Hammadi, faut-il ramener Moussa Ibn Yacoub en France ?

Razzyhammadi2Depuis l’émission du 24 janvier 2016, sur Canal Plus, en présence de la Ministre Najat Vallaud Belkacem, et de son grand frère d’Oumma, Sihamedi, l’un des agents islamistes de l’association parait-il humanitaire Barakacity devant qui elle s’écrase, on sait qu’un « Français », converti à l’Islam, Moussa Ibn Yacoub est emprisonné au Bangladesh pour « activité suspecte » selon la loi du Bangladesh.

https://ripostelaique.com/la-musulmane-belkacem-ne-contredit-pas-le-salafiste-car-ils-jouent-ensemble.html

Je rappelle l’islam est la religion majoritaire au Bangladesh, où elle représente entre 88,8 %1 et 89,7 %2 de la population totale, soit environ 125 millions de personnes en 2011.

Au sein des musulmans, 96 %2 sont sunnites. Le Bangladesh est le troisième ou le quatrième pays musulman le plus peuplé. L’islam constitue une part importante de l’identité bengalie, puisque c’est l’identité musulmane qui a présidé à la partition de l’Inde avec le Bangladesh en 1947.

La situation constitutionnelle du Bangladesh est floue, puisque les modifications de 1988 de la constitution de 1972 font de l’islam la religion d’État, mais la Cour suprême a déclaré ces modifications inconstitutionnelles1. Quoi qu’il en soit, le Bangladesh fait partie de l’OCI depuis 1974.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Islam_au_Bangladesh#cite_note-AED-1

Bien que le Bangladesh soit un pays musulman, il ne fait pour l’instant pas trop parler de lui.

Ceci peut, peut-être, s’expliquer par le fait que c’est un pays très pauvre, il est vrai, qu’il n’a pas la chance des pétro-monarchies qui ont la manne du pétrole pour quelques années encore…puis ce sera fini…) et que par conséquent, la préoccupation première de ses habitants est de « bouffer » chaque jour, ce qui laisse forcément moins de temps pour faire le Djihad.

Toute personne normalement constituée et qui possède un minimum de bon sens, a compris en voyant son représentant M. Sihamedi, que Barakacity est une association, « dite humanitaire » (c’est très pratique comme terme…) plus que probablement islamiste. On sait également par la presse, que cette association est manifestement très riche…

Par conséquent, qu’a donc pu donc bien faire Moussa Ibn Yacoub pour se retrouver en taule ?

Si les Bengalis, disent qu’il a eu une activité suspecte, rien n’interdit de les croire…

Est-ce que cette activité suspecte consiste à utiliser la misère ambiante pour endoctriner des jeunes chahids, des futurs martyrs, et leur promettre 72 vierges afin de mettre le pays dans le chaos ? Ce serait intéressant de le savoir, puisque cette activité est suspecte… Pourquoi a-t-il usurpé une identité ?

Est-ce que parmi nos lecteurs, ou ailleurs, il y a déjà quelqu’un parti faire du tourisme ou de l’humanitaire sous une fausse identité ?

Ça me rappelle un certain Mohamed Merah, qui avait affirmé aux Renseignements Généraux, qui avaient été assez bêtes pour le croire, qu’il était parti faire du tourisme dans les zones tribales d’Afghanistan… où il avait probablement appris à mettre une balle dans la tête des militaires français et des enfants juifs.

Libération mentionne toutefois, qu’il est quand même suspecté d’activités terroristes…

 http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/01/11/le-jeune-humanitaire-francais-incarcere-au-bangladesh-devrait-etre-libere_4844998_3216.html

 Bref, Al Qaida ne semble pas être très loin….

 Pourtant, dans le journal « de gôche », Libération, une enquête sérieuse des journalistes dans l’entourage de Moussa a permis de rapporter que, comme d’autres avant lui, Moussa est quasiment un saint…

 « Moussa a toujours bougé pour les autres, que ce soit les musulmans à l’autre bout du monde ou le SDF en bas de chez lui. C’est un exemple pour nous», explique un proche.

Razzy Hammadi, le député de Seine Saint Denis, a saisi le Quai d’Orsay, mais omet dans ses interview les suspicions d’activités terroristes pour se contenter d’une simple usurpation d’identité et une simple activité humanitaire…, et vient essayer de nous tirer des larmes, avec ses trémolos dans la voix…

«Nous sommes mobilisés pour Moussa en lien permanent avec le Quai d’Orsay»

…/…

Il est désormais acté que nous allons préparer la visite de sa famille. Je souhaite en effet les accompagner et nous déciderons ensemble en fonction des conseils de nos diplomates.

…/…

Il faut d’abord être sereins et vigilants, calmes et déterminés

…/…

Solennellement, j’en appelle aux médias et aux différents acteurs afin de ne pas créer d’amalgame entre une organisation qui fait débat et le sort d’un de nos ressortissants qui depuis des années, que ce soit auprès des sans domicile fixe comme dans son propre quartier, n’a jamais eu de cesse de donner pour les autres.

…/…

La France est auprès de l’un de ses fils.

…/…

Le dernier comité interministériel d’octobre 2015 pose les bases d’un nouveau contrat social avec la jeunesse. Nous devons le nourrir et le faire vivre.

…/…

Les Français sont amoureux de l’égalité ».

http://www.razzyhammadi.fr/2016/01/retrouvez-mon-interview-au-journal-liberation-de-ce-vendredi-29-janvier-2016/

Tout y est pour ramener Moussa et faire passer le message : la puissance diplomatique de la France, le déplacement envisagé pour le député et la famille (c’est par cher, c’est l’Etat qui paye ?), un zeste de « padamalgame » pour un « fils de France », qui participe au « vivre ensemble », car les français sont « amoureux de l’égalité » (pour ma part, je n’ai pas du tout envie d’être traité à égalité avec un terroriste…sinon, à quoi cela sert-il de bien se comporter en société ?)

Il est vrai que ramener, un possible Djihadiste dans nos contrées, ça compte pour se faire réélire chez les potes du 93… c’est même une occasion à ne pas manquer.

Est-ce que Moussa Ibn Yacoub est un apprenti terroriste ? Pour le savoir, il faut le faire revenir, et le laisser faire, on verra bien : CQFD. Voilà qui est parfaitement conforme à la vision de R2D2. Donc, ne vous inquiétez pas…il reviendra assez vite.

Vous savez qu’à Riposte Laique, on a en général de l’intuition, et souvent le nez creux… (on aimerait avoir tort, mais malheureusement, on se trompe rarement…)

Par conséquent, si le Bangladesh, pouvait nous préserver du retour de Moussa Ibn Yacoub pour encore 70 ans, ce ne serait peut-être pas si mal…

Albert Nollet

 

image_pdf
0
0