Made in China : stop ou encore ?

Publié le 2 avril 2020 - par - 15 commentaires - 734 vues

Voici plus de vingt ans que l’on nous assassine industriellement, socialement et financièrement aux sons des « made in China » ! L’usine du monde, le miracle chinois qu’ils criaient tous, ceux qui au nom du prétendu maintien du pouvoir d’achat des classes moyennes occidentales ont bradé nos usines puis nos savoir-faire au son d’une rengaine archi-jouée : la mondialisation heureuse !  Après un bal ininterrompu pendant 20 ans, où ni vous ni moi n’avons jamais été invités (70 % de la richesse mondiale est maintenant entre les mains avides de 1 % de la population), patatras et gueule de bois, le « made in China » s’est transformé en une arme de destruction massive, mais de vies cette fois.

À ce jour, 2 avril 2020 au matin, 47 303 morts dont 3 318 en Chine, 1 pour 14, 1 mort en Chine pour 14 hors de Chine ! Deux ou trois verres de vin, et je pourrai me laisser aller jusqu’à imaginer que le patient zéro, bien sûr chinois, celui qui a certainement bouffé un pangolin emprisonné et martyrisé en même temps qu’une chauve-souris, était actionnaire d’une société produisant des masques chirurgicaux ou FFP2, vous savez, ces masques devenus soudain si précieux, que le monde entier jette à la poubelle toutes ses belles valeurs « progressistes » pour se les accaparer, à m’importe quel prix !

Pouvions-nous imaginer il y a encore quelques semaines, que sur le tarmac de l’aéroport de Shanghai, des sociétés américaines s’empareraient de cargaisons à destination de la France (région Est, France info) en offrant cash 3 fois le prix payé par nous ? Qui sont les plus coupables ? La France, qui paye en 3 fois (et oui, on n’a même plus les moyens de payer « cash and carry » semble-t-il), l’Américain, égoïste comme peut l’être quelqu’un qui se sent en danger de mort, ou le Chinois, qui après avoir violé et re-violé la nature, accepte de gagner 3 fois la mise ? Tous, me direz-vous ! Oui, certainement, mais à des degrés divers, la palme d’or revenant bien sûr au « made in China makers ».

Alors, nous avons le choix de pleurer, et ce n’est qu’un début, crier, même si personne ne nous entend vraiment, gémir, nous savons si bien le faire, ou alors agir, même si c’est le plus difficile. Il s’agit là de la responsabilité de chacun, ce même chacun qui doit cesser de se victimiser pour regarder bien en face à quel point il est aussi responsable de la situation calamiteuse dans laquelle nous nous enfonçons un peu plus chaque jour ! Si aujourd’hui il est quasiment impensable de critiquer la Chine car sans elle impossible de fournir à nos héros du quotidien ces masques qui leurs font si mortellement défaut, le jour venu, celui où il faudra tout repenser puis tout reconstruire, un seul remède : « made in France ».

Bruno Degeorges

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Blanc de peau

Peut être certains se rappellent que au début des localisations des usines françaises vers la Chine beaucoup ont décidé de n’acheter que des produits français où européen, les industriels dans leur infinie bonté ont facilité la tâche aux acheteurs tentés de saboter les produits chinois, en instaurant le sigle CE qui laissait sous sous-entendre fabriqué dans la communauté européenne mais en même temps le CE était repris comme China Export. Les bulots n’y ont vus que du feu.

Vova

“Concurrence libre et non faussée” , telle est la devise de l ‘ UE ! Ce faisant , cette maudite UE a offert aux multinationales 3 clés :
1 – liberté d ‘ investir où elles veulent , çàd. là où les salaires sont les plus bas ,
2 – liberté d ‘ installer leur raison sociale où elles veulent , çàd. dans les paradis fiscaux où on ne paie pas d ‘ impôts ,
3 – liberté de vendre là où le pouvoir d ‘achat est le plus élevé , çàd. CHEZ NOUS .
Mais ça ne dure qu ‘ un moment , quand on est fauché on devient Gilets Jaunes !!
Ensuite Zorro est arrivé-é-é , sans cheval , mais avec son grand corano-o-o ….

Pyrrhon

Pourquoi pas des procès contre la Chine en demande de réparations ? Comme celles imposées à l’Allemagne en 1919 par le traité de Versailles…
Réponse : l’Allemagne était vaincue et elle n’a jamais payé qu’un tout petit peu !
Alors la Chine de nos jours… On peut toujours courir !

Joël

La réparation allemande était tellement lourde qu’aujourd’hui le “Reichmark” domine toute l’Europe.

Paskal

Les travailleurs et chômeurs allemands en étaient quand même à crever la dalle.

bob Robert

voila bien longtemps que n’achète que des produits Français (dans la mesure du possible) que ce soit fruits, légumes, matériels divers, car comme on dit: le prix s’oubli, la qualité reste

Joël

Surtout dans le bricolage, quincaillerie et outillage. Rares sont les produits chinois qui dure plus d’un an.

chiartano

et boycottons les Amazon; taxons les produits importes , mais attention que les producteurs n’en profittent pas pour suevaluer leurs produits du fait qu’il y aurait une forte demande , comme les produits agricole

patphil

comme l’a dit quelqu’un : à part le coronavirus qu’est ce qui vient de chine et qui dure plus d’un mois ?
ceci dit, ils continueront à faire fabriquer là bas ou en inde, le profit les mène , dussions nous en crever

Liberté

Pour enfoncer encore un peu plus le clou les populations allogènes en constante augmentation sur notre sol en n’ont rien à foutre du made in France.
Pour eux ce qui compte c’est dans ramasser un maximum pour un minimum de dépenses

Liberté

Dès que la situation va rentrer dans l’ordre je suis à peut prêt sûr que tout va recommencer comme avant le Français plébiscite la grande distribution depuis des dizaines d’années certes ceci pour améliorer notre pouvoir d’achat “j’en fais parti mais quelque part je rien demandé” mais a quel prix. DES DÉLOCALISATIONS
il y a eu un test de fait pour acheter du Made In France à part les produits de luxe auquel je n’ai pas accès,bas il ne reste pas grand chose prenez l’exemple des téléviseurs regardez ou ils sont fabriqués les machine à laver pareil les jouets et je peux vous dire la liste est longue.
Mais le gros problème c’est que tout le savoir faire disparait en même temps que les fermetures d’usines et c’est irréversible.
Quand à l’Allemagne il n’y a pas photo allez voir sur le web

Liberté

Dès que la situation va rentrer dans l’ordre je suis à peut prêt sûr que tout va recommencer comme avant le Français plébiscite la grande distribution depuis des dizaines d’années certes ceci pour améliorer le pouvoir d’achat “j’en fais parti mais quelque part je rien demandé” mais a quel prix. “DES DÉLOCALISATIONS”
il y a eu un test de fait pour acheter du Made In France à part les produits de luxe auquel je n’ai pas accès,bas il ne reste pas grand chose prenez l’exemple des téléviseurs regardez ou ils sont fabriqués les machine à laver pareil les jouets et je peux vous dire la liste est longue.
Mais le gros problème c’est que tout le savoir faire disparait en même temps que les fermetures d’usines et c’est irréversible.
Quand à l’Allemagne il n’y a pas photo allez voir sur le web

sanzanicroche

pas grave laisse aller une rodomontade de cow boys de plus mais prevenons nos amis du PEUPLE americain qu’ils vont en crever des masques contaminés !

Requiem

Bah, ça tuera surtout les obèses et les diabétiques. Pas plus des 2/3 de la population.

Lire Aussi