Mais à quoi joue donc l’islamo-écolo-gauchiste Pierre Serne ?

Pierre Serne n’a pas notre sympathie ! Il représente tout ce que nous détestons. Son parcours « politique » d’abord : le passage par des associations se disant humanistes ou environnementales, puis en 2002 candidat d’union des Verts et du Parti socialiste. Il ne manquerait plus que la MNEF ! Le tout pour finir dans le giron de… Sandrine Rousseau dont il soutient la campagne.  Pour un normalien quelle dégringolade ! Ambassadeur de la culture woke américaine, il n’hésite pas à participer à un rassemblement « STOP ZEMMOUR » devant CNews où l’on pouvait entendre le qualificatif de « bâtard sioniste ».

Mais, venons-en au point de départ de l’affaire : en octobre 2019, Pierre Serne, alors conseiller régional d’Ile-de -France et porte-parole du parti de Benoît Hamon, Génération.s, dénonce certains propos tenus par Eric Zemmour sur le plateau de télévision « Face à l’info » de CNews. Il saisit le procureur en invoquant « la provocation à la discrimination et à la haine » ainsi que « l’apologie de crimes de guerre ». Rien que cela ! Eric Zemmour, par son franc-parler, est accusé d’avoir franchi la ligne jaune en dénonçant le comportement de certains musulmans, migrants et homos. Mais dans la délation, le CSA l’avait déjà pris de court.

https://www.valeursactuelles.com/politique/zemmour-sur-cnews-un-elu-de-generation-s-saisit-le-procureur

Il faut dire que les apprentis- justiciers sont nombreux parmi les islamo-écolos gauchistes. Mais pour revenir sur le propos tenu par Zemmour concernant l’implication du régime de Vichy dans les déportations, on attendrait d’un agrégé d’histoire qu’il ait un regard moins stéréotypé. D’autres historiens sérieux ont travaillé sur le sujet et apporté un point de vue nettement plus exhaustif.

https://ripostelaique.com/la-rafle-du-veldhiv-retablissons-les-faits.html

Cet acharnement épidermique anti-Zemmour a réveillé la colère de la mouvance Riposte Laïque et les premiers articles n’ont pas tardé à paraître contre le « chercheur » en sociologie et en sciences sociales de l’EHESS.

https://ripostelaique.com/defense-de-pierre-serne-ayons-pitie-dun-pauvre-garcon-un-peu-simplet.html

https://ripostelaique.com/qualifier-pierre-serne-dislamo-fellateur-est-il-une-injure-homophobe.html

Le sieur Serne n’a pas tardé à se positionner comme victime. Y croit-il vraiment ?  Il est vrai que dans son univers, la culture victimaire est monnaie courante. Aussi, après avoir demandé sans succès, le 8 mai  2021, le retrait de deux articles le concernant, et animé d’un sentiment de vengeance, il engage une procédure contre Riposte Laïque pour « injure et diffamation envers un élu ».  Mais cette démarche relève plutôt d’une stratégie bien pensée : attaquer Riposte Laïque au porte-monnaie. Il écrit en effet sur Facebook : « les procès, ça leur fait perdre de l’argent, et ça les saigne ! ». Tout est dit !

Cela pose la question du but poursuivi par Pierre Serne lorsqu’il attaque Riposte Laïque en justice : demander réparation d’un préjudice, ou vouloir couler un site qui défend des idées contraires aux siennes ? Rappelons que l’instrumentalisation de la justice peut être considérée comme un abus du droit à agir en justice et est passible de sanctions, selon l’article 32-1 du code de procédure civile.

Toujours est-il que c’est Guy Sebag, directeur de publication de Riposte Laïque qui doit répondre de ces accusations.

La Dix-septième chambre donne partiellement raison à Pierre Serne : si la diffamation n’est pas reconnue, faute d’être suffisamment caractérisée, l’injure est retenue et aggravée pour son caractère prétendu homophobe. Mais les choses ne sont pas aussi simples : le directeur de publication, qui réside en Israël, apprend incidemment, par un lecteur de Riposte Laïque, l’existence d’une procédure engagée contre lui. En effet, l’huissier n’avait pas délivré la signification à la bonne adresse, c’est-à-dire en Israël. De ce fait, les droits de la défense, très protégés par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, n’ont pu être exercés dans les règles prévues par la Loi.

Maître Pichon, avocat de Riposte Laïque, avait aussi fait valoir qu’en qualité d’élu, M. Serne ne bénéficiait pas des protections particulières dont jouissent certaines catégories de personnes revêtues de l’autorité publique. En l’espèce, l’injure ou la diffamation ne pourraient être constatées que vis-à-vis d’un simple particulier et non vis-à-vis d’un élu.

Riposte Laïque fait appel de la décision de la XVIIe chambre, mais elle n’est pas la seule à le faire : le Ministère public, non satisfait du jugement, fait lui aussi appel.

L’audience d’appel s’est tenue le 7 septembre 2022 au Palais de justice de Paris, boulevard du Palais.

Pierre Serne, qui n’a pas pris la peine de se déplacer, était représenté par Maître Arié Alimi, cet avocat qui dans une autre affaire avait demandé 14 000 € de dommages et intérêts à Riposte Laïque !

Arié Alimi entre en scène pour défendre son client : il se présente aussi en victime de Riposte Laïque qui se plaît à le présenter comme l’avocat juif de la LDH, ou comme pro-palestinien. Il faut rappeler qu’il a défendu avec complaisance l’antifa Bernanos qui a juste voulu faire griller des policiers en jetant un cocktail molotov dans leur voiture. Il se plaint également des caricatures dont il fait régulièrement l’objet dans Riposte Laïque. Sniff !

Bien entendu, il plaide en faveur de la reconnaissance de l’infraction de diffamation : selon lui les faits sont suffisamment précis : allusion au fait que le Sieur Serne aurait peut-être eu ses diplômes de manière disgracieuse, comme Mme Taubira ou M. Cambadelis, le fait qu’il se serait peut-être échappé d’un hôpital psychiatrique etc … Pour les détails, nous renvoyons le lecteur aux articles incriminés.

Quant à l’injure à caractère homophobe, elle est contenue dans l’expression « islamo-fellation ».

Il soutient aussi que les deux infractions sont cumulables, puisqu’elles portent sur des passages différents des articles. Or, comme l’a répété maintes fois Maître  Pichon, en droit de la presse, la diffamation emporte l’injure et cela vaut pour un écrit qui doit être apprécié dans sa globalité et non saucissonné au gré des plaignants. C’est pourquoi, si la diffamation était retenue, l’infraction d’injure à caractère homophobe tomberait ! Mauvais calcul pour les LGBT !

Et surprise, un jeune avocat vient ensuite  à la barre pour défendre les « intérêts » de trois associations de justiciers LGBTI+  qui entendent lutter contre les infractions à caractère homophobe ou transphobe : SOS Homophobie (qui en 2022 a touché 35 000 € de subventions par la ville de Paris, selon le magazine Capital), l’association Mousse et  l’association ADHEOS. Toutes trois s’étaient constituées partie civile dans cette affaire. Le sieur Serne s’était estimé victime d’injures à caractère homophobe sur la base de l’expression « islamo-fellation » sur laquelle nous reviendrons. Après quelques difficultés à trouver le micro, il nous fait un laïus sur l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle et sur les traumatismes qu’elle provoque auprès des jeunes générations (manque de confiance en soi, honte de soi etc…) On ne voit pas bien le rapport avec M. Serne dont l’homosexualité semble parfaitement assumée. Rien de très juridique dans cette plaidoirie LGBT d’une orthodoxie irréprochable.

Le procureur prend la parole d’une voix fluette et monocorde. Lui non plus ne sait pas faire usage du micro. On n’entend rien mais l’on comprend que les « victimes » ont son soutien. Normal, le parquet avait fait appel du premier jugement, jugé trop clément !

Maître Pichon présente rapidement Riposte Laïque et l’origine sociologique de ses fondateurs. Puis il rappelle la position de la Cour de Cassation qui a jugé de manière très claire que la responsabilité d’un directeur de publication basé à l’étranger ne pouvait être retenue. De plus, aucune participation de Guy Sebag à la rédaction des articles incriminés n’a pu être établie dans cette affaire. Donc aucune complicité à retenir.

Concernant les faits, il les remet dans leur contexte : le fait que Pierre Serne rapporte au procureur des propos tenus  par Eric Zemmour.  D’où l’expression de « collabo » qui n’est qu’une allusion à cette dénonciation au parquet et pas autre chose.

Quant à l’expression « islamo-fellation », jugée injurieuse en première instance, elle ne doit pas non plus être détachée de son contexte : elle signifie symboliquement une allégeance, une soumission aux islamistes et ne saurait préjuger de l’orientation sexuelle de M. Serne, la fellation n’étant pas l’apanage de l’homosexualité comme chacun sait !

Il rappelle la jurisprudence concernant les limites tolérables de la liberté d’expression et conclut par la présentation au tribunal de caricatures qui ne sont jamais fait l’objet d’infractions pour injures, malgré leur connotation sexuelle particulièrement outrancière.

 

Il cite

  • la relaxe de Nicolas Bedos, après avoir traité Marine Le Pen de « salope fascisante »
  • la relaxe de Plantu , après avoir représenté Benoît XVI en train de sodomiser un enfant
  • la relaxe du rappeur Youssoupha, après avoir traité Eric Zemmour de « con »
  • la relaxe de Riposte Laïque pour avoir représenté Hidalgo en « lèche-babouche ».

Anne Hidalgo : Je suis Charlie, mais je porte plainte contre ce dessin de Ri7… – Riposte Laique

La décision de la Cour d’appel sera rendue le 12 octobre 2022

Hector Poupon

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. Merci pour cet article qui résume une audience d’appel inaudible. l’individu lambda qui assiste à un telle audience est mis à l’écart par la posture de la cour. Posture délibérée ?

  2. L’ utilisation ad nauseam du mot « haine » est bien la marque de ces saloperies de gauchiasses : ils provoquent catastrophes sur catastrophes et sont étonnés et apeurés à l’ idée que beaucoup de monde les hait .
    Des crétins et des nuisibles extradimensionnels à laminer sans pitié .💀💀💀💀💀💀

  3. L’islamo Gauchiste Pierre Serne n’arrête pas d’embêter Riposte Laïque ainsi que Mr Zemmour pour être des prétendus racistes , homophobes et cie mais il faut savoir que cet Islamo Ecolo Gauchiste lécheur de fesse de Sardine Rousseau la Folle Dingue Ecolo Nazi est une raclure qui fait honte à la France , qui incarne le prétendu Camp du Bien pour faire la guerre aux méchants cathos de droite et c’est un islamo fellateur de première comme tant d’autres . En gros Pierre Serne est un maître chanteur .

Les commentaires sont fermés.