Manque d’argent pour les retraites mais pas pour l’AME et l’immigration

billetsNotons tout d’abord qu’il y a tromperie sur le sigle Aide Médicale d’Etat, il s’agit en réalité de la très généreuse aide aux soins pour les étrangers, aux frais des contribuables français. Lesquels ont de plus en plus de difficultés à cotiser pour une mutuelle complémentaire santé. Un comble et une situation inacceptable lorsque l’on sait que l’AME nous coûte 1 milliard d’€uros par an! Relevons au passage que 1 milliard l’an c’est aussi le déficit des retraites EDF-GDF intégrées dans le privé depuis 9 ans (c’est à dire une ardoise de 9 milliards) malgré la taxe CTA sur les factures d’énergie payées par les clients (nous). Mais là ne réside que le début de mon propos.

Figurez-vous que, hier, je tombe sur l’article de Frédéric Wauters intitulé Belgique: pensions à 67 ans, pourquoi ça ne change rien (dans Contrepoints, le nivellement par le haut http://www.contrepoints.org). L’auteur nous expose que le système de retraite belge par répartition (hors régimes spéciaux des politiciens et parlementaires bien entendu), se révèle une escroquerie type chaîne de Ponzi. Contrepoint avait par ailleurs déjà publié un auteur qui se propose d’en rapporter la preuve mathématique Acrithene, le 21 décembre 2012 dans Retraites.

Comme décidément, on parle beaucoup de Ponzi ces derniers temps… et de Madoff aussi, rappelons que, qui dit Madoff dit retraites étouffées, ce que chacun doit avoir encore en mémoire … scandale inoubliable et surtout toujours d’actualité avec la réforme des retraites de base et maintenant l’ouverture imminente des « négociations » pour les complémentaires. Figurez-vous là aussi qu’il n’y aura bientôt plus de fric pour l’Agirc et l’Arrco – tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse – Alors pour les cruches contraintes et cotisantes dont je suis depuis l’âge de 16 ans, il convient de dénoncer haut et fort certaines pratiques et les refuser. Vite. C’est ce que je viens de faire en lançant une pétition nationale.

Or, lorsque j’ai transmis le texte de celle-ci à différentes plateformes, je n’ai reçu, à ce jour aucune réponse de change.org, avaaz l’a, quant à elle, intégralement publié, et mesopinions.com l’a expurgé de mes remarques concernant le coût de l’immigration et la référence au sénateur Masson. Ce que chacun peut vérifier en comparant les deux variantes ci-dessous en ligne.

Ainsi, à Boulevard Voltaire http://www.bvoltaire.fr qui titrait le 11 octobre dernier L’immigration : un sujet interdit aux Français, je confirme :  l’immigration est bel et bien un sujet interdit aux Français et aux pétitionnaires.

Jacques Chassaing

image_pdf
0
0