Manuel Valls osera-t-il sacrifier la loi de 1905 par islamophilie ?

Nous sommes en passe de devenir le pays le plus islamophile du monde : nous accueillons le salon du halal, organisons la rencontre annuelle des musulmans de France au Bourget, acceptons le voile, interdisons la burqa (mais la tolérons comme nous tolérons la polygamie), construisons des mosquées (qui en appellent d’autres), multiplions les panneaux en langue arabe, vendons au Qatar ce que bon lui semble, libérons la mère et l’oncle du petit Jihad (cet enfant âgé de 3 ans qui s’était présenté à l’école maternelle avec un t-shirt sur lequel on pouvait lire d’un côté «Jihad né le 11 septembre» et de l’autre «Je suis une bombe»). A ce sujet, nous avons même eu la bienveillance de penser qu’un tel T-shirt était étranger à toute volonté de provocation, et, par suite, à toute apologie de crime, les attentats du 11 Septembre n’étant probablement dus qu’à une grossière erreur de pilotage !

Aujourd’hui, nous avons  la délicatesse de faire évoluer «avec prudence» la loi de 1905, comme s’il n’y avait pas dans cette «prudence» une énorme imprudence ! «Il n’est pas interdit d’y réfléchir – déclare Manuel Valls –  mais en considérant très attentivement les conséquences de toutes les modifications de cette loi sur les équilibres de notre société… Evitons d’ouvrir la boîte de Pandore… Gardons-nous des opérations politiques visant à créer des tensions avec l’islam» ! La laïcité – poursuit-il– «c’est l’apaisement, ce n’est pas l’expression d’une ignorance, ni d’une indifférence, ni d’une hostilité vis-à-vis des religions».

Décidément, monsieur Valls semble ne pas avoir compris que c’est à l’islam de dire à ses fidèles : «Gardons-nous des opérations politiques visant à créer des tensions avec la République française» ! Or, avons-nous jamais entendu pareils propos ? Les entendrons-nous un jour ?

En réalité, la boîte de Pandore est ouverte depuis que la France s’ouvre à l’islam, car l’islam est viscéralement contraire à la laïcité !

Néanmoins, que monsieur Valls se rassure : modifier la loi sur la laïcité ne créera aucune tension avec l’islam si l’islam s’y retrouve, autrement dit si la loi n’est plus une loi mais un nouvel «accommodement raisonnable» ! Et l’on y va tout droit, car la lâcheté invite toujours à une lâcheté plus grande.

C’est pourtant simple : ou les musulmans français acceptent la loi de 1905 telle qu’elle est, c’est-à-dire telle qu’ont su l’accepter les croyants des autres religions ; ou ils émigrent en terre d’Islam.

Impossible ? Inacceptable ? Intolérable ? Scandaleux ? Admettons ! Mais oublions cette évidence, et l’embrasement religieux sera la nouvelle évidence !

Maurice Vidal

(1) Manuel Valls est ministre de l’Intérieur et des Cultes

 

image_pdf
0
0