Marchand-Tasin-Chauprade : Ces Français qui refusent d’être suicidés par l’offensive islamiste

Nous connaissons tous cette célèbre phrase qu’Ambroise – Evêque de Milan au IV siècle- aurait dite à Augustin concernant l’établissement du jour de repos, le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome : « A Rome, fais comme les Romains ».

17 siècles plus tard, le Président Russe, Vladimir Poutine,  s’exprimait ainsi à la Douma, Parlement Russe, le 4 février 2013 :

http://breizatao.com/?p=13797

« En Russie, vivons Russes. Toute minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler le russe, et doit respecter les lois russes. S’ils préfèrent la Charia, alors nous leur conseillons d’aller aux endroits où c’est la loi du pays. La Russie n’a pas besoin de minorités. Les minorités ont besoin de la Russie, et nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux, ou n’essaierons de modifier nos lois pour répondre à leurs désirs, peu importe la force avec laquelle ils crient à la “discrimination”.

On ferait mieux d’apprendre du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation. Les coutumes et les traditions russes ne sont pas compatibles avec l’absence de culture ou les moyens primitifs de la plupart des minorités. Quand ce corps législatif honorable pense à la création de nouvelles lois, il faut avoir à l’esprit l’intérêt national, en gardant à l’esprit que les minorités ne sont pas les Russes. »

« On ferait mieux d’apprendre du suicide de la France ». Voilà une affirmation qui est bien plus qu’un simple sentiment que ressentent des millions de Français, mais bel et bien un sentiment éprouvé à partir des expériences vécues dans une réalité très concrète qu’ils voient, qu’ils subissent quotidiennement.

Et pour ceux épargnés par cette gangrène, les prises de conscience les font se ranger naturellement et solidairement du côté des sacrifiés en leur propre pays.

Aymeric Chauprade raconte l’incompréhension de ses interlocuteurs, des décideurs politiques et économiques Argentins, Chinois, Russes, Coréens du sud face à ce suicide civilisationnel de la France.

Il va aussi loin que Christine Tasin, Présidente de Résistance Républicaine, quand elle écrivait sur « Boulevard Voltaire » : « Que faire des musulmans une fois le Coran interdit ? »

http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/que-faire-des-musulmans-une-fois-le-coran-interdit,13185

http://fr.novopress.info/142732/aymeric-chauprade-grand-remplacement-ethnique-nest-donc-pas-illusion/

(…) »Ma position est pragmatique. Je pense qu’il faut s’efforcer de défendre le premier modèle, ce qui revient à créer les conditions du départ d’un grand nombre d’immigrés extra-européens n’ayant pas vocation à rester sur notre territoire, tout en assimilant la composante de l’immigration qui est assimilable, sur le critère premier du mérite, c’est-à-dire des efforts qui ont été faits par ces immigrés pour s’assimiler à la civilisation française (comme par exemple la maîtrise de la langue française, la francisation des noms, l’adhésion à la culture française…) et ce qu’ils apportent à notre peuple en terme de prospérité et d’innovation. »

En France, depuis 1976 et la politique d’immigration reposant sur le regroupement familial -seule 10% de l’immigration en 2013 est le fait d’immigrants venus travailler- le peuple français est de moins en moins aimablement prié de s’effacer au profit de populations venant du Maghreb, Algérie en tête, et dont la grande majeure partie d’entres elles est de confession musulmane.
L’islam, on ne le répétera jamais assez, n’est pas seulement une religion mais un système totalitaire étendant ses pouvoirs dans tous les domaines : administratifs, juridiques, financiers, et jusques au sein des familles.
L’islam, c’est la oumma, la communauté qui régit la vie de ses fidèles dans les moindres détails de son quotidien. Dans ce registre, il est liberticide, séparatiste et sexiste.
L’islam est conquérant, c’est son essence même, le Père Boulad en donne une vision claire et nette.

[youtube]QbAYuI00ZUU[/youtube]

« L’Occident est d’une naïveté épouvantable »

Ce que nous comprenons du Père Boulad, c’est que ce sont ceux qu’on veut appeler islamistes modérés qui sont les traîtres à l’islam. L’islam admis dans le monde arabo musulman est l’islam guerrier dont les verset médinois, 2ème partie de la vie de Mahomet quand il  se transforme en chef de guerre pillant et pratiquant la razzia, abrogent les versets écrits à la Mecque qui ne comporte pas, lui, d’aspect sanguinaire.

Recep Tayyip Erdogan, ancien maire d’Istanbul avait été condamné à une peine de prison en 1998 pour ces propos « d’incitation à la haine » qu’il reprenait de Zyi Golpak, théoricien du nationalisme turc :

« Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats« .

Ce qu’il nous faut assimiler, c’est que les musulmans modérés sont des musulmans ignorants du Coran mais aussi toujours musulmans avant d’être Marocains ou Algériens ou Français, ou Anglais, ou Belges. Le poids de la communauté -la oumma- l’emporte invariablement sur tout autre aspect identitaire.

On peut conclure sans risque de se tromper de beaucoup que les fidèles, même modérés, sont en réalité une formidable armée de réserve pour les Frères musulmans de par le monde.

L’islam de par sa nature ne se fondra jamais dans une société démocratique. L’islam hait et combat la démocratie. Pas un seul des 57 pays musulmans n’est une démocratie. Croire que l’Occident et la France en particulier peuvent intégrer un peuple aux us et coutumes aussi radicalement différents et par devers tout opposés à elles relève au mieux de l’ignorance fortement teintée d’arrogance au pire ( et nous sommes dans ce « pire ») d’une haute trahison orchestrée envers les nations européennes.

A Rome, fais comme les Romains, en Russie vivons comme les Russes, en Belgique depuis la création d’un parti islam, c’est un autre chant de sirène : en Belgique, vivons comme les Musulmans.

http://fr.novopress.info/143045/parti-islam-dit-vouloir-imposer-charia-en-belgique/

Il n’y a aucune équivoque dans les propos tenus par le conseiller municipal fraîchement élu du parti islamique en Belgique lequel répond à la question de la journaliste lui demandant si en prônant la charia, il ne serait pas provocateur :

« Non, pas du tout », « Un musulman doit être fidèle à ses croyances, si on embrasse l’islam, on embrasse tout ce qui va avec »(…).
« Moi, en tant que musulman, je ne peux pas être contre le Coran, c’est un non-sens« .

Ce serait un non-sens, effectivement, que de ne pas fêter la fête de l’Aïd, fête des moutons pour cette occasion égorgés par milliers, en famille, et cette année dans 55 abattoirs mobiles dûment autorisés par les préfectures françaises.
Ce serait un non-sens de ne pas exiger de la viande abattue façon halal dans les cantines et les restaurants d’entreprises.
Ce serait un non-sens de ne pas exiger le port du voile ou du hidjab ou de la burqa partout dans le champ public.
Ce serait un non-sens que de renoncer aux mariages arrangés et de force des gamines à peine pubères.

Ce serait un non-sens de ne pas se soumettre au ramadan.

Ce serait un non-sens d’accepter la mixité dans les piscines.

La liste serait trop longue…

Hani Ramadan dans le débat ( seconde partie) qui eut lieu en Suisse qui l’opposait à Pierre Cassen ne s’est pas gêné pour lancer avec une telle spontanéité :  » Est-ce que vous avez le droit de contraindre, dans votre espace républicain à la noix ces jeunes filles, ces jeunes femmes à ôter leur voile ? ».

http://www.postedeveille.ca/2013/10/suisse-debat-pierre-cassen-et-hani-ramadan-sur-la-burka.html à 11 minute 42

Sous l’impulsion des 3 facteurs que sont l’immigration massive, sa démographie et les conversions annuelles (environ 3000 en France), il n’est pas besoin d’avoir fait des études de sociologie pour que la réalité de demain s’impose : d’ici 2050, le peuple Français en particulier mais Européen dans son ensemble sera devenu minoritaire chez lui.

Deux cultures diamétralement opposées vont s’affronter de plus en plus violemment. Et quand 2 cultures se trouvent ainsi en concurrence, celle des 2 qui l’emportera sera la plus puissante, la plus vigoureuse, celle qui est portée par le Haut. Il y a donc toutes les raisons d’imaginer que ce n’est pas la culture judéo-chrétienne en plein déclin qui vaincra.

Aussi, les positions de Christine Tasin et d’Aymeric Chauprade qui sont aussi celles de René Marchand pour ne citer qu’eux sont des prévisions non seulement souhaitables mais que des dirigeants politiques islamo-lucides et patriotes devront examiner et trancher. Le plus tôt sera le mieux.

Caroline Corbières

http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/que-faire-des-musulmans-une-fois-le-coran-interdit,13185

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/03/un-nouvel-empire-ottoman-pour-tayip-erdogan_3422880_3232.html

image_pdf
0
0