Manifeste pour la liberté thérapeutique en matière de vaccin

 

 

Nous nous dirigeons peut-être vers l’obligation vaccinale pour contraindre les récalcitrants. Mais pourquoi sommes-nous récalcitrants ? Parce que nous nous sommes informés en consultant de très nombreux rapports, dont ceux produits par Pfizer qui sont éloquents. De très nombreux scientifiques de premier plan en France et à l’étranger en viennent à cette conclusion terrible que la thérapie ARNm de Pfizer ou Moderna est un terrible échec.

 

Elle devait garantir l’immunité comme les vaccins pasteuriens. Ce n’est pas le cas. Même le professeur Éric Caumes le reconnaît maintenant (https://www.youtube.com/watch?v=slKExwSQjw8). On ne peut pas appeler vaccin un médicament qui protège un peu et quelques mois. C’est donc l’échec patent de l’ARNm. À cet égard, aucun politique ne peut se prévaloir d’une science absolue pour imposer une médecine dont l’immunité est très faible et l’innocuité jamais garantie. Le laboratoire est irresponsable, l’État est irresponsable, seul le citoyen naïf est responsable par son consentement. Nous nous y refusons. Les accidents sont nombreux, les morts sont là, et le doute est bien présent. Les chiffres de quelques grandes nations dont les USA et l’Angleterre le prouvent. À tel point que dans certains pays, l’État paye, ce qui signifie bien que le risque existe, à Singapour par exemple. La France nous referait-elle le coup de Tchernobyl ? Pfizer tue à Singapour, jamais en France.

 

Alors pourquoi s’acharner à commercialiser les seules thérapies ARNm de quelques laboratoires en privant nos concitoyens du choix thérapeutique ? Je suis bien sûr que la plupart des personnes actuellement « non vaccinées » (ce terme devient impropre) seraient favorables à une vaccination traditionnelle de type pasteurien. Compte tenu de la très faible efficacité des thérapies Pfizer (10 semaines pour la 3e dose), qui peut raisonnablement objecter qu’un vaccin pasteurien serait moins performant ? Personne.

 

L’État a donc le devoir moral de mettre à la disposition des Français d’autres vaccins traditionnels. Ils existent. Nous sommes sans doute très nombreux à considérer que cette hystérie vaccinale est excessive, mais la folie ambiante semble perdurer, même si les faits scientifiques démontrent que les derniers variants ne tuent pas au Danemark ou en Afrique du Sud. Dont acte, nous y reviendrons plus tard.

 

Je fais donc ici un appel, et j’espère que les lecteurs soutiendront par leur message cette demande. Le président de la République a aujourd’hui pris des responsabilités immenses dans le traitement d’une affaire sanitaire en confisquant aux médecins leur mission. Il a la responsabilité totale d’avoir fait des choix, à l’instar de l’Union européenne, qui jettent un soupçon grandissant sur d’éventuelles corruptions majeures avec le laboratoire Pfizer, totalement coutumier du fait depuis 20 ans. Il est du devoir de l’État de procurer dans les meilleurs délais des alternatives vaccinales si son vœu est de protéger effectivement toute la population.

 

Nous sommes sans doute des millions à refuser l’injection ARNm et nous avons eu raison au regard des résultats. Si l’État veut nous vacciner, alors il doit nous offrir une solution sécurisée et alternative rapidement. L’objectif de 100 % de vaccinés sera alors atteint, même si cette solution politique semble dérisoire ; mais puisque les élus semblent sourds à l’apport des plus grands spécialistes mondiaux, allons-y !

 

Merci de diffuser ce manifeste, de multiplier les commentaires, de le soumettre par mail à vos députés, merci aux politiques qui le voudront bien de s’en faire l’écho.

 

Pierre-Antoine Pontoizeau

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. Attention d’après Hélène Banoun, docteur en pharmacie ancienne chercheuse de l’INSERM, dans l’émission live du CSI sur reinfocovid.fr datée de jeudi 6 janvier 2022, elle démontre que tous les vaccins classiques à virus atténué qu’on nous propose sont autant dangereux que les injections expérimentales ARNm, ce qui rejoint les enseignements que les vétérinaires avaient tiré suite aux tentatives de développement de vaccins anti-coronavirus sur les animaux qui fonctionnaient très mal.

  2. Merci pour cet extrait de mon premier album de Tintin et Milou. J’avais dû le recevoir en 57 ou 58…

    Pour revenir au sujet, ce président-carié et ce gouvernement-teur prouvent chaque jour un peu plus que le produit chimique qu’ils veulent nous mettre dans le corps (notre corps bordel, le mien, le vôtre !!!) ne sert à rien !

    Les hôpitaux dégueuleraient de covidés paraît-il !?
    Les troués à 3 ou 4 doses en 1 an seraient contaminants comme des malpropres !?

    J’en passe et des meilleures, des pires aussi.

    Infâmes personnes. Bonimenteurs, escrocs.

    Plus ils se plantent plus ils insistent !!!!!!

  3. Moi je constate qu’au Cameroun le protocole Raoult fonctionne parfaitement ce qui démontre le caractère criminel de l’obstruction aux traitements en amont qui perdure en France
    Les criminels étant le pseudo comité scintifique, les médecins vaccinateurs et les macroniens

  4. C’est quand même marrant que vous ne compreniez toujours pas que manifester ou envoyer des pétitions (ou manifestes) à ces « élus » (volontairement, je m’abstiens de dire NOS élus) ne sert strictement à RIE.. Ils s’en FOUTENT; tout comme ils se foutent de vous, de votre vie, et de votre sort. Vous ne commencer à les intéresser qu’à partir du moment où le solde de votre compte courant bancaire possède au-mois 7 chiffres après la virgule. QUAND allez-vous comprendre ça ? C’est aussi CON et INUTILE que d’envoyer un SMS à celui qui est en train de vous cambrioler en lui expliquant que vous en avez marre, et que vous lui demandez de bien vouloir ne pas recommencer…
    Faire confiance à un « élu », c’est comme confier les clés de sa cave à vins à un sommelier alcoolique…

Les commentaires sont fermés.