Mahomet est-il le fils de son père ?

Pour l’islam, la filiation passe par le père. L’enfant est le prolongement de son père : il porte ses caractéristiques. Bien sûr, au 7e siècle, il n’y avait pas de génétique ni de  tests ADN,  mais l’islam en est encore au 7e siècle.

ARBRE GENEALOGIQUE DU PROPHETE

 L’arbre généalogique « officiel » de Mahomet

Dans l’islam,  il est interdit à l’enfant de bénéficier d’une lignée autre que celle de son père ou de prétendre que son père n’est pas son vrai père. Le Prophète  considère d’ailleurs cette pratique parmi les maux abominables et qui méritent la malédiction à la fois du Créateur et de ses créatures. Le Prophète a dit en effet : « Celui qui prétend descendre de quelqu’un d’autre que son (vrai) père et l’esclave qui s’attache à une personne autre que son (vrai) maître sont maudits par Allah, Ses anges, et les gens. Allah n’acceptera ni repentance, ni rançon d’une telle personne le Jour de la Résurrection » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim). De même, Saad bin Abi Waqqas a écrit que Mahomet a dit : « Si quelqu’un prétend une personne comme son père avec la certitude qu’il n’est pas son père, le Jardin [le paradis] lui sera interdit » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim). C’est pourquoi l’islam interdit l’adoption qu’il considère comme une « falsification de l’ordre naturel et de la réalité ». L’insémination par donneur aussi, évidemment.

Mahomet a donc dit beaucoup de choses sur la filiation mais il n’a jamais mis en doute sa propre ascendance.  Pourtant elle est pour le moins très contestée. Voici pourquoi.

Les musulmans croient que le père de Mahomet est ‘Abdallah, fils d’ ‘Abd al-Mouttaleb (1). Mais quelle est la vérité sur ce point ? Référons-nous aux textes de l’islam.

Les livres du patrimoine islamique rapportent :  Lorsque le grand-père de Mahomet, ‘Abd al-Mouttaleb a accompagné son fils ‘Abdallah (père de Mahomet)  pour le fiancer à Amina (mère de Mahomet), il rencontra une femme, Hala, qui lui plut et qu’il  prit pour lui-même (2). Le mariage de ‘Abdallah et d’Amina et celui de ‘Abd al-Mouttaleb et de Hala furent célébrés le même jour, à la même cérémonie (3). Amina fut enceinte de Mahomet et Hala accoucha de Hamza, un garçon. Hamza devint l’oncle de Mahomet et son frère de lait selon ces mêmes sources.

Poursuivons notre quête de la vérité. Le père de Mahomet mourut quelques mois après son mariage, Amina étant alors enceinte de Mahomet nous disent les textes. Si la grossesse de Hala est survenue la même année que la grossesse d‘Amina, les deux enfants, Mahomet et Hamza,  doivent avoir quasiment le même âge. Si la grossesse de Hala est nettement postérieure à la grossesse d‘Amina, Hamza doit être plus jeune que Mahomet.

Or les livres du patrimoine de l’islam affirment que Hamza était plus âgé que Mahomet de 4 ans (4). Il est impossible que Hamza soit plus âgé que Mahomet de 4 ans puisque les deux mariages ont été concomitants et que le père de Mahomet est mort l’année de son mariage.

Ou alors, qui est le père de Mahomet ? Peut-il être le fils de ’Abdallah s’il est né 4 ans après le décès de son père ? ! ! !

Les savants de l’islam se sont lancés pour sauver le Prophète de cette situation embarrassante et ont trouvé des arguments qui vont à l’encontre de toute logique. Wikipedia cite : « Des sources islamiques soutiennent que la mère de Mahomet l’a porté [dans son ventre] pendant deux ans ». D’autres savants ont « trouvé » des durées de grossesse étonnantes. Dans al-Sirat al-Halabiyya, la durée de la grossesse d’Amina fut de 2 ans. Pour al-Souyouti, Mahomet est resté 3 ans dans le ventre de sa mère (t. 2, p. 215). Pour al-Qortobi, c’est 4 ans, 5 ans ou 7 ans. Si l’enfant reste 5 ans dans le ventre de sa mère, il peut alors rester 10 ans ou plus dans le ventre de sa mère (165/18). …

Or, selon l’OMS la durée de la grossesse est de 37 à 42 semaines. Time magazine rapporte la durée de grossesse la plus longue qui ait été enregistrée : 375 jours.

L’islam veut-il se démarquer en tout, y compris dans la durée des grossesses  qui vont de 9 mois à 2 ans, 10 ans ou même plus ?

Le musulman est dans l’obligation de croire. Il n’y a pas de pourquoi ni de comment (بلا كيف)  dans l’islam.

Ami musulman,  donne-moi ta réponse : Mahomet est le fils de qui ?

 

Bernard Dick

(1) Ibn Hishâm, Al –Sirat al-Nabaouyya (la biographie du prophète) t. 1, p. 25

(2) Ibn Sa’ad, Al-Tabaqât al-Koubra (Les grandes strates) t. 1, p. 94-95

(3) Al-Hanbali, Al-Sirat al-Halabiyya (La biographie alépine) t. 1 p. 51

(4) Ibn Hajar, Al-Isâbat fi Tamyyz al-Sahabat (L’exactitude des enquêtes dans le discernement des Compagnons) t. 2 p. 121

image_pdf
1
0