Limay : Le maire PC prône le vivre-ensemble, mais vit dans un village rupin…

Publié le 26 juillet 2016 - par - 3 commentaires - 2 450 vues
Share

RoulotLa Ville de Limay dément l’information selon laquelle le gentil touriste marocain originaire de Limay a pu bénéficier du système de vacances solidaires http://www.mantes-actu.net/agression-dans-les-hautes-alpes-la-mairie-de-limay-retablit-la-verite/

Pourtant cette info a été publiée dans un article de Mantes-Actu paru le 23 juillet mais qui a été effacé depuis bizarrement.

https://www.mantes-actu.net/limay-le-suspect-qui-a-poignarde-la-famille-dans-les-hautes-alpes-ecroue/

Il ne faut pas froisser la communauté tant chérie par le maire.

La reponse de la mairie comme d’habitude est de nier l’evidence.

Circulez,tout va bien! Limay, ville de la fraternité, où le bien vivre est de mise.

http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/yvelines/2016/06/27/des-policiers-utilisent-des-gaz-lacrymogenes-pour-disperser-des-jeunes-a-limay_11977486.html

http://www.infonormandie.com/Limay-le-gymnase-des-Fosses-Rouges-victime-de-degradations_a13516.html

http://www.78actu.fr/limay-un-reseau-de-dealers-demantele-par-les-gendarmes_34247/

Les voitures ne brûlent pas, les gens vivent en harmonie…

Pendant ce temps là des honnêtes gens sont menacés d’expropriation grâce au gentil maire de Limay qui a donné sa bénédiction à l’agrandissemnt du port http://www.leparisien.fr/limay-78520/extension-du-port-de-limay-60-familles-menacees-d-expropriation-15-06-2016-5887365.php

Pendant ce temps là, la majorité municipale se déchire, se divise.

Le maire, Eric Roulot, est roi et peu importe les contradictions.

Apres avoir fait croire qu’il ne voulait pas de la CAMY http://www.leparisien.fr/limay-78520/vallee-de-seine-le-maire-de-limay-ne-veut-pas-de-communaute-urbaine-29-05-2015-4814683.php en mai 2015.

Avoir organisé un simulacre de référendum devant la mairie.

Il se retrouve pourtant maintenant élu vice-président de cette même communauté urbaine en février 2016 !

Et vire les adjoints qui osent dénoncer son opportunisme.

http://www.leparisien.fr/limay-78520/trois-adjoints-au-maire-destitues-par-le-conseil-municipal-a-limay-21-02-2016-5565773.php

Comment donc croire un maire qui change d’avis dès lors qu’un poste puisse le hisser plus haut au sommet du pouvoir?

Accuser notre rédaction de mensonge, de xénophobie, de vouloir diviser les habitants est risible, alors que c’est lui même qui divise les habitants de Limay.

En privilégiant une  communauté face a une autre, en ne se souciant pas des chrétiens, des juifs et des athées, n’est-ce pas lui même qui creuse le fossé ?

Bouffer du curé c’est tellement plus facile, appeller au boycott d’Israël, pays souverain, ne pas oser dénoncer les crimes islamistes, être dans le déni est bien plus efficace pour récolter les voix de ses plus fidèles électeurs.

La politique de la ville de Limay est un désastre pour les plus faibles, les plus fragiles, beaucoup partent, quand ils le peuvent encore. La colère gronde parmi les riverains.

Si on vit si bien à Limay pourquoi le maire n’y vit-il pas lui même? Pourquoi vit-il dans un village « rupin » a quelques kilomètres de là ?

Le crime d’indifférence est un crime fantastique, il a permis le fascisme, le communisme et les massacres d’aujourd’hui perpétrés au nom de l’islam.

Alice Chambord

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
BALT

C’est ça les socialistes: « Fais ce que je te dis, pas ce que je fais ». Exemple, Cahuzac.

Daniel BOUTONNET

Il devrait être obligatoire légalement que le maire d’une commune vive dans la commune dont il est l’élu, c’est le minimum pour connaître les problèmes quotidiens de ses administrés. Quelle crédibilité d’un maire d’une ville de Seine-Saint-Denis qui vivrait à Neuilly ? Trop facile. Vous voulez être maire, vous assumez.

Dominique

Beau coco, au sens propre bet figuré.