance de votre révolte, madame Rossignol !

Quand trop de juges écoutent d’une oreille attentive les revendications sans fin d’éternels procéduriers mettant à mal la liberté de penser, en traînant systématiquement en justice tout ce qui ne pense pas comme eux et ose le dire et l’écrire … je ne perçois pas vos cris de protestations, madame Rossignol !

Où donc étiez-vous lorsqu’en 2010 René Galinier a été mis en examen pour «tentative d’homicides volontaires» pour avoir tiré sur les jeunes femmes Tsiganes (21 ans et 11 ans) qui cambriolaient son domicile ?

L’ainée avait bien vite quitté la France sans être inquiétée, pendant que la gamine était hospitalisée à Béziers. La cour d’appel de Montpellier a rejeté  par trois fois la demande de libération de René Galinier, septuagénaire et malade, prétextant « une mise en liberté pourrait susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes  et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen».

http://www.lepoint.fr/debats/delinquance-cette-justice-que-vous-ne-comprenez-plus-20-08-2010-1227015_34.php

Vous n’étiez pas encore aux manettes, mais je ne pense pas que vous vous soyez alors offusquée d’une telle injustice, madame Rossignol … ou alors pas bien fort !

Où donc étiez-vous lorsqu’en août 2012 William Vidal et Monique Guindon, accusés d’avoir réalisé une ratonnade à eux-deux (sic) ont été condamnés à 4 ans et 2 ans de prison après avoir été jugés en comparution immédiate, (alors que tant de racailles voient leur jugement reporté à plusieurs mois, pendant lesquels ils sont libres) pour avoir tiré en l’air sur quelques jeunes gens rompant le jeûne en cette « paisible » période de ramadan !

http://ripostelaique.com/richard-roudier-pourquoi-nous-avons-mene-une-action-a-aigues-mortes-demandant-la-clemence-pour-william-et-monique.html

http://pasidupes.blogspot.fr/2012/08/le-racisme-anti-arabes-se-banalise-dans.html

La encore je n’ai pas souvenance de vos cris d’orfraie madame Rossignol !

On ne compte plus les agressions à l’arme blanche (appelées incivilités pour ne pas blesser une population sensible), pour une cigarette refusée, un regard qui ne s’est pas baissé à temps, ou même sans aucune raison, dans les lieux publics ou les transports, pour lesquels les voyous sont excusés sous des motifs bidons, pendant que les victimes ne reçoivent qu’indifférence et mépris pour leurs souffrances, au simple prétexte qu’elles n’ont ni la bonne religion, ni la bonne couleur de peau !

Car nous en sommes là, Madame Rossignol, en l’an 2013 après J.C.,  être Français d’origine, blanc et patriote est immédiatement passible de soupçon de racisme, ou de fascisme si l’on ose émettre un début  de critique d’un « français de papiers » (comme ils disent), et si l’on se fait agresser, il y a fort à parier qu’au bout du compte ce sera de notre faute, les brillants avocats des associations dites « anti-racistes » (sauf anti-blanc) aidés du chœur des pleureuses, ne manquant pas d’imagination pour nous en mitonner au moins une.

Alors étonnez-vous après cela que les Français soient devenus frileux, et préfèrent ne pas réagir en cas d’appels à l’aide. Comme on dit chez moi « chat échaudé craint l’eau froide » !

Et puisque nous sommes dans les proverbes, dictons et citations, j’en ai un autre à vous proposer, sous forme de recommandation ; madame la sénatrice de l’Oise, la prochaine fois que vous aurez envie d’insulter nos compatriotes, prenez donc la précaution de bien « tourner votre langue sept fois dans votre bouche » … cela vous évitera surement de juger sans savoir.

Par ailleurs il est souvent judicieux, d’être prudent avant de porter un jugement sur autrui, tel celui qui a pu être porté à votre encontre, lors d’un récent épisode pendant une séance de débat au Sénat, qui a fait couler beaucoup d’encre, et voyage pas mal sur le Net :

[dailymotion]http://dailymotion.com/video/xyxjm8_la-senatrice-laurence-rossignol-joue-pendant-les-debats_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/xyxjm8_la-senatrice-laurence-rossignol-joue-pendant-les-debats_news

http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/12/1604311-senatrice-joue-ligne-plein-debat-mariage-gay-video.html

A bon électrice salut, madame la sénatrice !

Josiane Filio

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.