1

Marine doit prendre la main tendue de Jean-Marie

Le JDD du dimanche 18 février comportait deux articles concernant le Front National : un résumé-commentaire de la lettre « ouverte » que Jean-Marie Le Pen adressait à Marine, signée « Ton père », et une interview du même JMLP.

Sur l’interview, je suis un peu réservé. La mauvaise foi m’y semble assez flagrante et les allusions homophobes douteuses. Quant aux questions de fond qui se posent, j’ai des avis divers… et parfois hésitants. J’étais, et suis toujours, contre l’exclusion du père fondateur, mais je suis pour la suppression du statut de Président d’Honneur, qui se justifie encore moins dès lors que le titulaire a été exclu. J’obéis là à un réflexe qui m’empêche d’aller là où je ne suis pas le bienvenu, mais je reconnais que ce réflexe peut être considéré comme trop déférent, voire pusillanime. Et sur le changement de nom, je suis aussi réservé que la moyenne militante. Mais je n’y suis pas non plus opposé par principe. Si quelqu’un a une bonne idée, pourquoi pas ?

Sur la lettre par contre, que j’ai lue in extenso sur son blog, je dois dire que je suis heureusement surpris par la chute (la main tendue), par la tonalité générale, qui remet l’accent sur l’islamisation et l’immigration, et surtout par ce que j‘y ressens, malgré tout, de profonde affection paternelle à l’égard de Marine. Je ne méconnais pas que, lorsque son père affecte de croire que la dédiabolisation n’est que l’abandon de la lutte contre l’immigration, il fait preuve d‘une certaine mauvaise foi, mais d‘une mauvaise foi acceptable. Comme chacun le sait, la dédiabolisation est d’abord le renoncement à l’antisémitisme affiché et aux plaisanteries douteuses qui ont émaillé la vie du FN pendant les années de présidence Jean-Marie. Or, je suis de ceux qui pensent et croient possible que les Juifs soient ou deviennent nos alliés naturels dans la lutte contre l’Islam, nonobstant leur intérêt spontané de minoritaires vis-à-vis de toutes les minorités. Un intérêt, parfois destructeur je le reconnais, mais que d’autres minorités, comme les Protestants, notamment ceux de la Cimade, partagent aussi, même si on en parle beaucoup moins.

Quant à la main tendue, j’estime qu’il faut la saisir. Les organisateurs du congrès devraient faire en sorte que JMLP y soit accueilli convenablement, quoi qu’il leur en coûte, pour le bien du mouvement national. Pour cela, il est sans doute souhaitable que des collaborateurs de bonne volonté, des deux côtés, s’entendent au préalable sur les conditions de son intervention. Le contraire, avec l’éventualité de bagarre entre les deux services d’ordre, devant le bâtiment du congrès, ce que les journalistes se feraient une joie de diffuser à satiété, serait absolument catastrophique pour l‘image du Front National. Au contraire, l’accueil courtois du père fondateur, même si c’est un des proches de la Présidente qui se dévoue pour officier, serait de nature à ramener de la sérénité chez les adhérents et sympathisants du FN et de tout le mouvement national et identitaire. Ce serait bien !

Eric Lhullier