Madame Taubira est hostile à la France, il faut la révoquer

Publié le 27 novembre 2013 - par - 3 370 vues
Share

Un nouveau réquisitoire contre Madame Taubira appelle à sa révocation : http://www.minurne.fr/taubira-dehors-par-maurice-d

Comment ne pas approuver la démarche de tous les excédés qui veulent débarrasser l’horizon politique et judiciaire de la malfaisance d’une femme qui a la prétention de réduire la justice de la France à celle de sa seule idéologie perverse ? Ses choix désastreux sont mal informés, simplistes et malveillants envers les victimes et envers tous ceux qui ne font pas partie de sa caste, caste dont elle affiche sans complexe tous les préjugés. Elle est dans le dogmatisme pénal, dans une logique moraliste antipunitive par principe, comme toute la Justice française qui manque de culture criminologique.

Ri7taubira vengeresse2Et je ne parle pas du choix de société qu’elle entend imposer à tous les Français qui ne veulent pas en entendre parler…

Les Droits de l’Homme (et la justice) relèvent des nécessaires exigences entre sécurité des individus et liberté individuelle et non d’une indulgence éhontée envers ceux que le socialisme dévoyé désigne comme les victimes mêmes de la société alors qu’ils en sont les agresseurs. La politique de l’excuse n’a aucun fondement. Cette lecture, erronée et perverse, de la situation explique pourquoi les victimes sont laissées pour compte. J’invite tous ceux que le sujet ne laisse pas indifférents à approfondir le sujet par la lecture du livre remarquable de Xavier Bébin : Quand la Justice crée l’Insécurité.

Madame Taubira, pour en revenir à elle, est dangereuse pour l’unité de la France : elle attise les dissensions civiles, elle divise en opposant les « misfits », les « racailles », ses protégés, au peuple qui souffre déjà suffisamment de la crise et ne demande qu’à vivre en paix, et auquel elle ne peut reprocher qu’une exaspération exacerbée par l’iniquité des traitements infligés. On se plaint du « deux poids, deux mesures » mais Madame Taubira ne daigne pas entendre et encore moins redresser la barre. Elle poursuit son « cap », dans la meilleure tradition de nos matons gouvernementaux actuels.

Cet autisme, inacceptable après dix huit mois de règne socialiste doit être brisé. Madame Taubira entend gérer son pré carré comme une mère fouettard qui aurait décidé de corriger non pas ses enfants malveillants pour lesquels elle n’éprouve que compassion mais les autres qu’elle est déterminée à dresser. Il est temps qu’elle mette un terme à ses logorrhées et qu’elle écoute… qu’elle écoute ce que l’Union Syndicale des Magistrats ainsi que les présidents de tous les tribunaux de grande instance auraient à lui dire si elle leur laissait la parole.

À Madame Taubira je recommande aussi la lecture du livre de Xavier Bébin cité plus haut. Elle y trouverait matière à profonde réflexion, elle dont la suffisance n’a d’égale que l’insuffisance.

Anne Fougerat

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.