Mariage blanc : plus facile dans le Marseille de Samia Ghali qu’à Toulon !

Publié le 26 mars 2012 - par - 1 676 vues
Share

Selon le « Var-Matin » du 11 février 2012, Monsieur Brahim Sassi a été condamné à 3 ans de prison ferme pour avoir organisé des mariages blancs pour permettre l’obtention de titres de séjour à des étrangers.

Monsieur Sassi en a avoué une centaine par an! L’affaire jugée remontait à 2008.

L’audience a fait apparaître que la mairie de Toulon avait refusé le mariage de Marie R. et de Habib O. un algérien, sur le vu de documents contestables,  » à Toulon ils demandent un visa valide », mariage en revanche autorisé sans problème par la mairie du 15ème arrondissement de Marseille.

Selon l’avocat de la prévenue, « Tout cela est organisé au plus haut niveau, sans contrôle du maire du 15ème arrondissement de Marseille qui, par idéologie, marie tout le monde. Il y a un agent de la mairie qui s’est élevé contre cela, il a été muté. L’administration couvre et certains se servent ».

Quelle manne financière pour Sassi! Près de 120 000 euros. Le 15ème arrondissement de Marseille se trouve dans les quartiers Nord. La maire est Madame Samia Ghali depuis mars 2008, Sénatrice et Vice-présidente du groupe PS et apparentés au Sénat. Vice-Présidente de Marseille-Provence-Métropole Communauté urbaine, Vice-Présidente du Conseil Régional PACA jusqu’en 2010, Co-listière de Monsieur Guérini qui souhaitait en faire sa première adjointe en cas de victoire aux municipales, elle réagit vivement au « rapport Montebourg » sur la fédération des Bouches du Rhône du PS dans une interview sur Public Sénat le 4 mars 2011: extraits  » Ce qu’il a fait est grave« ; la fédération des BdR  » n’a rien à cacher« … »Vous lui (Montebourg) demandez d’étayer ses accusations ? « Il va être obligé, car il y a un dépôt de plainte, de prouver tout ce qu’il a avancé. C’est là qu’on va se rendre compte de la supercherie. Ses accusations, on ne sait pas d’où elles sortent. C’est du n’importe quoi. Il doit dire qui a fait pression, à quoi aurait servi l’argent public. Mais il a déjà un peu reculé en disant que c’est un rapport qui n’était pas fait pour être publié. Ça ne devait pas être si fondé que ça pour lui. »…

On connaît la suite.

La Maire du 15ème arrondissement de Marseille, participe vraisemblablement au comité de soutien du candidat François Hollande. Pauvre François Hollande qui se passerait bien du soutien d’autres notabilités PS des Bouches du Rhône, comme:

Jean Noel Guérini, Président PS du conseil Général, Sénateur, mis en examen pour association de malfaiteurs, Sylvie Andrieux, Vice-Présidente PS du Conseil Régional, Députée, mise en examen « pour complicité de tentative d’escroquerie et complicité de détournement de fonds public », Roland Balalas, ancien secrétaire général du groupe PS au Conseil Régional et ex assistant parlementaire de Sylvie Andrieux mis en examen pour les mêmes raisons. Il aurait déclaré aux enquêteurs que les détournements visaient à acheter les services de responsables associatifs dans les quartiers Nord. ( « Le Parisien.fr » 08.07.2010), Serge Andréoni, Sénateur-Maire de Berre, mis en examen pour complicité de trafic d’influence, Bernard Granie, Président PS Ouest Provence, condamné à 2 ans de prison ferme pour corruption. François Bernardini, réélu maire dissident PS d’Istres et qui souhaite pouvoir reprendre sa carte au PS, condamné auparavant pour détournement de fonds à 18 mois avec sursis et dont le dernier recours pour éviter d’avoir à payer l’amende, vient d’être rejeté par la Cour des Comptes. (« La Provence » du 27 janvier 2012).

 

Jean Théron

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.