Manu, quand tu parles de l’Algérie, j’ai très envie de te traiter de salopard

Lettre à Manu.

« Depuis mon âge d’homme, Monsieur le Président, j’ai vécu pas mal d’épreuves : la résistance, la Gestapo, Buchenwald, trois séjours en Indochine, la guerre d’Algérie, Suez, et puis encore la guerre d’Algérie. En Algérie… après bien des tâtonnements, nous avions reçu une mission claire : vaincre l’adversaire, maintenir l’intégrité du patrimoine national, y promouvoir la justice raciale, l’égalité politique. On nous a fait faire tous les métiers, parce que personne ne pouvait ou ne voulait les faire… Des milliers de camarades sont morts en accomplissant cette mission. Des dizaines de milliers de musulmans se sont joints à nous… Nombreux sont ceux qui sont tombés à nos côtés.

Et puis un jour, on nous a expliqué que cette mission était changée… Et un soir, pas tellement lointain, on nous a dit qu’il fallait apprendre à envisager l’abandon de l’Algérie…

Monsieur le président, on peut demander beaucoup de choses à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peut pas lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier, de se parjurer. »

(Extraits du texte lu par le Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc lors de son procès)

                 Manu, j’espère que tu ne m’en voudras pas de t’appeler ainsi et de te tutoyer.

Si je m’autorise cette familiarité c’est pour ne pas être taxé d’insulte envers le chef de l’Etat.

Bien que tièdement républicain et très modérément démocrate, je respecte la fonction présidentielle… quand elle est respectable or, depuis 2017, elle est incarnée par un gamin narcissique, mal élevé, capricieux, affabulateur, qui n’a de cesse que de dénigrer et d’humilier le pays qui l’a élu, (surtout quand il est à l’étranger) en l’occurrence, toi, Manu, la marionnette de Soros, le pantin d’Attali, le copain d’Ursula von der La Hyène ; celui qui rêve de la « Start-up France ».

Si la loi m’interdit d’insulter le chef de l’Etat, j’ai en revanche le droit de m’indigner quand tu dénigres MON pays pour acheter les votes des Franco-algériens(1), quand tu lèches les babouches d’Abdelmadjid Tebboune  dans l’espoir de lui  soutirer un peu de gaz. Tu devrais avoir honte !

En 2017, tu qualifiais l’œuvre française en Algérie de « crime contre l’humanité » ; plus tard, tu allais faire repentance « au nom de la France » auprès de la veuve du traître Maurice Audin ; puis tu chargeais Benjamin Stora, ancien trotskiste, d’un rapport destiné, paraît-il, à apaiser les tensions entre la France et l’Algérie. « Et en même temps » tu rendais hommage aux Harkis, ce qui me semble la moindre des choses sachant que 150 000 Harkis et leurs familles ont été torturés et massacrés par tes amis du FLN, avec la complicité du pouvoir gaulliste (or tu aimes te comparer à de Gaulle).

Tes délires, tes approximations, tes contrevérités, tes affabulations sur la guerre d’Algérie (et sur notre Empire colonial) m’ont donné l’occasion d’écrire un livre pour rétablir la vérité (2).

Tu vois, Manu, je croyais naïvement que tu t’arrêterais là, que tu en avais assez fait, que tu avais compris que ce n’est pas en soufflant sur la braise qu’on éteint le feu. Une fois de plus – mea culpa, mea maxima culpa – j’ai sous-estimé tes talents de pompier-pyromane.

Le 18 octobre, tu rendais hommage aux anciens combattants de la guerre d’Algérie. A priori, c’était plutôt une bonne initiative, mais c’est mal te connaître. N’étant en rien un homme d’action, tu observes le délitement de la France en le commentant régulièrement  lors de discours-fleuves qui rappellent ceux de Fidel Castro. Ce n’est pas pour rien qu’on te surnomme « Fidel Castré » ou le « leader minimo ». Tu adores t’écouter parler, mais  hélas tu racontes n’importe quoi.

Le 18 octobre tu as déclaré : «Nous reconnaissons avec lucidité que dans cette guerre il en est qui, mandatés par le gouvernement pour la gagner à tout prix, se sont placés hors la République. Cette minorité de combattants a répandu la terreur, perpétré la torture, envers et contre toutes les valeurs d’une République fondée sur la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen». Et, comme si cela ne suffisait pas, tu as rajouté : «Une poignée d’entre eux se livra même, dans la clandestinité, au terrorisme… Reconnaître cette vérité ne doit jamais nous faire oublier que l’immense majorité de nos officiers et de nos soldats refusa de violer les principes de la République française… Ces dérives criminelles, ils n’y ont pas souscrit, ne s’y sont pas soumis, et s’y sont même soustraits».

La presse à ta botte nous apprend que cette cérémonie s’inscrit dans la série des événements organisés depuis ton arrivée à l’Elysée en 2017 pour tenter de «construire une mémoire apaisée et commune sur la colonisation de l’Algérie et la guerre ayant conduit à son indépendance en 1962 ».

Manu, quand je vois ton manque d’honnêteté intellectuelle, j’ai très envie de te traiter de salopard, car tu n’as pas l’excuse d’être un con : « Les cons, ça ose tout ; c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » disait Michel Audiard. Toi tu es simplement machiavélique. Tu sais que les résistants de l’Algérie française, en raison de leur âge, rejoignent l’un après l’autre un monde réputé meilleur. Tu sais aussi que l’Algérie compte 45 millions d’habitants dont la moitié a moins de 25 ans, et que les Algériens, pour beaucoup, détestent la France mais, par un masochisme que je ne m’explique pas (3), désirent  vivre dans ce pays honni. Cette immigration maghrébine va dans le sens du  remplacement de population voulu par tes maîtres mondialistes. Tu te fous éperdument de réconcilier les Gaulois  et les Algériens, car tu détestes l’histoire de France et la culture française.

Si tu étais honnête, avant d’insulter les résistants de l’Algérie française, tu commencerais par respecter les lois d’amnistie en leur faveur. L’amnistie pénale a fait l’objet de trois lois promulguées le 23 décembre 1964, le 17 juin 1966 et le 31 juillet 1968. Elles actaient l’amnistie pénale des militants de l’Algérie française et de l’OAS. La dernière amnistie date de 1982 : François Mitterrand décidait d’en finir avec les « séquelles des événements d’Algérie » en faisant voter une loi sur la révision des carrières des généraux impliqués dans le putsch du 21 avril 1961 et dans l’OAS. Cette loi fut rejetée  par  l’opposition gaullo-socialiste, ce qui obligea  le gouvernement à passer en force grâce au « 49-3 ». Manu, le « 49-3 », c’est un truc que tu connais, non ?

Si tu étais honnête, tu désignerais les vrais  terroristes en mettant en parallèle les victimes du FLN et celles de l’OAS. Les chiffres communément admis par les historiens sont : victimes du FLN = 220 à 260 000 tués;  victimes de l’OAS = 2 200, en gros 1 % voire un peu moins.

Si tu étais honnête, tu reconnaîtrais que les « soldats perdus » de l’Algérie française étaient, pour beaucoup d’entre eux, des héros qui méritent grandement le respect de la nation.

Raoul Salan, leur chef, était l’officier général le plus décoré de France. Il n’avait plus rien à prouver, pas plus que les généraux Challe, Jouhaud et Zeller. Les colonels Antoine Argoud et Hervé de Blignères étaient considérés comme des officiers supérieurs éminemment brillants et appelés aux plus hautes fonctions. Mais les véritables meneurs, au sein de l’OAS, étaient souvent des officiers subalternes. Alors citons-en quelques uns (liste non exhaustive, cela va sans dire) :

Capitaine Guy Branca : officier de la Légion d’Honneur. 11 citations dont 6 palmes. 6 blessures.

Capitaine Montagnon : chevalier de la Légion d’Honneur. 10 citations dont 4 palmes. 2 blessures.

Capitaine Philippe Le Pivain : chevalier de la Légion d’Honneur. 6 citations dont 2 palmes.

Lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume : officier de la Légion d’Honneur, 8 citations dont 2 palmes.

Capitaine Picot d’Assignies : chevalier de la Légion d’Honneur, 5 citations, 4 blessures.

Lieutenant Roger Degueldre : chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille Militaire. 10 citations dont 4 palmes. 3 blessures.

Lieutenant Pierre Delhomme : Médaille Militaire, 4 citations.

On pourrait continuer longtemps et énumérer aussi les états de service des sous-officiers ou hommes du rang ayant basculé dans l’OAS. En d’autres temps, plus normaux, plus respectueux du courage, de l’honneur, de la valeur humaine, on aurait dit « c’étaient des braves ! ».

Tu vois, Manu, j’ai eu la chance – car c’est une chance ! – de rencontrer plusieurs responsables de l’OAS. Je peux même me targuer de l’amitié de certains. Citons d’abord Marcel Bouyer, ancien député de Charente-Maritime,  cofondateur du réseau « Résurrection-Patrie » dans le sud-ouest. Il était secondé par son « complice en turpitudes », mon vieil ami Jean Briard. C’est Marcel Bouyer qui m’a fait rencontrer le général Edmond Jouhaud, et c’est Jean Briard qui m’a permis d’avoir des échanges passionnants avec le colonel Château-Jobert. J’ai également connu la capitaine Pierre Sergent, « patron » de l’OAS-Métro, et Roger Holeindre, alias « Popeye », fondateur du « Maquis Bonaparte ». J’en ai côtoyé beaucoup d’autres, plus obscurs,  moins connus. Chez ces gens-là, je n’ai pas rencontré de matamores. Tous avaient un idéal, une foi, un respect de la parole donnée.  Ils ont cru en l’Algérie française, ils se sont battus pour elle, ils y ont sacrifié leur carrière, leur famille, leur liberté parfois.

Salan, Jouhaud, Argoud, Saint-Marc, Sergent et beaucoup d’autres ont raconté leur guerre d’Algérie. Je les ai lus et, contrairement à de Gaulle, je les ai compris.

Mon pauvre Manu, tu aimes à te comparer à de Gaulle ou à Mitterrand. Pour ma part je n’aime ni l’un ni l’autre (pour un tas de raisons qu’il serait trop long de développer ici), mais tu ne leur viens pas à la cheville. Michel Onfray  t’a surnommé « Foutriquet » et il a parfaitement raison, tu n’es qu’un paltoquet, un enfant gâté, un gamin capricieux, un petit branleur.

François Mitterrand, homme de gauche, a amnistié les résistants de l’Algérie française et il n’a jamais voulu que l’on fête de 19 mars 1962 car il considérait que les Accords d’Évian étaient une humiliation pour la France (et  ne marquaient pas la fin de la guerre d’Algérie).

Et je te surprendrais encore, Manu, en te disant que même de Gaulle, ce parjure, a rendu un hommage tardif aux combattants de l’Algérie française. Au Conseil des ministres du 16 décembre 1964, alors qu’on examinait, par clientélisme électoral, une loi d’amnistie pour attentats commis en Algérie, Malraux proposa de l’étendre à ceux commis en France  par les partisans du FLN, afin de « créer un équilibre » ce qui provoqua ce cri du cœur de de Gaulle : « Ah non! Le réseau Jeanson d’aide au FLN, l’aspirant Maillot, d’autres, ont à coup sûr porté atteinte à la sûreté de l’Etat. Quant aux Pieds-noirs, qui voyaient leur monde s’écrouler, leur situation et leur standing menacés, ébranlée la conception qu’ils se faisaient des musulmans incapables de se gouverner, eh bien je dis que leurs violences sont compréhensibles et même excusables. Qu’aurions-nous fait à leur place ? » (4).

Mais si tu étais honnête… tu ne serais sans doute pas président de la « Ripoux-blique ». Je n’ose  écrire « si ma tante en avait » car le terrorisme intellectuel que tu as laissé s’instaurer dans le pays m’interdit le moindre commentaire sur les « tantes »

Mon pauvre Manu, tu es né en 1977 ; tu ne connais RIEN du drame algérien et tu n’écoutes que les ennemis de la France. Alors, de grâce, tais-toi, ferme ta gueule pour parler crûment, et cesse de jeter du sel sur une plaie à vif et qui ne cicatrisera qu’avec le temps.      

A l’approche de la fête des morts, j’ai une pensée pour le commandant Paul Bazin, saint-cyrien (1939) d’une promotion baptisée « Pour une plus grande France ». En Algérie, il commandait une compagnie du 5ème Régiment de Tirailleurs Algériens. Fin mars 1962, ayant refusé de participer au siège de Bab-El-Oued, et après la fusillade meurtrière de la rue d’Isly le 26 mars(5), il prend le maquis le 2 avril et est tué les armes à la main le 10 avril. Cet officier français est tombé au champ d’honneur après la signature des funestes Accords d’Évian.

J’ai aussi une pensée pour tous les martyrs de l’Algérie française (6), entre autres pour le lieutenant-colonel Bastien-Thiry, le lieutenant Roger Degueldre, le sergent Dovecar et Claude Piegts, fusillés par le pouvoir gaulliste. Moi, je n’oublie RIEN. Semper fidelis.

Eric de Verdelhan

1)- On devrait plutôt parler d’Algéro-français car ils se déclarent plus algériens que français.

2)-  « Hommage à NOTRE Algérie française » publié chez Dualpha.

3)- En réalité, je me l’explique très bien : ils viennent profiter des aides multiples et variées que nous leur allouons sans compter.

4)- Citation  extraite de « C’était de Gaulle », d’Alain Peyrefitte.

5)- Fusillade qui fit 80 tués et 200 blessés. Des familles pacifiques venues clamer leur attachement à l’Algérie française, terre de leurs ancêtres.

6)- Au nombre de 135 répertoriés. Il y en a sans doute eu d’autres.

 

 

image_pdfimage_print
33
1

46 Commentaires

  1. Bravo Éric de Verdelhan , c’est magnifiquement juste ce que vous venez d’écrire . Merci pour rappeler le souvenir de nos frères tombés là-bas . Merci aussi pour avoir nommé le lieutenant-Colonel Bastien Thiry . Quelle humiliation pour nous que d’avoir Foutriquet ,comme chef des armées de France . Et je salue aussi mes amis de la Légion Étrangère !

  2. J’ajoute que je partage totalement votre jugement sur le personnage qui nous sert de président.

  3. Merci, Monsieur, pour votre article.
    Mon mari, saint-cyrien de la promotion « Amilakvari » (1954-1956), a fait deux séjours en Algérie. Et pendant le deuxième, il était au 14ème RCP, il a participé au putsch du 22 avril 1962. Il n’est plus là maintenant pour voir ce que la France est devenue.
    Quant à moi j’ essaie de garder l’espoir tout de même.

  4. MERCI ERIC d’être en mesure de nous donner encore des éclaircissements sur cette page de notre histoire. Je suis à la fin de l’automne de ma vie et en cette période j’étais encore bien jeune pour connaitre correctement cette période. Néanmoins la retraite m’a permis de m’y intéresser quelque peu. De fait, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur le jugement que vous portez sur C. de Gaulle. Mais ça n’est pas le sujet. Par contre, tout le reste me convient parfaitement, et particulièrement votre analyse sur MACRON… Nous devrions tous avoir honte d’être représentés par ce personnage politico-mafieux et ignare…..

  5. Bravo mais il fallait avec le temps que ces hommes du Magrheb soient libres Grande question ❓️ sans réponse OUI Le liban catastrophe car Islam et Judeo Chrétien surtout Chrétien c est vraiment pas le Paradis

  6. La partie de la France dégénérée et décérébrée gonfle depuis trop longtemps comme un abcès précancéreux. Ecolos(lotes),féministes, genré(e)s, gauchos et gauchiasses de toutes les couleurs, comme la diarrhée.
    Ces pauvres gens vont traverser l’existence sans jamais avoir pensé, ni réfléchi, ni rien créé avec leurs borborygmes dégoûtants. J’écris ce que je pense sans m’autocensurer car ce message sera rejeté.

  7. Sans parler des « Compagnons de la Libération » qui sont entrés en rébellion contre DE GAULLE qu’ils soient civils ou militaire ! Qu’avaient ils à perdre ?

  8. Macron aurait dû préciser que les indéniables crimes contre l’humanité commis en Algérie l’avaient été par le FLN,il est vrai secondé par l’État français : massacres massifs et barbares de Harkis et épuration ethnique d’un million d’Algériens non musulmans.

    • Macron ne sait rien sur l’Algérie. Il ne connaît ni Sidi Ferruch, ni les Monnerot, ni Abane Ramdane, ni la rue d’Isly, ni le drame de Melouza, ni Si Salah, ni la vérité sur Sétif, ni la victoire de Challe sur le FLN, ni combien de départements français comptait l’Algérie en 1960. Il ne connaît rien de sa géographie, de ses ressources, de la ruineuse oeuvre française, il ne sait pas qu’en 1960, il y a eu en Algérie moins d’attentats et de crimes antifrançais qu’en France dans une année actuelle depuis 2017. Les français n’ont pas voulu l’Algérie française, résultat ils récoltent la France algérienne. Un vrai peuple fier et fort n’aurait jamais perdu l’Algérie.

  9. Merci Éric d´être là et de défendre notre mémoire, et particulièrement celle des soldats mort pour une autre France que celle De Gaulle et de Macron. Il y a ceux-là que tu cites et tous les autres, dont je suis humblement, qui n´ont écrit ou parlé que pour transmettre une mémoire, et pour l´honneur.
    Permets-moi de citer Albert Camus (mon lointain cousin) au sujet de l´honneur, extrait de l´un des passages sur ce thème:
    « Dans les luttes du siècle, je me suis toujours senti solidaire des obstinés,en particulier, qui n´ont jamais pu désespérer d´un certain honneur.(« Le pari de notre génération »).
    Merci, Éric, d´être là aujourd´hui.
    Gérard Lehmann (Éd. Dualpha)

    • On melange tout c est pas pour 1 affaire de fric que la France est partie fleur au fusil à sidi ferruch Peut-être le Constantinois Strokiste et scribe de Pinoccio a réponse à tout mdr

  10. La macronette des merdia est profondément pourrie, dans tout ce qu’elle fait, c’est acquit et évident pour les gens sains d’esprit. Mais étant Pieds-Noirs, je n’ai pas seulement de la haine contre cette pourriture de macronette. J’ai vraiment envie de la torturer longuement, quand elle délire sur l’action de la France en Algérie.
    Merci Eric, toujours excellent sur le sujet.

  11. Une bonne chose que Manu le branleur se soit mis en couple avec une pédophile ménopausée ce qui nous évite d’entretenir une nichée de joueurs de flutes exotiques !

  12. Pour moi Manu c’est la reine des putes, Emmanuel Macron c’est la pute en chef qui préside le système en France et rien d’autre !
    Charles De Gaulle fût le dernier président de la république française !

  13. ce paltoquet qui n’a pas connu la guerre d’algérie avec nos jeunes obligés d’aller « guerroyer » dans ce pays dont ils n’avaient que faire, passe son temps à s’agenouiller devant ceux qui restent nos ennemis irréductibles et dont (à par les harkis si mal traités) nous ne devrions pas avoir un seul en france

  14. Comment voulez vous qu’un adolescent pré-pubère et immature, à la sexualité trouble, d’une arrogance infinie et d’un niveau intellectuel moyen, plus attaché à détruire qu’à developper son pays, comprenne les valeurs d’engagement pour une noble cause, de respect de la parole donnée, de solidarité dans la lutte ?

    • reponse a Filouthai ::bien ici tout est dit ; et la glorification de la jeunesse ,héritée du nazisme, trouve ici sa négativité …..qoiqu’on dise l’expérience des anciens est la meilleure option ;la jeunesse est un temps merveilleux d’apprentissage et il doit le rester

  15. macron le fossoyeur est la pire ordure, le pire traître que la FRANCE ait connu.
    cette pourriture est un grand malade qui met les FRANCAIS en danger !!!!

    • Langlois, c’est pourtant vrai, les français ont eu 5 ans pour s’en apercevoir et en apprécier toute l’inexpérience en politique, l’incompétence, l’inaction à anticiper et prendre les bonnes décisions en temps et heure au moment du covid. La très grande incapacité pour cet ancien banquier à gérer correctement les finances de la France d’où une dette astronomique en 2022. Sa jouissance destructrice dans l’importation de 2 millions de faux migrants improductifs, violeurs et assassins qui s’ajoutent aux milliers de feignasses musulmanes qui viennent grossir le regroupement familial et les millions de gosses qu’ils pondent. Sans oublier tt le reste. EH malgré tt ça certains par haine, je m’en foutiste, protection de leur gamelle ont aidés les collabos pro Macron, les cassos et musulmans A REMETTRE Macron au pouvoir pour 5 ans COMME SI TT CA NE LEUR SUFFISAIT PAS !!!

  16. Moi aussi, j’ai vécu la dernière guerre et ai fait celle d’Algérie, donc apprécie ces commentaires.Comment les Français peuvent-ils rester dans leurs bottes et ne pas se révolter pour évincer ce « semblant » de dirigeant, je ne comprends pas!

    • L’histoire de France n »est plus enseignée et si elle l’est, elle est complètement dénaturée .

      • l’histoire de France enseignée par l éducnaze tourne autour de poles comme la SHOAH….culpabilisation des enfants ! partant de ce point de passage obligé , on brode sur SIMONE VEIL , et son « oeuvre » 🙁 la dépénaisation de) l’AVORTEMENT ! il faut reconnaitre que l’on est très éloignés du discours de DENOIX de SAINT MARC , lors de son procès, ou du récit de l’assassinat de ROGER DEGUELDRE au pied du poteau d’éxécution !

  17. ce trou a merde est habiter par des pudukus consanguins , des pédophiles , des sodomites , d’amateurs de jeunes chèvres et de buveurs de pisses de chameaux !!!!!! j’te foutrais une bombe la d’dessus !!!!!!

  18. Manu l’inverti a été choisi pour refaire toute l’histoire de France selon le bon vouloir de de … Georges Soros, les Rotschild, Bill Gates, Klauss Schwab, Mark Zuckerberg, et permettre son écroulement au bénéfice des milliardaires mondialistes parce qu’elle est chrétienne, ce qu’haïssent le plus les Francmaçonneries internationales. Il a été choisi pour sa facilité à mentir, à dissimuler et à se vendre, tant dans son parcours publique que dans sa vie privée.

  19. Votre merveilleux texte est une réparation à toute l’inversion de l’histoire que l’on veut nous inculquer à coups de pieds au cul. L’histoire est revue et corrigée par des histrions invertis comme le petit Manu à qui o a confié cette mission car, étant adeptes de l’inversion des mœurs et des attitudes, ils sont destinés à diffuser les mensonges les plus gros , même dans leur vie privée… Et c’est pour cela qu’on les a choisis.

  20. Aurait il des attaches particulières ,sentimentales ou familiales avec ce pays .? J’aimerais savoir .

    • J’ai lu il y a quelques jours que sa mère , née NOGUES , origine espagnole , y était née , mais je n’ai pas de confirmation ..

  21. Fabuleux article. Moi, Macron, je te conchie. Tu n’es qu’une petite saloperie nuisible. Tu n’auras pas toujours des dizaines de gardes du corps. L’ombre de la mort rode déjà derrière toi. Si tu étais malin, tu te tirerais à l’étranger. Mais tu es trop imbu de ta personne, tu te crois invincible et c’est ça qui te condamne à mort. Commence à bien regarder derrière toi quand tu sors. Je te le dis amicalement, tu es en danger.

  22. Merci, Eric de Verdelhan, de ce bel article. Je n’en retiendrai que l’hommage à nos militaires sur la France en Algerie. Merci de tout ce qu’ils ont fait, merci à leurs familles qui ont géré et subi l’intensité de ces vies!

  23. ///toi, Manu, la marionnette de Soros, le pantin d’Attali, le copain d’Ursula von der La Hyène ; celui qui rêve de la « Start-up France ».///
    ha ha ha très bon, si je puis dire … 😎

  24. Un grand respect pour ces Français qui ont bâti l’ Algérie et se sont battus pour tenter de la garder .
    Comparés à ces hommes, nos politiciens actuels sont des nains.

  25. « Voilà soixante-douze ans que nous avons mis le pied sur le sol de l’Algérie, et nous ne sommes guère plus avancés aujourd’hui qu’au premier jour de la conquête pour l’assimilation des indigènes musulmans. »
    (Capitaine Antoine-Vincent Passols, “L’Algérie et l’assimilation des indigènes musulmans”, chapitre Ier ; Henri Charles-Lavauzelle, Paris, 1903, p. 13)

    Actualisons :

    « Voilà soixante ans que les Arabo-musulmans ont commencé de venir en masse en France, et nous ne sommes guère plus avancés aujourd’hui qu’au début de cette immigration pour l’assimilation des immigrés musulmans. »

  26. Je souscris à 100% aux qualificatifs de « paltoquet » et « petit branleur » ça le définit on ne peut mieux, et on peut les attribuer également, à mon avis, à la plupart de ceux qui l’entourent, les Attal, Darmanin et consorts, un ramassis de petits branleurs placés là où ils sont par la ploutocratie pour défendre ses intérêts et appliquer ses directives. Michel Onfray a touché juste avec ce surnom de « Foutriquet » qui lui va comme un gant.

  27. Monsieur le Président😂😂😂 ? T a pas encore compris qu’il en a rien a foutre des fds ? Tu crois qu’il va te répondre ?

  28. ON DOIT L ENCULER A SEC ! il ne doit pas finir son mandat sous peine de DEFINITIVEMENT TUER LA FRANCE …

    • Je pense pas que çà lui d’éplaira, surtout si c’est un coloré, il en fretillera d’avance

  29. le manu commence a comprendre qu’il ne finira pas son 2eme mandat aussi facilement que ca,ca commence a chauffer,son stock de vaccin va lui rester sur les bras,sa réforme des retraite est mal barrée,dés 2023 supprimer les diesel dans les grandes villes ( ca sent le retour gilets jaune X10),ce conflit Ukraine qui n’est pas prés de finir et macron ne pourra pas aligner des milliers d’euros chaque mois pour aider zelenski,en 2023 ca va puer du slip en France !

  30. Pas besoin qu’il parle de l’algerie pour le traiter de salopard c’est 24/24 que c’est un gros salopard mais vraiment un très gros

Les commentaires sont fermés.