Cela magouille dur pour refuser le verdict des urnes britanniques

Publié le 28 juin 2016 - par - 32 commentaires - 2 233 vues
Share

Brexitout
Le Brexit ? Un vaste canular. Une escroquerie. Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que les europhiles, d’abord assommés par la victoire du “out”, se ressaisissent et lancent une vaste contre-attaque en direction des patriotes anglais. Les ayatollahs de Bruxelles et leurs valets aux ordres, ont vite compris qu’il fallait contourner ce référendum par tous les moyens. Quand on écoute ces élites qui ont la haine et le mépris du peuple, on se croirait en Corée du Nord. Après le temps de la stupeur et de la colère, c’est donc le temps des magouilles et des vacheries anti-démocratiques en tout genre.

Ce que dit BHL, c’est hélas ce que pense la majorité des chefs d’Etats européens.

« C’est la victoire, dans les deux camps, de la xénophobie, de la haine longtemps recuite de l’immigré et de l’obsession de l’ennemi intérieur. (…) C’est la victoire, autrement dit, du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête ».

Rien de surprenant de la part d’un philosophe qui se prend pour le Roi Soleil et s’imagine, malgré ses multiples fiascos littéraires et cinématographiques, faire encore partie de l’élite qu’on écoute religieusement. Chacun sait que pour BHL, le souverainisme est la marque des fachos et des racistes. Sauf bien sûr, quand il s’agit du souverainisme israélien, qui s’assoit sur toutes les résolutions de l’ONU contraires aux intérêts de l’Etat hébreu. La morale de BHL est à la gueule du client.

Sa tribune dans le Monde, aussi délirante que violente, est un monument de haine envers tous les patriotes européens désireux de défendre leur identité.

Dès l’annonce du verdict, Paris et Bruxelles ont voulu punir les Anglais pour avoir abusé de la démocratie. Il fallait les virer au plus vite afin de calmer les ardeurs d’autres europhobes tentés par le divorce, comme Marine Le Pen entre autres.

Mais aujourd’hui, c’est un virage à 180° qui s’opère. Et la mécanique anti-démocratique se met en marche comme une Panzer Division écrasant tout sur son passage. Passé le moment d’affolement généralisé, chacun a fini par réaliser que ce référendum n’avait rien d’impératif et qu’on pouvait très aisément berner le peuple une fois de plus.

C’est d’abord Cameron qui refuse de déclencher l’article 50 du Traité de Lisbonne, pour initier la sortie de l’UE. Aucun délai n’étant prévu, les Anglais sont les maîtres du jeu. Si sortie il y a, cela peut prendre cinq années ou plus, ou même l’éternité !

Le Parlement anglais doit d’abord annuler l’adhésion à l’UE pour pouvoir enclencher le bouton “exit” avec l’article 50. Autant dire que ce n’est pas acquis.

Et si l’article 50 est mis en œuvre, les Anglais ont deux ans pour négocier la sortie, délai que l’on peut prolonger avec l’accord des 27. Les 17 millions de citoyens qui ont voté “out” ne sont donc pas près de voir la couleur de leur victoire !

C’est ensuite le chef de file du Brexit, Boris Johnson, qui freine au maximum et montre un certain flottement dans ses convictions. Surpris par le verdict, il accueille sa victoire comme une patate chaude, ne sachant à qui la refiler.

“Il n’y a pas de raison de se presser”.

“La Grande-Bretagne fait partie de l’Europe, et le fera toujours”.

Et après avoir fait campagne contre l’immigration, il nie aujourd’hui que l’immigration ait été grandement responsable du “out” !

Il voudrait bien le divorce, mais avec une confortable pension alimentaire : garder l’accès au marché unique européen et sauver la City. Le beurre et l’argent du beurre, comme les Anglais ont toujours su faire.

Toute la classe politique, de Londres à Bruxelles et de Paris à Berlin, cogite donc pour contourner l’inacceptable vote du peuple anglais. Et les idées foisonnent :

Primo, laisser mariner le peuple britannique dans son jus pendant quelques mois et faire un nouveau référendum. Il suffit d’attendre. On peut très bien respecter la démocratie avec un deuxième référendum qui annulerait le premier !! La morale serait sauve. Nul doute que si le “In” l’emportait, BHL saluerait cette fois l’exemplaire démocratie anglaise et la sagesse des électeurs !

Pour Tony Blair, il faut un deuxième référendum. Législatives anticipées, nouvelle majorité et le tour est joué. Et pourquoi pas un parti unique dans toute l’Europe, qui représenterait 500 millions de citoyens ? C’est le rêve de nos “démocrates”.

Secundo, changer les règles de sortie : référendum avec 75% de participation exigée et un score de 60% minimum pour quitter l’UE. En clair, faire de l’Union Européenne une prison aux murs infranchissables, comme le fut l’URSS en son temps. Un nouveau Mur de Berlin. Pendant 50 ans le monde libre s’est battu contre la tyrannie communiste, et maintenant qu’il a gagné la guerre froide, il rêve d’emprisonner ses citoyens ! Les grands prêtres de l’UE transformés en matons.

Tertio, et si d’aventure la Grande Bretagne décidait de franchir le pas en déclenchant l’article 50, tout serait fait pour que rien ne change. L’UE se dit déjà prête à négocier des accords bilatéraux qui traîneront en longueur et feront oublier le verdict du “out”. Une réconciliation plutôt qu’un divorce, pour calmer les 17 millions d’europhobes.

Il n’y aura donc pas de véritable Brexit, pas plus qu’il n’y aura de Grexit. L’Europe est bien une prison à vie et les patriotes europhobes vont vite réaliser que ce référendum est la plus grande escroquerie de ces quarante dernières années. Un véritable simulacre de démocratie, dans lequel les électeurs ont été totalement dépossédés de leur vote. Tout cela est digne d’un régime totalitaire.

L’Europe immigrationniste et impérialiste a donc de beaux jours devant elle. C’est la démocratie que les élites sont en train de massacrer. Mais en agissant ainsi, elles ne font que semer les germes de la révolte. Car si rien ne change, c’est l’insurrection généralisée qui remplacera le référendum. Et là, il n’y aura ni magouilles ni deuxième tour possible…

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
UltraLucide

D’abord une propagande qui explique que ce vote est celui d’un peuple mal informé, inculte et fasciste, et les opposer aux jeunes qui eux ont parait-il majoritairement voté remain, alors qu’ils ont majoritairement été abstentionnistes.
On leur aurait volé leur avenir, disent les européistes, qui oublient que leur UE est un cauchemar pour l’emploi des jeunes, avec un chômage record dans l’ensemble des pays développés du monde.
Ensuite, bien sûr faire en sorte que l’idée du Brexit s’enlise dans les inévitables tractations concernant les futures (et inévitables) relations Britain-UE. Puis parvenir à faire adopter des règles invalidant rétro-activement le résultat du référendum pour que l’article 50 ne puisse être invoqué. Et si l’UK réussit quand même son évasion du Stalag, s’assurer qu’aucun autre détenu ne puisse s’évader. Réduire le nombre des détenus à un noyau dur, renforcer la surveillance fédérale, mettre les autres dans un pénitencier spécialisé dans la délinquance des pauvres.

Boris Johnson, qui fit une campagne favorable au « brexit », vient de renoncer à se présenter comme successeur de David Cameron car il a compris qu’il n’y avait finalement que de mauvais coups à prendre …

En rire
ethnos et demos

Ce qui est délirant c’est la manipulation médiatique du pseudo-vote générationnel, il ne manquait plus que Mr Bean pour illustrer le viote de défiance ( dans le vote Leav il ya aussi Mick Jagger et Michael Caine , grand acteur shakespearien et de quelques fims d’action au passage).
http://arretsurinfo.ch/propagande-brexit-larnaque-du-vote-des-jeunes/

Febus Avant!

Ceux qui sont à l’abri sont finalement ceux qui ne sont jamais entrés (Suisse)ou se sont ravisés avant de le faire (Islande).
Et il y a ceux qui commencent à se mordre les doigts de l’avoir fait (Groupe de Visegrad ) et d’autres.
L’UE est une camisole.

UltraLucide

L’UE est le célèbre rond-point sans sorties, rond-point dont toutes les rues ont un sens interdit, sketch de Raymond Devos.
Maintenant, on va passer au stade refondation de l’UE par concentration du noyau dur en fédération unique, sous commandement allemand bien sur. Direction le suicide collectif, comme des hamsters. Frau Merkel va nous jouer le rôle du fluists de Hamelin.
http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/contes/img_hr/image34.jpg

Max

Il va falloir rentrer dans la gueule aux politiques! On n’a pas le choix. Ils ne veulent pas comprendre..

dupuis alain

Nous on veut bien les mettre dehors les Anglais mais c’est eux qui ont peur de partir.

Vengeons Napoléon

Je suis bien content du Brexit.
De Gaulle avait raison de s’opposer à l’entrée du R-U dans le Marché commun.
On va enfin pouvoir faire une vraie Europe forte sans ces rougeauds qui roulent du mauvais côté de la route.

dupuis alain

Moi également. Le problème c’est que les Anglais ont peur de partir. C’est comme un enfant majeur qui critique le foyer familiale mais qui ne veut pas s’en échapper.
Tournons nous plutôt vers les vrais patriotes qui ont fait des efforts de compétitivités énormes. Les Polonais les Slovaques les Hongrois, les Tchèques, les Serbes etc. Avec eux on peut être certain que l’islam c’est en Afrique et que l’Afrique c’est surtout pas l’Europe. C’est pas demain que vous construirez une mosquée dans un pays de l’Est. Et la voilée à Budapest faut être inconscient.
(Boris Jonhson préfère les musulams aux Européens Grand bien lui fasse.)
Ils ont connus les Nazis les Russes, les communistes alors ce ne sont pas les musulmans qui vont les asservir. Vive l’Europe continentale.

UltraLucide

Maintenant les petits mickeys français vont se retrouver seuls face aux allemands. Qui va gagner à votre avis?

François

Je cite Karl Popper :

« Moins connu est le paradoxe de la tolérance : La tolérance illimitée doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. (…) nous devrions revendiquer le droit de les supprimer (les intolérants), au besoin, même par la force (…) Nous devrions donc revendiquer, au nom de la tolérance, le droit de ne pas tolérer l’intolérant.

Je ne veux pas dire par là qu’il faille toujours empêcher l’expression de théories intolérantes.

François

Tant qu’il est possible de les contrer par des arguments logiques et de les contenir avec l’aide de l’opinion publique, on aurait tort de les interdire. Mais il faut toujours revendiquer le droit de le faire, même par la force si cela devient nécessaire, car il se peut fort bien que les tenants de ces théories se refusent à toute discussion logique et ne répondent aux arguments que par la violence. Il faudrait alors considérer que, ce faisant, ils se placent hors la loi et que l’incitation à l’intolérance est criminelle au même titre que l’incitation au meurtre, par exemple.

Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. »

The Paradox of Tolerance, Karl Popper, The Open Society and Its Enemies, Vol. I, Chapt. 7, n.4, at 265 (Princeton University Press 1971)

dupuis alain

Stop au Brexit avec ses partisans lavettes politiques et véritables impostures pour crétins. Parlez nous de Robert Fico premier Ministre Slovaque qui va prendre la présidence de l’UE. Il est contre l’entrée des migrants en Europe contre les idées stupides de MERKEL et Hollande refisent d’accueillir des migrants (a la différence de Boris Jonhson) et a dit clairement que l’islam n’avait pas sa place en Europe. Oui à l’Europe avec des hommes qui ont le courage de nous sauver du désastre. Quand on entend les politiques Britaniques ((pro Brexit) on est pas rassuré puisque Boris Jonhson futur 1er ministre a clairement dit que les seules restrictions concerneraient l’immigration Européenne. Autrement dit il veut encore plus africaniser l’Angleterre. Vive l’Europe de l’Est avec des dirigeants qui ont des couilles. Eux peuvent nous sauver

vieux bidasse

Insurrection généralisée?
Aucune chance, vu les sans-C… actuels.
Supprimez les stations de ski, et là, vous aurez une révolution.

Alamut

VOUS ATTENDEZ LA REVOLUTION ???
SUPPRESSION DE TOUS LES MATCHS de Footeballes,
interdiction des salaires vrais ou faux des joueurs, Contrôles
anti-Mafias par Brigades anti- Corruptions.
Les élus ? seul remède aux combines, trouvé par la
fameuse DEMOCRATIE Athénienne ?

Tous Citoyens n’ont droit qu’à deux élections non consécutives.Ce qui limita
les corruptions !
Et surtout, rétablissement des Scrutins Proportionnels; seul scrutin
DEMOCRATE.
Il en était ainsi dans la Grèce Mère de la Véritable DEMOCRATIE

Très bonne analyse de Jacques Guillemain.
Il n’y aura pas de véritable Brexit ni autre exit que ce soit.
Ils feront tout ce qu’ils pourront pour que cela ne se fasse pas et jetteront toutes leurs forces dans la bataille.
Si le peuple ne met pas en place un gouvernement qui veut franchement sortir de l’Europe, ce n’est même pas la peine d’y penser.

Marie35

Pourquoi continuer à appeler ces gens là des élites? Ils sont tous au niveau zéro de la pensée, ont un vocabulaire très pauvre (rance, nauséabond, amalgame, heures les plus sombres de l’histoire, populistes, fachos, racistes…). Ils tournent en boucle entre eux et tous ceux qui ont l’outrecuidance de penser différemment sont des ploucs ruraux pas éduqués peu diplômés alcooliques pédophiles. Ils s’autoproclament intellectuels, philosophes, ils sont chercheurs qui ne trouvent jamais rien à part leur nombrils, tous issus des mêmes écoles de père en fils où on fait entrer des « issus des quartiers difficiles au QI d’huître anémiee » pour se donner bonne conscience. Ras le bol que ce soient des bulots pareils qui décident de notre vie.

dupuis alain

Les crétins qui croient au lendemain qui chantent. Ils ont déchanté avec Tzipras et maintenant ils s’aperçoivent que le Brexit ne correspond pas au bonheur promis.
L’Islam se développe partout dans le monde sauf dans les pays ou le peuple a des couilles . Les pays d’Europe de l’EST par exemple. En Australie ils viennent de trouver une bombe près d’une mosquée.
Alors stop à vos réjouissances stupides

Marcus Graven

Quatre jours après le vote, le Brexit devrait correspondre au bonheur promis? Combien de mois avant qu’un divorce soit prononcé entre deux individus? Et là, il faudrait que ce soit fait en quelques dizaines d’heures… Croire cela, est certainement caractéristique d’un crétin.
Un crétin qui gobe sans réflexion toute la propagande des Européistes.
Le bourrage de crâne bruxellois a encore de beaux jours devant lui.

Piscione

Il suffit d’écouter les merdias et de suivre un peu les événements pour comprendre que tout sera fait pour contrer cette sortie; la voix d’un peuple, c’est de la merde pour ces ordures là Rien à foutre au regard des intérets personnels de cette caste de maquereaux Seule solution = la révolution des Peuples

dupuis alain

Boris Jonhson en premier ministre est pro immigration africaine. Si l’immigration est le vrai problème de l’Europe tournons nous vers l’Est la Pologne, la Slovaquie la Hongrie. Rester isolé avec un président sans contrôle comme Hollande ou Juppé. C’est à frémir.
C’est cela l’avenir de l’Europe mais certainement nos hommes politiques tous dégonflés. Il faut que l’Angleterre et on verra bien si Boris luttera contre l’islam car pour lui c’est pas le problème.

Je ne me souviens pas d’un BHL tout aimable avec Israël, bien au contraire. BHL n’est pas pro israélien, il est egocentriste, il n’est même pas juif, il est narcissique, il n’est en aucun cas patriote de quoi que ce soit, sa patrie c’est lui-même, son nombril est sa raison de vivre. Un fils à papa millionnaire qui se prend pour un intellectuel. Je sais que c’est la mode de cracher sur Israël mais ce pays reste le seul pays véritablement démocrate au Moyen-Orient. Ce serait bien de ne pas l’oublier même s’il se revendique juif. Comment pourrait-il faire autrement dans son environnement et son historique.

BALT

L’ONU avec 58 pays Arabes…

Bien d’accord. La sortie de l’auteur est d’autant plus fausse que BHL est l’un des hérauts de J-Call, un groupe européen qui prétend imposer à Israël ce qu’eux pensent être le mieux. Intéressant de prétendre que ledit BHL prétendrait respecter le souverainisme israélien, alors qu’il entend imposer une opinion directement sortie du cerveau malade de Soros audit Israël…

Notons aussi, en passant, que se référer aux résolutions anti-israéliennes de l’ONUL est soit de l’absence de reflexion, soit de la mauvaise foi, tant le sujet est caricatural : http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/Comparaison-nombre-de-morts-sanctions-ONU-1.jpg. Arrivé à ce niveau de grotesque, si on ne comprend pas, c’est qu’on ne veut pas comprendre…

ex-filochard

Vous semblez déjà oublier 2005 et le tour de passe passe de sarko vis à vis du peuple Français.C’est exactement pareil.

Chantal

Belle intervention de Marine Le Pen hier au parlement Européen face aux dictateurs
de Bruxelles

Marine Le Pen intervenait au Parlement européen, au nom du groupe Europe des Nations et des Libertés (ENL), à l’occasion de la séance plénière extraordinaire suite au Brexit.

http://www.frontnational.com/videos/intervention-de-marine-le-pen-lors-de-la-session-pleniere-extraordinaire-du-parlement-europeen-suite-au-brexit/

Anne marie

merci pour le lien ; en effet elle n’emploie pas le politiquement correct comme la plupart des politicards qui se font dessus par peur des mots ; quand elle les traite de totalitaires, elle représente bien la France qui ne veut plus de cette UE qui nous détruit et nous vole notre liberté en s’asseyant sur nos votes légitimes comme l’a fait Sarkoton ; moi je pense qu’ils vont le payer cher et que les français ont de la mémoire ! (Je l’espère)

FONTAINE

Oui mais, quand la Loi sera redevenue celle de la jungle, se sera un honneur d’être hors-la-loi (Hervé BAZIN)

tirailleur

Le sieur Johnson s’est rendu compte que le populisme a aussi ses limites. Comme dirait l’autre, on ne peut tromper tout le peuple tout le temps. Maintenant, il cherche à se sortir de cette catastrophe dans laquelle il a entraîné son peuple par un discours démagogue.
La réalité est toujours autre que le discours et il est toujours plus facile de parler que d’agir. Marine Présidente, n’interdira pas l’islam en France, n’expulsera aucun musulman, ne fera pas sortir les étrangers, n’interdira pas la nourriture halal, bref, se rangera tout simplement à la politique qu’elle a trouvée sur place parce qu’elle sera confrontée à ce qu’on appelle réalité après un long sommeil dans l’univers merveilleux du populisme…

Marie35

On ne peut pas spéculer sur ce que Marine fera si elle arrive un jour au pouvoir puisque l’UMPS est prête à toutes les bassesses pour l’empêcher d’y accéder. Une chose est certaine, tous les autres partis ont trahi leurs électeurs et il faut être bien naïf, idéologue ou tout simplement très con pour continuer à voter pour eux. On est nombreux à vouloir prendre le risque de se ramasser, mais avec des gens nouveaux, on n’a rien à perdre après toutes ces années de traites au pouvoir.

Marcus Graven

A croire que dans les années 70 et même 80, nous vivions dans une uchronie, un pays qui avait sa monnaie, ses frontières, son gouvernement souverain. Un songe. Et que la réalité a toujours été cette Union sans frontières, cette Union avec euro, cette Union où les décisions sont prises contre les peuples (acier et photovoltaïque chinois contre l’acier et les panneaux solaires européens, tafta, entrée des hordes de migrants musulmans…).
Ignorance hystérique ou franche collaboration à l’asservissement?