Manif Chrétiens d’Orient : je n’ai pas supporté « Israël assassin »

Publié le 23 juin 2015 - par - 1 895 vues
Share

Manifchertiensorient

Méfiez-vous des contrefaçons. Il existe bien de fausses manifs!

Voici le revers de la médaille que l’on ne vous a pas révélé :

Bien que je sois athée, j’ai décidé de participer à la manifestation du 20 juin en soutien aux chrétiens d’Orient car je considère que tuer quelqu’un parce qu’il ne pense pas ou ne croit pas comme vous est un délit.

Mon premier étonnement  a été par le nombre. Nous étions tout au plus une centaine malgré l’appel de Béatrice Bourges.

Partis de la Place Saint Augustin, nous avons remonté le boulevard Malesherbes et tourné à gauche pour prendre la rue Monceau.

Mon deuxième étonnement s’est produit lorsque marchant le long de la rue Monceau vers la rue de Courcelles un groupuscule s’est mis à hurler en scandant “ISRAEL ASSASSIN”, alors que la manifestation ne concernait pas ce pays.

Profondément choquée, j’ai immédiatement alerté le jeune homme qui était au micro et faisait avancer la manif.

Il m’a répondu qu’il n’y avait pas de service d’ordre pour expulser les infiltrés et qu’il ne pouvait rien faire.

Entre-temps, d’autres personnes s’étaient aperçues de la supercherie et du détournement de la manifestation contre Israël.

D’un commun accord, nous nous sommes rapprochés du début de la manif mais à notre grande surprise un autre groupuscule hurlait également en scandant “ISRAEL ASSASSIN”.

Mon amie Véro et moi décidons alors d’abandonner la manifestation qui ne correspondait pas à ce qui était annoncé dans la PUB.

Un dernier espoir, j’aperçois un policier en uniforme. Je vais lui expliquer ce qui se passe.

Il me répond qu’il ne peut pas intervenir et me conseille d’aller voir ses collègues en civil sur les côtés de la manifestation et il me pointe 4 personnes que je vais également interpeller.

J’explique que des individus ont infiltré la manifestation en criant “ISRAEL ASSASSIN”.

Les policiers ”en civil” m’informent qu’ils ne peuvent rien faire et qu’on ne peut pas empêcher quelqu’un de parler ou de crier.

Arrivée donc presque à l’entrée du parc Monceau face à l’avenue Hoche, j’abandonne la manif et je suis partie, dégoûtée.

Vous noterez d’ailleurs qu’il n’y a aucune vidéo sur cette partie de la manif rue Monceau entre les deux banderoles de telle sorte que, une fois de plus, on s’aperçoit qu’on n’informe le citoyen que du côté plaisant et rassurant.

Morale de cette aventure:

    1. La manif était soi-disant organisée par CIVITAS : je ne participerai plus aux manifestations de CIVITAS, je n’ai plus confiance. C’était la première et dernière fois.
    2. La manif n’avait pas de service d’ordre: je ne participerai plus à des manifs sans service d’ordre  = SE MEFIER.
    3. Enfin, à Paris au XXIème siècle, vous pouvez crier en pleine rue “ISRAEL ASSASSIN” sans être dérangé.
    4. Je ne savais pas que CIVITAS était anti-sioniste. Comme quoi, on en apprend tous les jours.
  • On ne peut toujours pas faire la critique d’un pays arabe, l’Arabie Saoudite, sans qu’il y ait des infiltrés pour la contrer.

 

Je demande donc à Alain ESCADA, président de l’association CIVITAS, que je respecte, de bien vouloir m’expliquer pourquoi il a laissé utiliser le nom de cette association, à mauvais escient, la disqualifier et la détourner par certains individus, pour une manifestation qui n’en était pas une!!!

Anne Laure JOLY

PS : Autre compte-rendu de la manifestation

http://www.medias-presse.info/civitas-manifeste-pour-les-chretiens-dorient-et-reclame-des-sanctions-contre-larabie-saoudite-et-les-pays-allies-de-letat-islamique/33683

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.