Madonna la ménopausée dégénérée

Publié le 16 juillet 2012 - par - 3 834 vues

Permettez moi de réagir devant la “connerie” de cette pauvre femme sur le retour qu’est Madonna. Non contente d’en arriver à exhiber sa flasque poitrine refaite à grand renfort de dollars sur la scène de ses concerts, qui d’après la rumeur ne font pas le plein, la voilà qui se mêle de donner son opinion sur une personnalité politique française qui représente 20 % d’intention de vote ! On croit rêver !

Madonna fait pitié, je plains profondément sa fille adolescente d’avoir une mère qui n’hésite pas à s’exhiber sur scène dans des tenues suggestives qui ne sont plus de son âge, qui sort avec un “jeune des cités lyonnaises” ceci explique peut-être cela, qui a 25 ans et qui sort certainement avec elle pour sa puissance intellectuelle et non pas pour son fric. En un mot, pour lui, elle est belle comme Crésus…

Dans quel monde vivons-nous pour subir une donneuse de leçon qui possède à elle seule la moitié d’un neurone, genre Ribery ? Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est une “icône”, propos entendu à la sortie de son concert. Tu parles d’une “icône” ! Mme Loana en est une maintenant. Les vraies Icônes ont disparu depuis longtemps et Madonna n’est pas la réincarnation de l’une d’entre elles, bien au contraire.

J’espère que le FN va lui faire bouffer ses “fausses” dents ! J’espère que la moitié de la recette de ses concerts pourra être confisquée, j’espère que le FN ira jusqu’au bout et plus loin encore. Il y en a assez de voir des soit disant “stars”, exemple il y a quelques années Sharon Stone, qui viennent nous donner leur opinion sur la politique française.

Ceci est valable non seulement pour le FN mais pour tout autre mouvement politique !

Les “peoples” non nationaux en mal de reconnaissance et qui souhaitent “booster” leur carrière sont priés de se taire sur le territoire de France du moins qu’ils cherchent un autre moyen, c’est vrai que ça devient difficile pour Madonna de montrer ses fesses et ses seins maintenant, même refaits.

Catherine Dumont

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi