Manifester le 9 mars et ensuite voter utilement aux municipales

Publié le 20 février 2014 - par - 840 vues
Share

affiche9marsSaluons comme il se doit l’initiative de Riposte Laïque et de Résistance Républicaine et appelons tous ceux qui veulent l’expression directe du Peuple en matière de politique d’immigration à être présents ce 9 mars, à 14h., place Denfert Rochereau (à Paris)…en regrettant peut-être que nos forces ne nous permettent pas d’élargir au reste de la France cette initiative nationale!

Il n’est nul besoin, ici, sur « Riposte Laïque », de revenir sur tout ce qui fait la malfaisance de l’immigration de masse que nous subissons depuis plus de 40 ans, tant nous avons consacré d’articles, d’analyses, d’arguments à la montrer clairement , sans concession aucune à la bien pensance actuelle comme à la compassion hypocrite des associations « humanitaristes », comme à l’onction dangereuse des représentants de l’église Vaticane, toujours aussi prompts à voler à l’appui des puissances financières transnationales en « bénissant » l’islam et en ouvrant les bras à l’accueil sans fin des immigrés.

Car si, sous injonction européenne (il ne faut jamais oublier le rôle de cette Europe de Maastricht, d’Amsterdam, de Lisbonne… de Schengen, en la matière), nous subissons et un afflux de main d’oeuvre inutile en ces décennies de chômage endémique, et un trop plein de populations marquées par une religion rétrograde communautariste et ségrégationniste, et une overdose de réseaux de type mafieux, communautarisés et générateurs de délits de toutes sortes, c’est que nous sommes « gérés » par des oligarchies financières transnationales et apatrides dominant une mondialisation qui impose sa loi pour mieux dominer  le monde du travail comme les sociétés et peuples des différentes Nations pour mieux les faire disparaître.

On ne peut, aujourd’hui, demander un moratoire sur l’immigration et une remise en cause de la politique actuellement menée en ce domaine sans mettre en accusation l’Europe de Bruxelles et toutes ses décisions imposées, aussi bien en matière économique que financière, sociétale , sociale et politique…. Ne serait-ce que parce que les 2/3 des lois votées en France ne sont que des transcriptions de directives européennes!

Et si certains croient encore qu’ils pourront s’opposer à l’une des conséquences essentielles de ces flux migratoires, l’islamisation de la France et des autres nations incluses dans l’Union Européenne, sans nier cette Union même telle qu’elle a été créée (et telle qu’elle fonctionne), ils se trompent lourdement…

C’est pour cela que la demande faite par RL et RR, demande étayée aussi par la proposition de loi déposée sur ce sujet par les députés Bompard et Collard, s’inscrit parfaitement dans le combat que nous devons conduire sans relâche et avec force contre le pouvoir socialo-écolo en place, comme contre ses sosies de l’UMP et du Centre, notamment à travers les scrutins qui arrivent, et, en premier lieu, les municipales.

Car élire des majorités et des maires, faire entrer de fortes minorités dans les conseils municipaux, quelle que soit la taille de la commune, c’est créer des élus, des réseaux, des structures qui pourront oeuvrer, tous les jours, à travers leur gestion et leurs prises de position, contre l’invasion migratoire et son appendice le plus dangereux, la pression musulmane communautariste donc anti laïque et anti démocratique .

Outre qu’un conseil municipal délègue son maire et ses représentants pour voter lors des sénatoriales (et donc agit sur ceux qui votent les lois générales), il peut, dans sa quotidienneté, s’opposer à une politique migratoire qui met en péril et l’emploi des « Français de souche », et la sécurité des habitants d’une commune, et l’unité laïque de l’espace social et sociétal de la cité, et qui grève tous les budgets ( souvent par pratiques délinquantes), de celui de l’aide sociale à celui  du logement social, de celui de l’éducation publique à celui de la sécurité quotidienne.

Oui, en votant aux « municipales », on peut peser sur l’orientation fondamentale de la politique municipale… qui n’est pas seulement constituée de la « sympathie » éprouvée pour tel ou tel candidat, ou de la résolution de quelques problèmes locaux, toujours seconds si on y réfléchit bien. On peut agir efficacement contre les orientations néfastes prises par ce pouvoir minoritaire, malfaisant et manipulateur.

Manifester le 9 mars… oui.

Répondre, dans des enquêtes et des sondages qui se confortent mutuellement, qu’il y a trop d’immigrés en France, que l’islam est une menace pour notre Peuple, son Histoire, ses valeurs, que l’insécurité est liée à la libre circulation de populations qui n’ont rien à faire ici, que l’emploi est menacé par l’afflux d’une main d’oeuvre dont on n’a pas vraiment besoin, oui.

Mais surtout, partout où ce sera possible par la présence de listes adéquates, envoyer dans les conseils municipaux des candidats qui sauront agir pour freiner la politique actuelle, mobiliser les citoyens pour une autre politique migratoire qui passe par un moratoire sur l’immigration, l’expulsion des illégaux, le retour chez eux des étrangers sans emploi, le combat contre l’intrusion d’une religion politique antilaïque et antidémocratique, la fin de la « pompe aspirante » de l’assistanat social ….

Bref, qui sauront agir pour un renouveau que les élections européennes à venir devront préciser et auxquelles elles devront donner la plus large assise électorale possible.

Robert Albarèdes

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.