Magnifique poème d’un pied noir inconnu

DeferrepiedsnoirsJadis j’ai dû m’enfuir de mon pays
Quand la France décida de lâcher l’Algérie
Et si avec le temps les plaies se sont fermées
Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.
Aussi pour mes enfants, je demande au Messie
Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.

Pourtant, lorsque je vois ces hordes de Maghrébins
Envahir notre sol par n’importe quel moyen
Pour venir y chercher toute cette assistance
Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,
Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité
Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années
Je me pose une question qui me met mal à l’aise,
Combien de temps encore la France sera Française ?

Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers
Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,
Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos
Où ils pillent les commerces et brûlent les autos.
Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda
Et notre canebière le souk d’une casbah.

La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée
Partout règnent le racket et l’insécurité.
Les seuls Européens qui s’obstinent à rester
Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.
Des cités tout entières leurs sont abandonnées
Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.
Lorsque notre président, en quête de bulletins
Va leur rendre visite, la veille des scrutins,
Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume
Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.

Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié
Et brandissent les drapeaux du pays invité.
Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités
Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts
Pour les allocations, ce sont de vrais français,
Pour les obligations ils restent des étrangers.

Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes
Et suivent assidument la mode des intégristes,
Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze
Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes
Depuis quelques années ils sembleraient vouloir
Que la France se décide à réécrire l’histoire.
On enseigne pour se faire à notre descendance
Que les pieds-noirs étaient des colons de la France
Qu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdin
Pour payer les salaires de chaque Maghrébin.

Aujourd’hui les médias demandent à nos élus
Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus
Pour voir si notre armée a commis des bavures
Et condamner ceux qui pratiquaient la torture
Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer
La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.

Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins
C’est en sorte approuver les crimes et les larcins
Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents
Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.
Sommes nous tous amnésiques pour avoir oublié
Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?

Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?
Qui ont été commis par ces vils fellaghas
Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’Etat
Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !
La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar
Et ces assassinats empreints d’actes barbares
Ces femmes étripées aux ventres empierrés
Tout près de leur foetus qui était empalé.
Ces milliers de Harkis qui furent assassinés
Sur la place publique sans le moindre procès
Trahis et délaissés par le chef de la France.

Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.
Ils furent même désarmés avant l’indépendance
Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance
Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients
De pouvoir leur donner le suprême châtiment.
Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962
Et les massacres commis après le cessez-le-feu ?

Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés
Devant l’armée française restée les bras croisés !
En France, dans nos écoles, aucun livre d’Histoire
Relate ces évènements vécus par les pieds noirs
On transforme le passé à la gloire des vainqueurs
Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs

Oublier notre passé ou même le transformer
Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter.
Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance
Si nous ne voulons pas connaitre un jour en France
Une prochaine débâcle vers d’autres horizons
Ou vouloir accepter de changer de religion.

Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger
« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».
Hélas cette latitude est maintenant dépassée
Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !
A moins d’un revirement rapide et énergique
La France deviendra vite république islamique
Par le nombre des naissances ils auront l’avantage
Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages
Ainsi sera mis fin à notre démocratie
Et la France à son tour deviendra colonie.

Alors sera troqué l’angélus des clochers
Par l’appel des imams en haut des minarets
Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,
Nous aurons à choisir : la valise ou l’cercueil.
Les exemples sont nombreux et faciles à citer.
Sur toute la planète, nombreux sont les foyers
Où des familles entières furent exterminées
Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé
D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques
Qui instaurent par la force la charia islamique.

Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés
Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter
Devenez l’électeur d’un second Charles Martel
Qui renverra chez eux, au fond de leur djébel
Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France
En réclamant sans cesse encore plus d’assistance
Afin que vos enfants ne subissent jamais
La débâcle vécue par les pieds noirs Français
Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire
Est restée gravée dans ma mémoire.

Un Français déraciné

Transmis par Danièle Lopez

image_pdf
0
0

33 Commentaires

  1. Merci. Aussi poignant qu’actuel.
    Ceux qui hier se moquaient de nous, commencent, à peine ,devoir comprendre.

    Amitiés,

  2. Merci pour ce poignant poème. Toutes les sources concordent: Les faits relatés sont exacts. Les « fellaghas » ont commis les mêmes atrocités que l’état islamique actuellement et ont tué cent fois plus que l’inverse. De plus, militairement, l’armée Française avait gagné la guerre. Mais , on voulait à tout prix, donner l’Algérie…

  3. Chère compatriote, un grand merci pour cet admirable poème qui retrace parfaitement notre vécu en 1962 !

  4. Magnifique poème qui résume la tragédie des pieds-noirs et des harkis.
    Ils n’ont pas voulu l’Algérie française, ils auront la France algérienne.
    Certes, « La valise ou le cercueil, mais pour aller où ? », le ver est dans le fruit, il est trop tard.
    Honte à nos dirigeants !

  5. C’est très touchant… Mon grand-père était un pied-noirs, je n’oublierai pas jamais son déchirement qui l’a accompagné jusque sur son lit de mort, il a toujours vécu pour l’Algérie Française, sa vie s’est arrêtée après 1962… Tout ça à cause des dirigeants à la con !

  6. Merci,Madame pour ces quelques lignes qui recouvrent une période non encore révolue et qui crient une vérité que seuls peut-être ceux qui ont vécu ces évènements apprécieront vraiment,mais que beaucoup d’autres devraient méditer.Ne laissons pas s’enterrer notre histoire,celle de notre jeunesse et celle de notre pays.

  7. Gaston DEFFERRE, quelle sensibilité politique ? Ah c’est vrai il ne faut meme pas se poser la question ! Nous avons la réponse de facto !…..

    • Le responsable majeur de la tragédie algérienne: De Gaulle, un des plus grands traîtres de l’Histoire de France.

      • Et personne ne réplique !!!!!
        Non, de la Giroday, de Gaulle n’était pas un traitre !
        Sans lui, nous aurions été sous la botte allemande, vous devriez vous en souvenir ou, du moins, le savoir si vous n’avez pas connu l’époque !

        • En ce qui concerne les « événements d’Algérie », OUI, de Gaulle a bien trahi.
          Comment nommer autrement l’Action de livrer ou abandonner une personne, une collectivité à des assassins ?
          Trahison consommée, puisque ce n’est pas une personne, une collectivité qui ont été abandonnées et livrées, mais nos familles, nos amis Pieds noirs, nos Frères d’armes Harkis et leurs familles qui ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables !
          C’est sciemment, sur ordre de de Gaulle, que cela a été fait, alors que nous devions tous les sauver … et que nous le pouvions !
          Pour terminer ma réplique, je vous suggère de lire, relire les documents d’époque …Car, sans doute, n’avez-vous pas vécu les « évènements ».

          • De Gaulle, « le plus grand traitre de l’histoire », je ne comprend pas pas qu’on puisse dire ça ! En 40 (appel du 18 juin), nous avons été heureux d’avoir ce grand Résistant qu’il fut face à Pétain qui vendait la France à l’ennemi, n’oublions pas .. de Gaulle fut condamné à mort par ce traitre !
            En 1962, j’avais 25 ans (eh oui !) et je me souviens parfaitement de tous ces évènements d’Algérie française dont vous parlez d’autant plus que nous avions des amis Pieds-noirs qui ont échappé aux massacres. Dites-vous bien que tôt ou tard le futur de l’Algérie étaitl’indépendance, il ne pouvait pas en être autrement !

            • A l’âge tendre de 3 ans, vous avez pu noter « le bonheur » de vos parents lors de l’appel du 18 juin 1940 ? Permettez-moi d’en douter. Tout d’abord, il aurait fallu que vos parents sachent comment capter la BBC et qu’ils aient pris ce risque au péril de leur vie. Et surtout il aurait fallu que de Gaulle n’ait pas été totalement inconnu de la majorité des Français à l’époque.

              La vérité c’est que l’appel n’a eu un impact que sur un tout petit nombre de Français déjà déterminés à continuer le combat. Les autres ont simplement ignoré de Gaulle et son appel et considéré les résistants comme de dangereux criminels fauteurs de troubles – un peu la même chose aujourd’hui, où la grande majorité des Français considèrent les résistants à l’islamo-socialisme comme des « extrémistes de droite », des « racistes », des « fondamentalistes », des empêcheurs de danser en rond, en somme. En 1940-44 l’hérésie c’était d’être anti-Maréchal, aujourd’hui c’est d’être anti-socialiste.

              • Atikva, ai-je parlé du bonheur de mes parents lors de l’appel du 18 Juin ? Effectivement, je n’avais que 2 ans et demi et, en plus, mes parents qui étaient, eux, de gauche n’aimaient pas de Gaulle. Je n’ai pas parlé non plus de la BBC d’ailleurs.
                Quant à dire que de Gaulle était un parfait inconnu, je pense que vous n’avez pas connu du tout cette époque de guerre et après-guerre alors …. !

            • Emy
              Admettons que vous ayez raison!
              En quoi l’indépendance devait-elle se dérouler de la façon dont De Gaulle l’a voulue ?
              Tout le processus n’a été que trahisons et enfumages !
              Pourquoi a t-il traité avec des terroristes ?
              Pourquoi n’a t-il pas eu la sagesse d’un Lyautey au Maroc ?

          • Mon Colonel
            Ajoutons qu’il a jeté les Pieds Noirs en pâture aux assassins avec le plus profond mépris, en se parjurant une fois de plus.
             » De Gaulle : catholique mais pas chrétien ! militaire mais pas soldat  » ! a dit je ne sais plus qui …

        • Mais nous y avons bel et bien été pendant 5 ans et plus, sous la botte allemande, et de Gaulle n’a rien empêché !

          Il a simplement lancé depuis l’étranger le mot d’ordre du 18 juin (que presque personne n’a entendu d’ailleurs), et il est devenu le point de ralliement de beaucoup de résistants, qui ne l’avaient d’ailleurs pas attendu pour le devenir. Ce sont eux, ces héros modestes réprouvés à l’époque par leurs familles, leurs voisins, leurs compatriotes et leur gouvernement, qui méritent notre respect ; ils ont préservé la seule parcelle d’honneur qui restait à la France.

          Et finalement, ce mégalomane s’est empressé de se retourner contre l’Amérique qui elle, nous avait bel et bien soustrait à la botte allemande. Pour qualifier sa collusion avec les communistes d’avant et d’après WWII et son abandon des 3 départements français d’Algérie dans des conditions plus que troubles, le mot traîtrise ne me semble pas exagéré, ne vous en déplaise.

          • Atikva
            Absolument !
            D’ailleurs Saint Ex qui n’aimait pas trop De Gaulle a dit que l’on pouvait être résistant sans être gaulliste !
            Mon père, pilote de guerre, a suivi d’ailleurs le même chemin …

            • ET HEUREUSEMENT ! Montecristo, vous avez bien raison quand vous dites que les résistants n’étaient pas forcément des gaullistes ! Dans cette affaire, de gaulle n’a été qu’un opportuniste.Plutôt que de ne pouvoir pas diriger aux côtés de Pétain, il est parti en Angleterre et ce ne sont pas ses actions de bravoure sur le terrain de la Résistance qui l’ont auréolé
              D’ailleurs, il a trahi la première fois en laissant Churchill couler la flotte française désarmée dans le port de Kebir
              Voilà sa première trahison envers l’Armée française !

          • Atikva, le Général n’a pas lancé, comme vous dites, un mot d’ordre mais « l’appel du 18 Juin » et d’où tenez-vous que personne n’ait entendu cet appel ? Il a été condamné à mort et déchu de la nationalité française par le traitre Pétain uniquement parce qu’il avait « lancé un mot d’ordre » ? Si ce traitre à la Patrie le craignait tellement c’est bien qu’il avait qques raisons !

        • Emy
          Manifestement vous ne l’avez pas connue non plus !
          Ou bien sur une autre planète !

          • montecristo
            Je n’ai pas connu qui ? Je parle du Général de Gaulle moi .. Oui j’ai beaucoup d’estime pour lui et je ne suis pas seule à l’avoir apprécié.
            Vous l’avez connu « vous » pour vous permettre de dire que j’étais sur une autre planète ?
            Vous avez une opinion qui n’est pas la mienne et alors ! On peut échanger en restant correct, on peut avoir un avis différent .. sans sectarisme, c’est ça un débat me semble t-il !

          • montecristo,
            Je vais réécrire la réponse que je vous avais faite puisqu’elle n’est pas parue :
            Je n’ai pas connu qui ? Je parle du Général de Gaulle moi .. Oui j’ai beaucoup d’estime pour lui et je ne suis pas seule à l’avoir apprécié.
            Vous l’avez connu « vous » pour vous permettre de dire que j’étais sur une autre planète ?
            Vous avez une opinion qui n’est pas la mienne et alors ! On peut échanger en restant correct, on peut avoir un avis différent .. sans sectarisme, c’est ça un débat me semble t-il !

      • La colère vous aveugle! C’est d’une grande contre-vérité de dire cela. comme quoi la particule n’est pas noblesse d’âme! qu’avez vous fait pour la France vous? où étiez vous en 40 ? qu’avez vous fait vous ou vos parents?
        Alors arrêtez de salir la mémoire d’un Homme dont vous n’êtes pas digne d’évoquer seulement son nom!

  8. De la façon où vont les choses en France, c’est très bientôt que les français devront faire la valise ou s’acheter un cercueil. Nous, Pieds-Noirs comme on nous appelle ici, sommes déjà habitués et trouverons la solution.
    Mais si vous, métropolitains, refusez le cercueil, alors bougez-vous le cul et faites ce qu’il faut si vous ne voulez pas que ça arrive.

  9. magnifique poème qui hélas n est que vérité sur se qui va arriver aux FRANÇAIS QUI NE VEULENT PAS OUVRIR LES YEUX ,oui POUR NOUS FRANÇAIS CELA SERA :LA VALISE OU LE CERCUEIL et voilà se que nous aurons gagné avec notre laxisme de merde et avec ce gouvernement socialo-islamiste qui fait tout pour détruire la France NOTRE FRANCE ,alors vite il faut virer ces traîtres à notre pays et les juger pour trahison envers nous les français dit de souche et oui sa existe .plus de migrants qui rentre en France nous avons asse de français qui n ont rien pour vivre et pour se soigner hollande ,il faut qu il arrête avec ces islamiste musulmans qui viennent foutre le bordel chez nous lui il veut une seul chose être élu et avoir les voix des étrangers en leur promettant des aides de toute part ,alors que nous français il nous supprime toute nos aides .réveillez vous notre France est en grand danger avec l islam que ce gouvernement veut nous imposer de force ,il a demande notre avis cette hollandouille

  10. Oui d’accord avec vous mais lorsqu’ils vont au bled en vacances ils prennent bien le passeport Français ,car dans leurs pays d’amour ils se tiennent peinards.

  11. http://exode1962.fr/exode1962/accueil/accueil.html
    http://plus.lefigaro.fr/comments_reply/3807164

    Le journal La Croix du 24 février 1962, recommandait, au sujet des jeunes rapatriés qu’il fallait : « …éviter de laisser notre jeunesse se contaminer au contact de garçons qui ont pris l’habitude de la violence poussée jusqu’au crime ».
    « Français d’Algérie, allez vous faire réadapter ailleurs… »
    (Gaston Deferre, Paris -Presse du 22 juillet 1962)
    et certains ont du payer pour dormir dans des granges….

    • C’est ce qui s’est produit pour ma famille, à Paulhan (Hérault) où une vieille saloperie nous a hébergés dans des conditions épouvantables, en nous faisant payer le prix fort !

      • Ça fait tout de même plaisir de voir que certains parmi les Français n’oublient pas et ne pardonnent pas tout. J’ai entendu dire aussi que des saligauds se sont donnés la honte de se faire longtemps prier et de faire payer bien cher un verre d’eau de leurs puits aux malheureux pendant l’exode. Je ne crois pas qu’il y ait de paradis pour de tels misérables.

    • Rien à voir avec le très bon accueil qui fut réservé aux rapatriés d’Algérie par l’Espagne.

      C’est d’autant plus paradoxal quand on sait que le général Franco était traîné dans la boue, qualifié de dictateur sanguinaire et autres mots doux par la toute Gauche française.

      C’est très étrange, ce mépris de gaston Deferre vis-à-vis de rapatriés d’Algérie complètement démunis.

      Pis encore !

      de la part d’un élu socialiste, supposé appartenir au parti politique français qui a le monopole du cœur et de la bien-pensance ?

      • vous vous étonnez encore par l’attitude des socialauds passés, présents et à venir. Retombez sur terre c’est gens-là ont le monopole de la fonction publique et de la monnaie sonnante et trébuchante, point barre. Le reste ils s’en foutent.

        • Et belphegor,

          Ne prenez pas pour un étonnement la dernière phrase de mon message.
          Je faisais tout simplement référence au débat télévisé, entre françois miterrand et valérie giscard d’Estaing :  » Vous n’avez pas le monopole du coeur, monsieur miterrand, vous le l’avez pas. »

          Pour rafraîchir votre mémoire, regardez la vidéo :

          http://www.ina.fr/video/I00017840

Les commentaires sont fermés.