Maitre Gardères, vous n’êtes qu’un lâche parmi tant d’autres !

Publié le 26 août 2015 - par - 11 commentaires - 2 474 vues
Share

GarderesCher Nicolas Gardères,

J’ai beaucoup d’estime pour votre honnêteté lorsque vous exposez votre choix de défendre nos libertés fondamentales, à savoir – entre autres – celle de nous exprimer et celle de confesser et de pratiquer la religion de notre choix. Et c’est bien là que se situe votre flagrante contradiction !

Vous ne pouvez concilier ce principe louable avec la défense d’adeptes d’un dogme et d’une pratique religieuse stipulant que la musulmane est réservée aux musulmans ou que la juive est réservée aux juifs. La musulmane est toujours et à tout jamais interdite d’amour pour les juifs, les chrétiens et les non-musulmans. Nous le savons et nous le taisons, la plupart du temps.Vous savez pertinemment que les juifs ne sont entrés dans la communauté des citoyens qu’après leur émancipation de telles lois judaïques ségregationnistes et antinomiques avec la Liberté et avec la Fraternité humaine.

Vous savez qu’aussi bien notre Empire que les différentes Républiques qui lui ont succédé, ont mis la charrue devant les boeufs : au lieu d’émanciper les musulmans de leurs lois matrimoniales ségregationnistes à souhait, nous avons fait l’erreur de « consacrer » ce dogme liberticide et peu confraternel comme défendable par d’honorables avocats comme vous.

Vous pouvez donc choisir de continuer à jouer l’idiot utile pour des pratiques sociales, totalement asociales, à base de halal ou de casher et, en même temps, vous bercer d’illusions que vous défendez les libertés fondamentales de la République. Foutaise et tromperie pour ne pas avouer que vous n’avez pas le courage républicain de secouer les musulmans et de donner un bon coup de pied dans le derrière de nos voisins qui continuent de cultiver l’apartheid islamique et de se prosterner en masse devant un Dieu qui a la haine des juifs, des chrétiens, des non-musulmans et qui est ouvertement liberticide. En un mot : vous ne pouvez défendre l’islam et les principes républicains en même temps.

Voilà le fond de votre lâcheté qui rejoint celle de beaucoup, beaucoup de Français. Pour cette lâcheté, je n’ai que mépris !

Pascal Hilout, né Mohamed

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Horizon

Merci Monsieur pour cette mise au point , car , qui mieux que vous peut connaitre ce que représente l’islam ?
Car , comme à l’instar de mr Juppé , j’ai l’impression que cet avocat n’a pas lu le coran .
Et défend , au nom d’un humanisme vaseux des principes qui ne sont pas les nôtres .
Je n’aurais pas la prétention de dénier à des individus la possibilité de leurs croyances , mais pas chez nous !
Des siècles de combats contre l’obscurantisme , qu’il soit catholique ou musulman ne saurait être remis en cause par des falots , prêts à s’abaisser pour des prébendes indignes .

Dorilée

Gardères pérore pour se faire du vent. C’est un imbécile qui disserte sur un sujet qu’il ignore avec effets de manches pour masquer le grand vide de sa plaidoirie. Pascal Hilout, lorsqu’il parle d’islam, sait de quoi il s’agit. Il a marché dedans tout petit et a eu bien des misères a en effacer toutes les traces de sous ses chaussures. On peut se fier à lui, pas à gardères ! Nul ne peut se prévaloir d’une quelconque qualité lorsqu’il défend les rats et la peste.

Spipou

Je pense, Pascal, que ce n’est pas de la lâcheté, mais une conviction, une conception erronée de la liberté religieuse, et sans doute aussi une méconnaissance de l’islam, que Maître Gardères ne connaît certainement pas aussi bien que vous, et a-t-il eu envie de l’étudier, on n’en sait rien !

Ca le rend plus sympathique à mes yeux car dans ce cas, ce que je suppose a priori, il est honnête avec lui-même, mais c’est encore plus grave que de la lâcheté, car cette conviction est partagée par bon nombre d’intellectuels pourtant de valeur (et d’autres sans grande valeur aussi, mais qui ont du poids dans la société, je pense à un particulièrement, certains lecteurs l’auront sans doute reconnu). Mais on a tellement cru, pendant des décennies, à la fin des guerres, à l’humanité réconciliée avec elle-même… La chute est dure, elle l’a été pour moi-même, mais j’ai fini par ouvrir les yeux. C’était il y a dix ans environ.

Plus grave disais-je que la lâcheté, parce que justement les convictions on y tient et il est très difficile de les abandonner, et comme ces intellectuels constituent la majorité de ceux qu’on écoute, cela leur donne un pouvoir sur la conduite de la société. Pour nos gouvernants, qui ne peuvent pas ignorer les statistiques, les actes commis et les paroles prononcées au quotidien, les signalements des services secrets, tant nationaux qu’étrangers – encore que ces jours-ci, je lis avec stupéfaction que la France a totalement ignoré les nombreux signalements envoyés par l’Espagne sur le tireur du Thalys – oui, je crois qu’on peut parler de lâcheté, parce que eux disposent de trop d’informations pour ignorer le problème. La peur, tout simplement, la peur panique de se voir mis à l’index et humiliés aux yeux de ces intellectuels-là, de subir le même que lynchage que Vidalies ou Guéant…

Ensemble de psychologie de masse qui rend le problème encore plus difficile à résoudre que la lâcheté. A mon humble avis. Le problème aussi, c’est que la psychologie de masse, c’est très intéressant après coup, mais que là on manque vraiment de temps… Que faire ?

Respectvaleurs

Pascal, vous êtes un des maillons forts de notre Histoire, car je suis persuadée que le salut viendra des « émancipés » de l’Islam. Pourquoi? Ce sont les seuls que nos compatriotes anti-racistes sont capables d’entendre un tant soit peu… Et les anti-racistes sont aujourd’hui majoritaires dans notre pays.

Spipou

Pascal s’est quand même fait condamner pour racisme, un comble !

Est-ce que c’est à lui qu’un juge a dit « Vous êtes raciste contre vous-même » ? Je ne me souviens plus.

dumez

entre pascal, né mohamed, et nicolas et sa barbe de faux prophète, il n’y a pas photo !

carlo martelli

Je n’arrive toujours pas a comprendre que de hommes éduqués comme mr Gardères puissent défendre en général des assassins en puissance. A-t-il lu le Coran ? est-il d’accord avec ses enseignements ? et ce que ce livre représente ? quelle horreur ,de même que ce mr Juppé. Qu ont-ils dans leur cervelles, se rendent-ils compte de ce choix ?.

Spipou

Mon avis est qu’il ne l’a pas lu, et que s’il l’a lu il ne connaît pas les règles d’abrogation et il s’est laissé rassurer par « il faut le remettre dans le contexte », etc.

Sami Aldeeb a fait un travail remarquable sur le coran, peut-être quelqu’un pourrait-il suggérer à Maître Gardères de le lire ?

jim

Merci cher Pascal HILOUT « d’extirper » de telles vérités de la profondeur du puits,où les lâches et les vendus les cachent, et de les DIRE!. Nous entendons parfaitement ce cri de colère et le relayons par les nôtres.

don pelayo

Grand merci à Pascal Hilout pour cette réponse imparable. Oui, Gardères agit lâchement, aveugle volontaire caché derrière de beaux principes. Ce serait un plaisir de vous lire plus souvent, Monsieur Hilout. Bonne journée.

Jean-Louis

Maître Gardères aurait sans doute, au nom de l’égalité des droits, défendu des SS qui s’apprêtaient à prendre le pouvoir alors que l’on connaissait déjà leur idéologie et leurs buts.
Pour un homme comme lui, certainement au courant que ceux qu’il défend ont pour but d’anéantir la civilisation dont lui même est issu, cela est une pure traîtrise.

Bravo Pascal, pour lui avoir mis cela entre les dents.