1

Monsieur Pape, ils ont tué des Argentins, et vous êtes complice !

Les 31 octobre à New York, plus précisément à Manhattan, ont  été assassinés au nom de l’islam  entre autres 5 Argentins de la ville  de Rosario, ville d’où sont originaires par exemple le guérillero Ernesto Che Guevara, le joueur de football Lionel Messi, le coach  Marcelo  » El Loco » Bielsa.

Je me demande si notre Pape François, lui-même argentin, après cet attentat, cette tragédie, ne devrait pas se poser des questions sur l’immigration musulmane,  surtout en Europe, et cette pseudo religion criminelle qui s’appelle l’islam.

C’est triste que quelqu’un qui représente une religion d’environ 1,284 milliards de personnes (Église catholique) dans le monde, qui s’est battue contre l’islam, par exemple pendant La Reconquista en Espagne, soit aujourd’hui aussi lâche en soutenant cette invasion, aveugle, laxiste et complice de vouloir être aimable et gentil avec une idéologie totalitaire qui nous tue tous les jours en différents points de la planète.

Monsieur Pape, je m’imagine qu’après avoir vu cinq de vos compatriotes tués par un musulman, vous devriez quand même vous poser des questions et opérer un virage à 180 degrés, c’est-à-dire changer la stratégie de l’Église catholique face l’islam qui veut notre peau, notre civilisation et nous envoyer tous (chrétiens ou pas) en enfer, sauf évidement ceux qui sont  musulmans.

C’est une guerre mondiale, Monsieur Pape, qui peut toucher n’importe qui ; l’islam nous à déclaré la guerre  mais nos dirigeants en France ou ailleurs, et la Sainte Église de Rome aussi, ne veulent pas réagir et nous abandonnent sans la moindre réaction à notre destruction et surtout au grand remplacement, comme l’a si bien dénoncé l’écrivain Renaud Camus.

Monsieur Pape,  vous crachez sur la mémoire de vos parents immigrants italiens (du Piémont).  Vous avez reçu un riche héritage européen mais vous ne l’honorez pas ; au contraire, avec votre politique et votre complicité idéologique,  l’Église est en train de  laisser  l’ennemi  (l’islam) soumettre notre civilisation et  laisser place à cette destructrice culture qui va à l’encontre de nos valeurs républicaines, façonnées aussi par le christianisme, par des écrivains, scientifiques, peintres, architectes, etc.

Mon hommage aux victimes de l’islam  et en particulier à ces 5 Argentins. Nous pleurons avec eux et avec leurs familles et nous disons haut et fort ISLAM ASSASSIN , ISLAM DEHORS – ISLAM ASESINO , FUERA EL ISLAM  !

Marcel Cervantes