Manif Charlie : le grand retournement pour accélérer le grand remplacement…

marche-truqueeCe dimanche 11 janvier 2015 aura marqué, dans toute la France, un retournement de situation assez spectaculaire.
Les manifestations de ce jour-là devaient d’abord être l’expression de la colère du Peuple Français devant les attentats islamistes des jours précédents. Les organisateurs, au premier rang desquels les médias, ont «  superbement » retourné cette colère pour la mettre au service d’une gigantesque opération de propagande en faveur du « vivre ensemble ». Chapeau les artistes !
Personnellement touchés à travers la tuerie de Charlie Hebdo, les médias étaient à la manœuvre dans toute la France, appelant massivement à ces manifestations et les couvrant à leur manière. On y a donc retrouvé, aux côtés de Français de souche, dont la colère s’était peut être muée en peur, des foules d’immigrés clamant leur amour pour ce beau pays, de liberté et de généreuses prestations, des imams et leurs radicalisés, qui, tous, exècrent l’Occident mais, presque tous, pratiquent la takya, c’est-à-dire l’enfumage pour parler comme tout le monde. Et les reportages célébraient unanimement nos valeurs, républicaines bien sûr : liberté, égalité, fraternité. Disparue, comme par enchantement, la barbarie islamique !
Ce fut donc un grand moment. Un moment de grâce pour beaucoup sans doute. Je n’irai pas jusqu’à dire, à mon tour, « Merci pour ce moment », mais je dois reconnaître que ce fut, très probablement, un moment historique.
Qu’en restera-t-il dans la durée, au contact des réalités quotidiennes ? Le patron « de souche » hésitera-t-il toujours à embaucher un « jeune », avec le risque qu’à l’usage, l’idyllique « vivre ensemble » donne lieu à des récriminations de « discriminés », réelles ou prétendues, et à d’irritants problèmes de cohabitation ? Le père de famille « normal » verra-t-il avec équanimité le « mariage mixte » de sa fille ? Les imams pencheront-ils, provisoirement, pour la paix, pensant que l’affrontement serait prématuré et qu’il vaut mieux conseiller à leurs ouailles de faire beaucoup d’enfants pour prendre un jour, en toute démocratie et tranquillité, le pouvoir ? Ou penseront-ils que cet Occident honni risque de désislamiser leurs fidèles, comme les Chrétiens se sont déchristianisés, et qu’il ne faut donc pas trop attendre pour aller à l’affrontement avec les « de souche » ? Les « radicalisés » continueront-ils à rêver du martyr et les Musulmans « paisibles » continueront-ils, majoritairement mais discrètement, à les tenir pour des héros, tout en craignant les réactions des patriotes français ?
L’avenir le dira. Mais je crains que ce grand retournement, de situation, du 11 janvier 2015 ne prélude au « grand remplacement », de population.
Eric Lhullier

image_pdf
0
0