Magyd Cherfi (Zebda) , votre part de Gaulois est bien mince !

Depuis quelques jours, si l’on consulte un tant soit peu internet, impossible d’ignorer qu’un certain Magyd Cherfi (chanteur du groupe Zebda) vient de publier un livre intitulé « Ma part de Gaulois », titre sans doute pas anodin pour ratisser large, et va d’interview en interview, presse, émission de TV, radio. Normal, d’origine maghrébine, idées de gauche, il est du bon côté, du côté des bien-pensants. Ainsi était-il invité de l’émission ONPC du 29 octobre 2016. Autres invités : Patricia Kass, Nicolas Bedos. Tandis que Yann Moix et Nicolas Bedos buvaient littéralement ses paroles, Laurent Ruquier s’est permis quelques petites critiques, oh pas bien méchantes, la présentatrice (pardon j’ignore son nom, n’étant pas fan de cette émission…) un peu plus critique mais sans jamais pousser trop loin (ça c’est seulement réservé aux mal-pensants). Quant à Patricia Kass, assise à côté de Nicolas Bedos : visage de marbre. Visiblement ce n’était pas sa « tasse de thé ». On la comprend ! Voilà pour l’ambiance.

Au fil de l’émission on a vite fait de s’apercevoir que la « part de Gaulois » ne pèse pas bien lourd chez Magyd Cherfi, en regard de son arabité ! Ce titre semble bien destiné à attirer le lecteur non-musulman, qui d’autre d’ailleurs ? Certainement pas les branleurs de banlieues pour qui c’est une activité inconnue. Voir leur comportement vis-à-vis de l’école…

Magyd Cherfi, la France des mosquées, on n’en veut pas ! | Riposte Laïque

On apprend que son livre qui se veut autobiographique…est aussi romancé. Très pratique pour noyer le poisson. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Taqqiya…

Poussé dans les études par une mère qui ne le lâchait pas, il critique le fait que peu d’enfants d’immigrés accèdent aux études supérieures, parce qu’ils vivent dans le bruit, ne peuvent étudier, et que la République ne les a pas aidés !! Toujours le même refrain : aider, aider, encore plus et toujours plus. Mais il s’abstient de critiquer le fait que ces familles font autant d’enfants. Il ne connaît pas l’adage : aide-toi et le ciel t’aidera. Jamais responsable, jamais coupable, c’est toujours la faute des autres ! Ils ne sont toujours que des victimes, de pauvres victimes. Quel manque de dignité !

Première réaction lorsque l’on considère le titre de son ouvrage, on se dit que Magyd Cherfi avec son amour de la langue Française et son éloignement de l’islam en tant que religion – selon ses dires – doit avoir évolué vers un détachement du dogme que véhicule l’islam dans sa globalité, mais on s’aperçoit très vite qu’il n’en est rien. Comme le souligne très justement une lectrice de l’article précédent qui se reconnaîtra sûrement : « : qu’ils soient éduqués, instruits ou ignorants, ces ressortissants du Maghreb ne connaissent que la revendication, les critiques à notre encontre ».

Un moment intéressant lorsque la présentatrice lui fait remarquer, avec insistance, en citant ses propos « qu’il lui a fallu tout de même attendre le 13 novembre (2015) pour qu’il se sente vraiment Français !  Un peu gêné, oh très peu, MC a vite fait de rectifier le tir en prétendant qu’il s’agit là d’une métaphore, d’un conditionnel, bref un grand moment de taqqiya, en s’apercevant qu’il s’est un peu pris les pieds dans le tapis…de prière !

Mais toute l’ambiguïté du personnage apparaît lorsqu’est évoqué le cas Mohamed Merah, premier d’une longue, trop longue liste de barbares, d’assassins, ayant pour la plupart, voire la quasi-totalité, la nationalité Française, sans aucune part de gaulois. Selon Magyd Cherfi, Mohamed Merah « n’est pas un monstre…  II a été abandonné par la République, et aussi par sa famille ». Lui et ses semblables, tous des cas isolés ! S’il ne s’agissait pas  d’événements aussi monstrueux, ce serait presque comique». Près de cinq ans après, et la longue série d’horreurs que nous avons connues, il persiste à s’en tenir à ce jugement ! Concernant l’attitude des pères « qui cognent » parce qu’ils sont éreintés en rentrant de leur travail, humiliés ( ?) pourquoi humiliés ? Quels êtres sensibles !! Toujours dixit Magyd Cherfi : la République a accordé des droits…oui mais il a manqué la République bienveillante (sic) pour les accompagner. En bref, la France a toujours tout faux lorsqu’il s’agit de maghrébins. Par contre, il ne semble jamais s’être posé la question de savoir comment ont fait toutes les vagues d’immigration qui ont précédé et se sont succédé durant le XX° siècle ; auxquelles l’on n’a pas fait de cadeau. Pour eux pas de discrimination positive, pas de priorité à l’embauche (comme à la RATP à la SNCF ou ailleurs) pas de priorité pour obtenir un logement social à bas coût. Pour tous ceux-là, cela a été beaucoup plus difficile, ils n’ont pas été « accompagnés » et pourtant ils n’ont pas passé leur temps à gémir, à réclamer, voire à exiger. Ils sont devenus Français dans l’âme. Ils étaient dignes. Sans parler des Français, dont le Maghreb ne voulait plus, reçus comme des indésirables dans leur propre pays ! Mais ceci est une autre histoire. Eux aussi ont dû se débrouiller, sans aucune aide. Alors les récriminations, les gémissements, basta ! Ça suffit !

Que des jeunes partent faire le djihad ?? C’est normal !! Ils cherchent un refuge…Ils cherchent un lieu où on va les considérer comme des frères, alors qu’ils sont dans un pays où on leur dit vous êtes Français, mais vous n’êtes pas chez vous…

Oui, depuis quelques années seulement, moins d’une décennie, depuis qu’une majorité de Français a enfin compris que l’islam veut imposer sa loi, la Charia, par la présence massive de musulmans revendicatifs dans notre pays, depuis que les Français ont compris que l’on voulait les déposséder de tout ce qui constitue leur identité : leurs racines judéo-chrétiennes, leur mode de vie, leurs coutumes, pour leur imposer une loi en totale incompatibilité avec nos lois – la charia dont nous ne voulons à aucun prix – ils ont commencé à relever la tête et à faire savoir clairement qu’ici – en France – c’est chez nous ! On dit « A Rome, vis comme un Romain »; de même « en France, vis comme un Français ».

Il faut choisir. Ce qui a été considéré légitime dans un sens, il y a 60 ans, l’est tout autant dans l’autre aujourd’hui …

Oriana Garibaldi

image_pdfimage_print

29 Commentaires

  1. Sa mere lui a dit: Soit Francais mais ne le devient pas ! C’est l’apanage de tous ses francais de papiers dont les parents n’ont jamais voulu qu’ils soient francais autrement ils leur auraient donnes des prenoms francais y compris cette Rachida Dati qui a appelee sa fille Zhora au lieu de l’equivalent francais de Blanche

  2. Des éternelles pleureuses! Aucune dignité! Même avec la double nationalité, ils retournent pas dans leur cher pays! Ils crachent sur la France, ils chouinent, mais ils veulent surtout pas partir! Bande de nazes !

  3. Il faut écouter l’émission Répliques sur france culture avec Malika sorel, magid se fait atomiser.. Pur bonheur..

    • Malika Sorel est une femme rudement intelligente !
      Cependant elle est a vécu au bled et sans doute le terrorisme des années 90 a laissé sur elle une marque profonde et à son arrivée en France,elle a fait le choix radical d une assimilation et d une dissolution totale effaçant même sur elle toutes les traces de ses origines qui sont pourtant nobles !! Elle déraille !Tout comme Zemmour!!
      Je regardais cette nuit sur arte un reportage à propos du peuple juif errant sur le chemin de l exil et reliée à la terre d Israël par le judaïsme!! La fin de l exil est implorée,promise dans les textes récités et les prières,alors c est quoi cet mascarade del assimilation des uns et pas des autres (musulmans!

      • Mme Malika Sorel est née en France de parents ayant fait le choix de la France…
        Elle se rendit en Algérie pour y faire ses études…à son tetour elle fit à son tour le choix de la France…..
        Qu’y a til à redire ? Etes-vous capable de choisir d’en faire autant ?
        Vos propos semblent affirmer le contraire puisque vous lui reprochez ainsi qua M Zemmour leur choix !
        Qu’attendez vous pour vous assumer, soit Française, soit une autre nationalité , ne restez pas dans l’ambiguïté car vous ne pouvez faire deux fois allégeance !
        Choisir c’est savoir renoncer, en êtes vous seulement capable ou préférez vous vous victimiser jusqua la fin de votre vie par facilité matérielle ?

  4. Ils ne veulent pas s intégrer point barre. Pour eux nous sommes des éternels mécréants auxquels il ne faut pas s associer sous peine de brûler dans la géhenne. Évidement venir en cours et se promener toute l année en cagoule histoire de ne pas laisser évaporer les quelques neurones qu il leurs reste. . Un looser trouvera toujours un responsable à ses échec.

  5. Je préfère zhora à Blanche ; chacun à sa place , pour bien marquer qu’elle n’est pas des nôtres car tout vernis s’écaille avec le temps . Bonjour les Français !

  6. Cet homme est un kabyle! Malheureusement,il se prend pour un arabe et tient le discours « cliché » de la victimisation …Un « arabe » qui réussit dans une banlieue,c est bien souvent un kabyle qui est caché derrière (surtout dans ces années là!!)!! Malheureusement,il ne s assumera pas et cherchera presque toujours à trouver des justifications à l échec des autres !! Mais il faut dire aussi que peu de français font la différence par paresse ou ignorance simplement,et pour eux,t es un bougnoule point barre! Quant à cette Malika Sorel,elle aussi kabyle (elle n est même pas beur!),elle est peut-être brillante intellectuellement mais bon son assimilationnisme forcené relève du pathologique!!

    • EXACt VOIR LES SITES ET BLOGS KABYLES et l histoire de la reine resistant a l islam video sur web il suffit de dire kabyle et non musulman le regard change

    • Malika Sorel est une femme très courageuse, qui ose dire dans ses livres ses quatre vérités à la bienpensance: si certaines populations ne se sont pas intégrées c’est surtout parce que nos politiques sont des couards infoutus de faire respecter leur peuple ( elle le dit plus poliment que moi!!!!) .Elle explique comment en renvoyant les Maghrébin (e) s à leurs origines , islam, voile, patriarcat et tutti quanti, on ne leur a pas donné les codes d’entrée dans la société Française. Tout en leur cirant les pompes . Toute société a ses codes .Si demain je vais vivre au Maghreb je serai bien obligée de supporter la condition des femmes….si on ne met pas en cabane pour homosexualité????!!!!

  7. Vous croyez que mes 2 grands parents sont arrivés en 1930 de Pologne et qu’ils ont eu tout ça ?? Le plus sale boulot, le plus sale,logement à louer, pas d’allocs, aucunes aides sociales, des insultes et syndicalisme interdit !! Ils étaient fiers de la France et jamais aucunes coutumes de la Pologne : ils étaient Français de cœur en arrivant et heureux de travailler, même le plus sale boulot (la chaux vive à la pelle pour l’un et les hauts fourneaux pour l’autre ) ….Mon père, Polonais est allé rejoindre CDG à Londres en 1940 : la naturalisation ne se faisait pas en quelques semaines dans ce temps là !!! Il l’a eue en 1947, par le sang versé !!

    • Il y a énormément de Maghrébins qui viennent clandestinement et se marient en France
      uniquement pour la nationalité. Trop, trop facile!

  8. la confusion vient-elle du fait que le titre de son livre ne mentionne que la première partie de la phrase  » Ma part de gaulois est nulle » ?
    quant à l’émission ONPC… qui la supporte encore ?

  9. On m’a dit que Zebda, en arabe, voulait dire beurre… Donc Zebda est un beur, qui comme tous les beurs ne se sentent Français que pour les droits (le droit de prendre de l’argent, le droit de réclamer, le droit de critiquer et d’insulter la France ) .Ils ne ressentent des devoirs qu’à l’égard de leur religion ou de leur pays d’origine. Honte à ceux qui ont laissé dire que le barbare mérah était une victime de la République. Oriana Garibaldi, merci pour votre article… et pour votre nom!

  10. Zebda: « de l’épicier, on est passés à l’épicière , on s’est pas tous tirés d’affaire, pas de la même manière… » À l’époque j’avais été choqué par l’allégorie que j’entends toujours ainsi: « du braquage, on est passés au viol… » J’aurais bien aimé poser cette question…je crois que c’est dàns l’album « Essence ordinaire »

      • Oriana Garibaldi, je crois que vous ne m’avez pas compris. Je voulais dire que j’aurais aimé poser la question au chanteur: « savoir s’il poussait réellement la victimisation au point d’excuser le viol », c’est ainsi que j’ai compris ce passage. Je n’aime pas Zebda pour des raisons comme celle là, je n’aime pas les gens qui pratiquent le racisme anti blanc en disant que c’est de l’anti racisme, je n’aime pas les oxymores tels que « discrimination positive » ét je soutiens Riposte Laïque par des dons assez fréquents. Bref, je sais à tout plein où je me trouve. Je vous salue aimablement.

        • Réponse @ Philippe Lopez
          En effet je n’ai pas compris le sens de votre question, et Zebda n’est pas ma « tasse de thé ».J’ai crû que vous souhaitiez que l’on vous donne cette
          information..Don’t act.
          Par contre si vous n’avez pas écouté l’émission « Répliques » avec Malika
          Sorel et Magyd Cherfi, faites-le. C’est un pur moment de bonheur !

          https://www.franceculture.fr/personne-malika-sorel.html

  11. Normal pour un muzz d’employer le double langage. Il est muzz d’abord, muzz toujours. C’est le genre de mec qui a eu la chance de naître en France et qui crache sur la main qui l’a nourri. Musulman un jour, musulman toujours.

  12. Un muzz gaulois c’est possible si dans ses ancêtres il a une arrière grand mère prise comme esclave par ses frères barbaresques !!

    • Et Dieu sait combien de femmes et d’hommes originaires d’Europe et entre autre de France ont été raflés et mis en esclavage par les hordes barbaresques. Mais chut, un médecin algérien il y a quelques années avait commencé à faire des études sur l’ADN en Algérie et au vu des résultats il a été sommé d’arrêter. Trop compromettant sur les mensonges des pseudo musulmans qui n’en étaient pas. Chut, islam, musulman pas de chiens et de chiennes Chrétiens dans la famille, pas de berbères.

  13. « qui cognent parce qu’ils sont éreintés en rentrant de leur travail, humiliés »

    ahah… mon père, immigré portugais faisant un boulot très pénible depuis plus de 40 ans sans jamais se plaindre, ayant une productivité trois fois plus importante que ses collègues orientaux, n’a jamais cogné personne… et pourtant éreinté il l’est !

  14. Un gaulois, ça boit du vin, bouffe du sanglier, rit gras sur les femmes tout en les respectant.

  15. Magyd , à l’égyptienne, et non Majid, ça le rapprocherait presque des frère musulmans, je lui préfère un Majid Oukacha qui prend lui, le risque d’aller au fonds du problème posé par cette pseudo religion et ne trouvera pas d’excuses socio-éco, patho etc… pour les petits émules de Mérah sans être inquiété pour ces propos aberrants et on attaque fallacieusement un Zemmour sur le même motif d’apologie du terrorisme.

  16. à toi Magyd Cherfi , qui pense que Mohamed Merah n’est qu’une victime du système , je te dis :
    Si je prend un fusil et tire en balle entre les 2 yeux de ta femme et de tes enfants, est ce que tu diras que je ne suis pas un monstre et que ceci est juste du à mon enfance et car j’ai eu des problèmes d’intégration avec la communauté musulmane ?
    On est ou la ?? excuser l’inexcusable, ce type est une merde finie, il faut que Magyd arrête de lire Asterix, ses gaulois à lui sont en chameau et mangent du mouton… en France c’est Cheval et cochon !

  17. On a tous été  » victime » à un moment ou à un autre… Si j’avais dégommé il y a 60 ans à Paris tous les gens bien logés , alors que moi j’allais dormir chez les voisins…Remarquez on se marrait bien ……J’avais des copines qui habitaient dans des caves…Nous n’étions pas des immigrés, si ce n’est de nos provinces. Ces pleurnicheries masochistes, sont insupportables et insultantes pour beaucoup d’entre nous!!!!!! !!!!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.