Magouille : la Maire musulmane de Yèbles n’a pas été choisie par les électeurs

     yebles.JPG

On en apprend de belles (merci à Philippe le Routier pour son oeil vigilant) !

Il y a en France une tradition, c’est que, même si le maire est élu par le Conseil municipal, la tête de liste est présentée comme le futur maire et les électeurs votent, aux municipales, aussi, pour un homme qu’ils jugent apte à les représenter. La tradition est aussi que celui qui, dans les petites communes, a le plus de voix, est supposé avoir été choisi par la voix du peuple, puisque, comme le disaient les Romains, la voix du peuple, c’est la voix de Dieu. Vox populi, vox dei.

Nous nous étonnions ou plutôt scandalisions samedi de voir un maire musulman et nous découvrons ce matin, à la lecture du résultat détaillé -et officiel- du vote que Madame  Marième TAMATA-VARIN élue maire, avait bien moins de voix d’électeurs  que Madame Gilberte Pain, madame Bernadette Aubret, madame Christelle Buisson,     monsieur Fred Michel, monsieur Denis Bouchet et madame Karine Masson…

http://elections.interieur.gouv.fr/MN2014/077/077534.html 

Rappel, voir la liste du premier tour ici :

http://elections.ouest-france.fr/elections-municipales-2014/seine-et-marne/77534-yebles.html 

N’y a-t-il pas là négation du pouvoir souverain du peuple qui se retrouve avec un maire qu’il n’a pas choisi ? Il y a en effet une sacrée différence entre  voter pour une personne de la liste pour ses compétences ou sa réputation et voter massivement et majoritairement pour une tête de liste dont on espère qu’elle sera le prochain maire.

Les électeurs de Yèbles ont été cocufiés.

On aimerait savoir qui a décidé cette mascarade et quand. Avant les élections ou après ? Et pourquoi ?

Y aurait-il parmi les conseillers municipaux élus à Yèbles des apôtres verdâtres de la diversité et du multiculturalisme ravis d’avoir pu cocufier ces « racistes » de Français ?

Christine Tasin

image_pdfimage_print