1

Maghrébins, ne partez pas tout de suite !

Souvenez-vous de ce spectacle des Inconnus dans les années 90.

Nos trois compères se moquaient d’une agence de communication engagée pour la campagne électorale du candidat fictif Jacques Beauregard.

Celui-ci, pastiché par Didier Bourdon, hésitait entre le PS et le FN. Et un des slogans était : «  Maghrébins, ne partez pas tout de suite » pour ne pas faire un pied de nez au vilain FN.

Et bien ce sketch a fini par devenir réalité quand on voit la gestion de l’immigration par Darmanin et Macron.

Macron a annoncé réduire les visas pour le Maghreb.

Et son caniche Darmanin a annoncé plus de fermeté en vue des présidentielles.

Mais au même moment, ils nous expliquent qu’il faut accueillir les réfugiés afghans.

Ces mêmes réfugiés qui ont déjà lancé à un appel, depuis Paris, à Daech, pour chasser les talibans. (source : Fdesouche)

Mais finalement, Macron veut se réconcilier avec l’Algérie en ce qui concerne les lois mémorielles.

Il vient d’ailleurs de dire sur France Inter qu’il n’y a pas de vagues migratoires.

Et bien que Darmanin lorgne vers Éric Zemmour en demandant de la fermeté au niveau des expulsions,

Véran et Castaner nous ont pourtant expliqué que Zemmour et ses idées étaient un virus à éradiquer.

Alors si je comprends bien, il faut être ferme et amical avec les Algériens mais on accueille les Afghans.

Mais les expulsions sont des mesures d’Éric Zemmour, digne du IIIe Reich.

Alors il faut éradiquer Zemmour mais en s’inspirant de son « programme » pour lutter contre l’immigration.

Déjà là, c’est un sacré casse-tête ! Mais vu qu’une personne qui doit être expulsée est soumise au test PCR,

Mais vu que cette même personne est en droit de refuser un test PCR, je présume gratuit, elle reste sur le territoire.

J’ignore si Manu connaît les Inconnus mais il ne cesse de reproduire leurs sketchs.

Le problème est que la réalité cause bien plus de dommages.

Enfin, je pousse un petit coup de gueule contre Nicolas Dupont-Aignan. Bien qu’ayant un bon fond, il n’en fait qu’à sa tête.

Il a dit à Bourdin Direct qu’il ne se rangerait pas derrière Éric Zemmour.

Alors peut importe que vous soyez militants pour untel ou untel.

Et en quelque sorte, Ruquier a raison en demandant une union de la Gauche.

Mais pour faire contre-poids face à cette Gauche nocive et une Macronie de plus en plus folle,

Il serait temps de s’unir. Peut importe qu’il s’agisse de Zemmour ou de Phillipot ou de Dupont-Aignan ou d’Asselineau.

Mais tant que certains n’auront pas compris cela, Macron peut dormir sur ses deux oreilles.

Ce n’est pas le moment de commencer à délirer sur Zemmour ou sur un autre.

Si l’on écoute certains, je suis abonné à tel opérateur donc forcément je suis pro-israélien ou pro-machin.

C’est avec ce genre de raisonnement fourre-tout que l’on fait le bonheur de la Macronie.

Pour lutter face à un banquier sans scrupule, il faut des moyens.

Et que vous le vouliez ou non, il y a bien un lien entre toutes ces crises.

Si vous voulez résister utilement, pensez déjà à vous unir !

Quentin Journeaux