Manipulations médiatiques et récupération politique du drame norvégien

Publié le 25 juillet 2011 - par - 1 291 vues
Share

Un Norvégien pète les plombs, il fait exploser une bombe par ici, tire à vue par là. Il fait les grands titres des journaux et ouvre les JT des 20h. C’est l’horreur, ce sont des dizaines de morts, des dizaines de familles en deuil. Ce ne peut-être que l’œuvre d’un dérangé !

Il est blond, norvégien de souche disent les médias, chrétien fondamentaliste et… sûrement d’extrême droite ! Bingo pour nos biens pensants. Ils tiennent le malade de service. De cette individualité, ils n’hésitent pas une seconde ! C’est la montée de l’extrême droite dans les pays du Nord. Horreur et damnation.

On assassine des chrétiens partout dans le monde et nous avons, de la part des médias un grand silence. Nul reportage sur les intégristes musulmans, sur les fondamentalistes musulmans, nul discours sur le fascisme islamique, pas un mot sur les discours de rejets des chrétiens, la volonté de tuer du juif.

Grand silence sur les exécutions capitales au nom de l’idéologie islamique, décapitations publiques, mains coupées, pendaisons, lapidations. Aucun reportage sur les hurlements des victimes, les pleurs des femmes à qui l’on passe la corde, l’effroi dans le regard de l’homme a qui l’on coupe la main. Pas de journaliste, pas d’ouvertures des JT du 20 heures. Combien de victimes ? Qui s’en soucie en France ? Personne et sûrement pas les journalistes qui ont depuis hier, un os à ronger. Un os blond et de souche. Bon, il est norvégien, mais c’est mieux que rien.

Alors il y a 98 morts. 98 personnes qui ne demandaient qu’à vivre. Des centaines d’autres qui furent terrorisés. Que retiennent nos journalistes français ? Que c’est un fondamentaliste chrétien ! Il a 32 ans. Alors, il est probablement d’extrême droite même si le coupable affirme détester les nazis, les fascistes, les musulmans. Mais comment en France, pays des libertés et singulièrement celle de la libre expression façon socialiste, peut-on laisser échapper une telle nouvelle, c’est presque une providence.  

En conséquence, préparons-nous à assister à des débats ou l’on nous refera les sempiternels rapprochements sur fond « d’époque nauséabonde », d’histoire sombre de notre pays. On entendra les mêmes « antiracistes et autres intello de couloirs des officines droits-de-l’hommistes» nous parler des fâchos et sûrement, nous aurons droit à des allusions sur les « fâchistes français », ceux qui sont intolérants, comprenez bien sûr, les salauds d’islamophobes, les racistes franchouillards, les beaufs, ceux qui refusent l’immigration de repeuplement et la perte de l’idée de la nation. Certes, nous serons loin des attaques mortelles de ce malade norvégien dont on ignore encore les raisons. Mais qu’importe, c’est un os magnifique. Un blanc de souche, même norvégien, qui fut il y a quelques années membre du Parti du progrès, un parti de la droite national norvégienne. C’est trop beau pour nos biens pensants et autres bobos-gauchos. Ils vont ronger l’os jusqu’à la moelle, jusqu’au dégoût de la politique.  

Gérard Brazon

http://puteaux-libre.over-blog.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.