Manifestation contre l’ouverture d’un abattoir « exclusivement à vif » à Guéret

Publié le 29 octobre 2012 - par - 1 377 vues
Share

Nous nous sommes rendus cet après midi à la manifestation contre l’ouverture d’un abattoir exclusivement à vif à Guéret, en famille, première manifestation pour mes enfants (5,5 et 7,5 ans).

Le terme « à vif », un peu le mot d’ordre de la manifestation et sans arrêt employé, sur les pancartes, dans les slogans, m’a d’abord surprise. Pourquoi ne pas employer les termes habituels de « rituel » ou « halal » ? Après réflexion, ma conclusion (peut être erronée, je ne sais pas) est que le collectif a volontairement écarté les termes habituels afin de ne pas « stigmatiser » !!! Toujours la même rengaine ! je ne vois pas d’autre raison. Une seule pancarte mentionnait le « halal ». Et le thème développé principalement ce jour là était la souffrance animale. Cela dit dans les discours, à plusieurs reprises, l’aspect religieux de l’abattage a été repris, heureusement. Un peu comme si tout le monde avait su pertinement pourquoi on était là, mais « Chut !!! » faut pas le dire ! Un peu comme dans Harry Potter, « celui qu’on ne nomme pas ».

Ambiance bon enfant, nous saluons tout le monde à notre arrivée. Etaient présentes, je dirais entre 100 et 150 personnes. Des pancartes, certaines bricolées, d’autres plus abouties. Mais toutes bien efficaces et parlantes. Un spectacle, avec des gens masqués, l’un représentant le maire de la ville, l’autre un abatteur, et un autre, un bovin. Une bonne mise en scène d’abattage rituel (enfin non : à vif il faut dire pour ne pas « vous savez quoi »). Puis trois discours, le premier de la porte-parole (la jolie fille avec les belles dreadlocks, je l’avais déjà vue sur Youbube, très bien. Un autre discours émanant d’un vétérinaire de la région. Un autre mais je ne sais plus de qui. Bref, je me suis dit tout au long de ces discours : « mais nous savons tout ça, nous sommes déjà convaincus à fond » mais c’était un plaisir d’entendre dire tout haut ce que nous pensons tout bas (de moins en moins bas en ce qui me concerne !).
Puis une marche, passant devant la mairie puis la préfecture, et le long de la rue commerçante de Guéret. Très peu de monde dans les rues (département assez désert, hormis certains quartiers dans lesquels nous ne sommes malheureusement pas passés), et la plupart des gens nous ont ignorés. Petite altercation avec 2 filles (d’origine… vous devinez laquelle ?…) en voiture, qui voulaient absolument se garer là où nous passions, service d’ordre de la manif nickel, ils ont calmé le jeu immédiatement. Heureusement car je me suis sentie très très énervée et apparemment je n’étais pas la seule (« Mesdemoiselles, ceci est une manifestation autorisée » etc)….. Ben oui… vues les circonstances, en plein Aïd !!!!
Retour au point de départ, petit spectacle, projection de sang « fictif » sur les pancartes représentant les élus locaux et dispersion. Le policier près de nous qui était là pour veiller au grain chantait sur Bob Marley, c’était excellent. Une très jolie manif, bon enfant, avec des gens très sympa. J’ai entendu un homme dire « c’est marrant, quand on pense que 80% des gens qui sont là sont de gauche ». Je n’ai rien dit mais j’ai pensé très fort « euh…… en-êtes vous bien sûr ? ». J’ai pensé aussi à Monsieur Heurtebise, et j’était contente d’être là, de faire un peu de poids dans la petite masse que nous étions. Des gens sont même venus de Corrèze et j’ai vu un couple de Hollandais. Il y a une prise de conscience évidente. Mais le poids des pouvoirs publics est énorme. Je ne suis pas optimiste quand à l’ouverture de cet abattoir… un de plus… Un abattoir illégal…. et toxique… Gardons espoir et continuons à nous mobiliser.

 
Adeline Duverdier

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.