Manon Müller trahit la cause palestinienne, et devient sioniste !

Les fidèles lecteurs de Riposte Laïque se souviennent de la petite sotte Manon Müller, par ailleurs commissaire politique en puissance.

Rappelons que cette disciple de Mélenchon avait demandé des sanctions contre Marie-Jeanne Vincent, professeur de français et de théâtre, pour avoir commis le crime de se présenter aux élections législatives sur une liste Civitas. Et elle mettait en avant sa judéité, pour expliquer que Civitas était constitué d’antisémites.

Cela avait été un véritable feuilleton, qui avait opposé cette brillante étudiante, qui passait son bac à 21 ans, et ne paraissait pas avoir un niveau exceptionnel, vu ses fautes d’orthographe.

https://ripostelaique.com/lillettree-manon-muller-nou-ecris-et-menasse-riposte-laique.html/comment-page-1

Naturellement, derrière la démarche de la Mélenchonienne de l’époque, l’ensemble de la gauche s’était engouffré, multipliant sanctions (le théâtre sera interdit à l’enseignante) et saloperies, avec le concours des gauchistes sectaires de Nord Littoral. De nombreux procès sont en attente, l’enseignante n’étant pas décidée à se laisser insulter ainsi.

https://ripostelaique.com/les-mouchards-de-calais-qui-defendent-manon-muller-me-font-penser-a-pol-pot.html

Aux dernières nouvelles, Manon Müller, qui se rêvait attachée parlementaire chez les Insoumis, dépitée de ne pas avoir été choisie, avait embrassé une autre grande cause : ce que Louise Guersan appelle la fable palestinienne. Donc, elle était devenue juive honteuse, limite antisémite, et ne jurait plus que par les disciples du Hamas et la bande de Gaza…

https://ripostelaique.com/juive-honteuse-linsoumise-manon-muller-se-voile-et-declare-son-amour-aux-palestiniens.html

On la pensait donc installée à Ramallah, et nouveau coup de théâtre ! La voilà qui, depuis le 1er décembre, travaille chez les sionistes de The Times of Israël.

J’avoue que je me pose plein de questions. Est-elle une infiltrée, qui a trompé la vigilance de son employeur ? Vu qu’elle annonce qu’elle est à l’université de Lille (bon débarras pour Calais !), en Lettre modernes-communications, est-il possible que les « sionistes » l’exploitent honteusement, et ne la paient pas ? A-t-elle infiltré le Hamas au service du Mossad ? Toujours est-il qu’elle vit dangereusement, la Manon, à jouer ainsi les agents doubles. En temps de guerre, la trahison, cela coûte cher, très cher…

On attend avec impatience la prochaine volte-face de la bougresse. Va-t-elle finir chez les Témoins de Jéhovah, chez les Raéliens, ou bien rejoindra-t-elle le Front national ?

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des derniers exploits de l’inimitable Manon Müller…

Martin Moisan

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Elle risque de servir de bilboquet—-comme au bon vieux temps du bon roi HENRI 3

  2. L’entrisme est une caractéristique gauchiste, mais il faut faire confiance à cette jeune femme. Certes, on peut soutenir l’état d’Israël sans se convertir au judaïsme. C’est le cas de centaines de millions d’athées et d’antithéistes qui ont un profond respect pour ce Peuple de 15 millions qui compte à lui seul 60% des prix Nobel de sciences. C’est le cas de millions de juifs « agnostiques », comme Mme Simone Veil, dont la mémoire est autant profanée par les anti-judaïques que par les anti-IVG.
    Il faut saluer Manon pour ce choix. Nous en connaissons ici qui ont été membre actifs du PCF avant sa dérive islamiste. Et puis celui ou celle qui déteste les fascismes ne peut pas être foncièrement mauvais-se! Alors, Bienvenue Manon chez les Patriotes!

  3. Elle est un peu perdue dans sa tête. Mais les voyages forment la jeunesse. Espérons qu’elle fasse les bonnes rencontrent qui lui ouvrent les yeux, mais c’est pas sûr car en Israël on rencontre encore beaucoup de gauchistes radicaux, surtout dans le milieu du journalisme.

Les commentaires sont fermés.