Madame Pécresse, porterez-vous le voile quand l’islam sera première religion en France ?

voileefessenue1Lettre ouverte à Valérie Pécresse

Madame le député,

Vous venez de déclarer que l’islam est « la deuxième religion de France » et qu’en conséquence, « une femme adulte qui veut porter le foulard a le droit de le faire ».
Belle ouverture d’esprit, n’est-ce pas ? Elle est d’ailleurs si belle que je vous invite à la prolonger.

Que déclarerez-vous, par exemple, lorsque l’islam sera la première religion de France ? Que les musulmans adultes qui voudront imposer la Charia auront le droit de le faire ? Savez-vous ce qu’implique pareille logique ? Ne voyez-vous pas le formidable appel d’air qu’elle contient ? Croyez-vous que la colère intérieure de tant de Français excédés par tant de voiles ait vraiment besoin de cela ?

Vous dites que l’islam est devenu la « deuxième religion de France ». Soit ! Mais l’avez-vous réellement souhaité ? N’êtes-vous pas mise devant le fait accompli ? La femme voilée vous ressemble-t-elle, ou cherchez-vous à faire bonne figure devant l’évidente multiplication des voiles ? Le voile n’est-il pas en train de devenir la marque de la femme française ? Combien de voiles en 1989 ? Combien aujourd’hui ? Avez-vous entendu parler des progressions géométriques ? Savez-vous que dans l’existence, la valeur d’une valeur se mesure non pas axiologiquement mais quantitativement ?

Lorsque le voile sera majoritaire, vous le porterez, Madame le député, car il sera trop tard pour dire « non » !

Je n’arrive pas à comprendre qu’une Française née un 14 juillet (!), qui se dit « catholique attachée à la laïcité » et qui vit depuis 47 ans sur notre sol, n’ait pas plus de lucidité sur les visées expansionnistes de l’islam.

Car enfin, le voile est le contraire de la France, et ne saurait, de ce fait, correspondre à quelque Française que ce soit ! Une Valérie Pécresse voilée ne serait plus Valérie Pécresse, tout comme un Français devenu djihadiste ne peut plus être français !

Ouvrez les yeux, Madame le député : le temps presse ! Et s’il vous presse de retrouver les chemins du Pouvoir, n’oubliez pas que ce n’est pas en déclarant ce que vous avez déclaré sur le voile que vous y parviendrez, mais en déclarant le contraire.
Qu’attendez-vous donc, Madame le député, pour aller dans le sens de la France « éternelle »? Que l’islam soit au Pouvoir ?

Je vous prie de croire, Madame le député, en l’assurance de mes sentiments laïques et républicains.

Maurice Vidal

image_pdf
2
0