Mariage homo, genre : aux idiots utiles qui pensent que les musulmans sont notre espérance

muzznonmariagehomoLes organisateurs de La Manif pour Tous ont osé ! Alors que les musulmans ne représentaient qu’un nombre très faible de manifestants, ils ont imposé à l’ensemble cette banderole, en tête de cortège, écrite en Français et en arabe, affirmant le communautarisme musulman et le bilinguisme, au lendemain du vote par Hollande et sa clique d’un article permettant la future ratification de la charte des langues régionales et minoritaires. Quel terrible message de dhimmi !

Personne n’avait oublié la pathétique intervention de Frigide Barjot au congrès de l’UOIF, introduite par Fils de France et son président, Camel Bechikh, où, au bord de l’orgasme, se tournant vers les voilées et les barbus, elle s’était exclamé : « Musulmans, vous êtes notre espérance ! ».

Une posture qui ne faisait que compléter la mise en avant, dans les manifestations hostiles au mariage homosexuel, de Camel Bechikh et d’une voilée de service, exposés sur le podium, alors que la réalité des immenses rassemblements montraient que les musulmans n’en étaient pas partie prenante, et que c’était ce que Gabrielle Cluzel appelait « La France bien élevée » qui défilait dans les rues de Paris.

Allons-nous assister à un nouveau rapprochement entre musulmans et catholiques, à l’occasion de la bataille – indispensable – contre ce que le journaliste Eric Zemmour appelle l’expérimentation de la théorie du genre à l’école (3e minute) ?

[youtube]sLlHMKemmio[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=sLlHMKemmio

On ne peut certes que se réjouir de voir ce régime obligé de mentir grossièrement aux Français, pour cacher les expériences entreprises à l’école sur l’enseignement de la théorie du genre. De même, qu’on voit des vidéos ridiculiser les duettistes Peillon-Belkacem est fort savoureux.

[youtube]vJppkwKK0Io#t[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=vJppkwKK0Io#t=40

Mais on doit s’inquiéter sérieusement sur quelques rapprochements de plus en plus visibles. Il y a quelques semaines, dans un article paru sur boulevard Voltaire, l’abbé de Tanouarn expliquait qu’il se sentirait toujours plus proche de Tarecq Oubrou que d’un athée, incapable, selon lui, d’amour. Emporté par son élan, le saint homme n’hésita pas à écrire que le recteur de la mosquée de Bordeaux était « une personne spirituelle ».

http://www.bvoltaire.fr/guillaumedetanouarn/entretien-avec-labbe-guillaume-de-tanouarn-le-recteur-tareq-oubrou-est-une-personne-spirituelle,44419

Naturellement, Christine Tasin, qui a déjà débattu publiquement, avec Monsieur de Tanouarn, lui avait répondu que l’amour des athées valait bien celui des croyants.

http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/lamour-des-athees-vaut-bien-celui-des-croyants-monsieur-de-tanouarn,44903

De même, lors de la manifestation du 26 janvier, à Jour de Colère, on a pu entendre le responsable de Civitas, Alain Escada, dire qu’il préférait Dieudonné et les siens à ceux qu’il appelait les laïcistes.

Et ce jour, on sent, suite à l’affaire de la théorie du genre enseignée à l’école, une connivence s’opérer entre milieux musulmans et catholiques, avec la mise en avant de Farida Belghoul, à l’initiative de la journée sans école décidée par nombre de familles, très majoritairement musulmane (ce que ne disent jamais Peillon, ni les journalistes), le 24 janvier dernier.

Certains voient dans l’ancienne militante communiste, animatrice historique de La Marche des Beurs, aujourd’hui à Egalité et Réconciliation, une nouvelle passionaria de la République, et la preuve que, comme le glapissait Frigide Barjot, et comme le rêve Alain Soral, les musulmans seraient notre espérance.

Pourtant, il suffit d’écouter comment commence son discours, à Asnières : Salem Aleykoum. Petit malaise, non ? Imaginez Christine Boutin réunir des parents d’élèves de l’école publique et laïque, et leur dire : « La paix du Christ soit avec vous, mes frères ».

[youtube]-I1OhNvJ4vY[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=-I1OhNvJ4vY

D’autres, pour nous convaincre que cette fois, les musulmans seraient du bon côté de la barricade, nous sortent cette chanson de rappeur. Il est vrai que pour une fois, on n’y insulte pas la France, on n’appelle pas aux meurtres des policiers, et que les paroles sont moins débiles que d’habitude.

[youtube]D75taKTcHpw[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=D75taKTcHpw&feature=youtu.be

Cela suffit-il à quelques idiots utiles pour penser que les musulmans comme Farida Belghoul sont du côté de la République, et qu’il faut faire alliance avec eux ?

Nous avouons que nous croirions davantage en cette belle histoire si :

– Lors de l’affaire du voile à l’école, commencée en 1989, et conclue par la loi du 15 mars 2004, nous avions entendu Farida Belghoul et les siens expliquer aux musulmans que le voile islamique n’avait rien à faire à l’école, ni d’ailleurs dans la rue. Silence radio.

– A l’occasion de l’offensive du voile, et la multiplication de cette tenue dans les rues de France, elle exprimait, comme le fait un Pascal Hilout, que ce symbole est sexiste, raciste, ségrégationniste, qu’il insulte le combat des féministes, en France, et celui des femmes qui, en Iran et de l’autre côté de la Méditerranée, refusent, au risque de leur vie, de le porter. Silence radio.

– En 2009, lors des débats parlementaires sur le voile intégral dans la rue, elle avait fait savoir que ces tenues n’avaient rien à faire en France, et étaient dégradantes pour les femmes. Silence radio.

– Lors des absences de la majorité des élèves nés musulmans à l’école, pour cause de fête religieuse, elle avait rappelé que l’école est obligatoire, et que la pratique religieuse n’a pas à faire exception à cette loi. Silence radio.

– Lors de la pratique du stupide ramadan, elle avait pris la parole pour expliquer aux élèves que ceux-ci n’ont pas à être pénalisés dans leurs études par un rite religieux, vieux de 14 siècles, inadapté à notre civilisation, et dangereux pour leur santé. Nous aurions aimé l’entendre protester contre la pression exercée par de jeunes musulmans contre ceux qui, de la même origine qu’eux, voulaient s’alimenter à la cantine. Silence radio.

– Lors des nombreuses requêtes alimentaires dans les cantines scolaires, allant du refus de la viande impure à l’exigence de la viande halal, elle avait fait savoir que de son temps, à l’école, on mangeait comme les Français, et que l’assimilation républicaine, cela s’était toujours passé ainsi. Silence radio.

– Lors de la ratification scandaleuse de la charte des Langues régionales et minoritaires, par le gouvernement Hollande, elle avait fait savoir que l’essentiel, pour les jeunes enfants nés musulmans, n’était surtout pas d’apprendre l’arabe à l’école (ce qui sera forcément la suite), mais de bien maîtriser le Français, pays dans lequel ils sont nés. Silence radio.

– Lors de l’appauvrissement des programmes scolaires, et notamment la disparition, au collège, de l’apprentissage de pans entiers de notre histoire, elle avait repris cette magnifique formule de Rachid Kaci, aujourd’hui sous-préfet de la République : « Bien que né ailleurs, je considère, moi aussi, que mes ancêtres sont les Gaulois ». Silence radio.

– Lorsque le président de la Licra, le pathétique Alain Jacubowicz, rappelait, au lendemain des assassinats de Merah, que la majorité des actes antisémites en France sont le fait de jeunes maghrébins, nous aurions aimé entendre des appels de sa part. Or, dans son discours d’Asnières, elle explique que Sos Racisme a été créé par une association juive, ce qui est sans doute la meilleure façon de lutter contre l’antisémitisme. Donc, sur la montée de la haine des juifs par les musulmans, silence radio.

– Lorsque l’enseignant Jean-François Chemain, dans son livre « Kiffe la France » explique qu’il est un peu fatigué d’entendre, à longueur d’années, des jeunes élèves du 93 faire la promotion de Ben Laden et de Hitler, là encore, nous aimerions entendre cette femme, capable de réagir contre l’enseignement de la théorie du genre, monter au créneau contre ces propos infâmes, proférés par ceux à qui elle demande de boycotter l’école. Silence radio.

Alors, pourquoi ce silence général, et cette mobilisation autour de la théorie du genre ? Pour des raisons radicalement différentes de celles de la plupart de nos compatriotes. Ce qui nous dérange, nous autres, dans l’expérimentation de cette nouvelle doctrine d’illuminés, relayée par Peillon-Belkacem, c’est la volonté de gommer la différence entre les hommes et les femmes, l’endoctrinement de nos enfants par des textes style « Papa porte une robe » et la volonté de briser tous les repères qui font que dans une société, des hommes et des femmes, à égalité de droit, ont leur spécificité, déjà par le fait que ce sont les femmes qui portent les enfants, même si une Marcela Iacub rêve, au nom de l’émancipation féminine, de la grossesse hors de l’utérus. Est-ce ces motivations qui habitent les musulmans, et Farida Belghoul ? Ou bien n’est-ce pas la réaffirmation des valeurs musulmanes, la haine de l’homosexualité, le refus de l’égalité des hommes et des femmes, interdite par le Coran, et d’une école où, sans renier les valeurs familiales, on apprend aussi à l’enfant à penser par lui-même, quitte, parfois, à heurter l’éducation reçue à la maison. N’est-ce pas ainsi qu’on construit des esprits libres, et des êtres émancipés, s’ils le souhaitent, de tout endoctrinement politique, philosophique ou religieux de leurs parents ?

Christine Tasin, avec ses mots, l’expliquait, dans cet article dont nous ne partageons pas l’ensemble, mais que nous trouvons pertinent.

http://www.resistancerepublicaine.eu/2014/quand-farida-belghoul-se-sert-du-pretexte-du-gender-pour-renforcer-le-poids-de-lislam-et-menacer-hollande-trahi-par-ses-electeurs/

Ceux qui pensent trouver des alliés contre la théorie du genre chez les musulmans risquent, comme les idiots utiles qui ont amené Khomeiny au pouvoir en Iran, d’avoir des réveils douleureux. Car il faut être d’une grande candeur pour penser que des dignitaires de l’islam qui ont été, depuis trente ans, les fers de lance de la lutte contre la France républicaine et laïque, retrouveraient, le temps d’un débat sur les stupidités de Peillon-Belkacem, le sens du bien commun et l’intérêt général, en dehors de tout communautarisme.

La militante d’Egalité et Réconciliation n’a rien à voir avec une Malika Sorel, qui n’a jamais commencé un discours par Salam Aleycoum. Le message de Farida Belghoul, et du CFCM, qui se plaint de pas avoir été auditionné sur cette affaire, est de faire pression sur le gouvernement, pour lui faire comprendre, avec la loi du nombre, qu’aucune réforme de société ne peut plus se faire en France sans l’accord des disciples d’Allah. C’est donc un bras-de-fer que ceux qui ont porté Hollande au pouvoir entament avec ses deux ministres, pour mieux rendre le fait musulman incontournable pour nos gouvernants.

Faut-il rappeler à ces idiots utiles que la mission des bons disciples d’Allah, dont Farida Belghoul parait faire partie, vu sa manière de commencer une intervention, est de transformer, à terme, la France en terre d’islam, où, bien évidemment, la théorie du genre, mais aussi la liberté de conscience et l’égalité des hommes et des femmes seraient définitivement proscrites.

Les chrétiens d’Egypte, du Nigéria et de tous les pays où les musulmans massacrent ceux qui ne le sont pas, seraient ravis d’apprendre qu’en France, certains de leurs coreligionnaires pactisent avec ceux qui, dans leur pays, les égorgent.

Lucette Jeanpierre

 

 

image_pdf
0
0