Manuel Valls condamne une manifestation islamiste à Paris… après coup !

Publié le 16 septembre 2012 - par - 3 411 vues
Share

Une dépêche AFP de dimanche nous apprend que le ministre de l’Intérieur est très fâché contre la manifestation non autorisée de samedi, rassemblant quelques 150 à 250 islamistes. Dans sa version originale, la dépêche disait :

« Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a dénoncé, aujourd’hui sur France 2, la manifestation anti-américaine tenue la veille près de l’ambassade des États-Unis à Paris, qui a donné lieu à l’interpellation de 150 personnes protestant contre une vidéo islamophobe.
« Cette manifestation est inacceptable » et ses participants « caricaturent l’islam tel qu’il est pratiqué dans notre pays », a déclaré Manuel Valls qui a prévenu qu’il ne tolérerait pas les « prières de rue » et la présence de « femmes voilées entièrement » dans la rue. »

Encore des paroles verbales énergiques, mais qu’ont fait les autorités pour saper ce rassemblement non autorisé dès son début ?

Rappelons que celui-ci avait été annoncé sur le forum islamique mejliss.com dès vendredi à 17 h 20.

Il y avait donc largement le temps d’identifier l’auteur du message, et de prévenir par communiqué que quiconque se rendrait à cette manifestation interdite serait immédiatement arrêté. Il y avait largement le temps de déployer les forces de police nécessaires pour interpeller tout début de rassemblement.

Mais non, le ministre de l’Intérieur ne réagit qu’après coup. La manifestation non déclarée a bien eu lieu, il y a bien eu prières de rue près de l’Elysée et des femmes intégralement voilées dans le cortège. Les autorités n’ont fait que réagir après coup en coffrant 80 à 150 personnes (selon les sources). Voici une vidéo édifiante avec les drapeaux du jihad et des louanges à Oussama Ben Laden, c’est-à-dire le prône la guerre sainte contre les non-musulmans :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=seFXEIY1jhk[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=seFXEIY1jhk

Et pour quel résultat ? La plupart des personnes interpellées seront « graciées » par la justice laxiste de la garde des Sceaux et les juges rouges.

Par conséquent, les déclarations du ministre de l’Intérieur sont pleines de bonnes intentions, mais hélas inefficaces car intervenant comme à chaque fois après coup. Tout comme dans les faits de délinquance à Marseille ou ailleurs. On se contente de constater les dégâts, mais concrètement il n’y a aucun résultat visible sur le terrain.

Cette affaire est extrêmement grave. Si les prières de rue et les femmes entièrement voilées sont des « faits divers » auxquels nous sommes hélas habitués, il y avait de la part de certains manifestants la volonté de s’en prendre physiquement à l’ambassade américaine et à l’Elysée.

Seule une politique de prévention et de renseignement a priori pourra empêcher sur notre sol de telles actions jihadistes. Dès la parution de l’appel à manifester sur mejliss.com, les services de renseignement devaient immédiatement arrêter l’auteur et communiquer sur son arrestation pour dissuader d’autres fous d’Allah de menacer de risquer de transformer Paris en Benghazi.

Djamila GERARD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.