1

Marine et Marion, deux merveilleuses porte-parole de notre France

Pour les patriotes, c’est carton plein.

Après l’excellente prestation de Marine à Lille et la brillante interview de Marion sur TV Libertés, les idées salvatrices du FN ont été à l’honneur ce week-end.

Entre l’impériale Marine et la sublime Marion, même combat : sauver notre France millénaire d’un mondialisme et d’une immigration destructeurs.

Comme dit Zemmour, “elles sont le dernier porte-drapeau des patriotes”.

Elles sont, de plus, les deux figures du FN qui accaparent l’attention des journalistes étrangers, sur tous les continents, tant la montée du FN dans le paysage politique français a été fulgurante en trois ans.

« Glamour”, « star montante de la politique », « audacieuse », « Jeanne d’Arc »: autant de qualificatifs employés pour qualifier Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen dans la presse internationale”.

On est loin du bashing permanent de la presse française hypocrite et malveillante.

Dans le Nord, Marine rappelle que “la lumière vacillante d’espérance nationale, née il y a dix ans, est devenue flamme”.

Devant 4500 personnes, elle a loué “la grandeur, la liberté, le renouveau de la France”.

Elle exprime sa gratitude au “patriotisme électoral”, persuadée que “c’est du peuple que viendra le salut du pays”.

« La France va faire son grand retour” évoquant “la fierté de notre histoire, fierté de ce que nous sommes, fierté de ce que nous laisserons à nos enfants”.

“L’heure de la défaite des mondialistes est venue”.

Macron, c’est le flou artistique permanent, un candidat pas clair dans ce qu’il exprime, et qui considère qu’il n’y a pas de culture française.

“Quelle prétention de se croire si supérieur….Autour d’Emmanuel Macron s’agglutinent tous les éclopés du hollandisme et les vieilles gloires d’un système qui s’effondre sur lui-même”.

“Nous croyons à la France, eux ont cessé d’y croire”.

Revenant sur ses thèmes favoris, souveraineté nationale, indépendance, identité et immigration, elle évoque la Guyane qui croule sous une immigration massive.

Elle conclut en exprimant sa fierté d’avoir assis sa stature internationale avec Michel Aoun au Liban, Idriss Déby au Tchad et surtout Vladimir Poutine à Moscou.

“Nous avons rendez-vous avec l’histoire”.

“Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, sont les précurseurs d’une insurrection démocratique des peuples en marche”.

Elle est galvanisée sous une salve d’applaudissements…

Quant à la sublime benjamine de l’Assemblée, elle nous a livré une belle prestation sur TV Libertés.

https://www.youtube.com/watch?v=MZ3-R59qamQ

Elle a rapidement évacué les soi-disant rivalités avec Florian Philippot, simples divergences qui ne sont pas des lignes antagonistes et n’ont rien à voir avec la désintégration du PS et du parti LR, où personne n’est d’accord sur rien.

Elle habille Estrosi sur mesure, “le néant de la conscience politique, passé de Sarkozy, à Fillon, à Juppé et demain à Macron ?

Elle défend son positionnement sur les Identitaires, qui n’ont rien à voir avec les thèses antisémites ou négationnistes.

Elle explique qu’elle préfère parler de valeurs françaises et démocratiques plutôt que de valeurs républicaines mal définies.

Elle s’explique sur la priorité nationale, le référendum élargi, la proportionnelle, les racines chrétiennes de la France dans la Constitution.

Marion rappelle que l’euro est surévalué de 6% pour la France et sous évalué de 15% pour l’Allemagne. Soit un différentiel de compétitivité de 21% en défaveur de la France. L’euro plombe notre compétitivité et aggrave notre déficit commercial chronique qui est de 50 milliards par an.

Au delà des réformes économiques indispensables, il faudra donc abandonner l’euro pour relancer l’activité et regagner en compétitivité.

A peine élue, Marine ira négocier à Bruxelles un statut dérogatoire poussé.

Monnaie nationale, retour aux frontières, protectionnisme et réciprocité face à la concurrence déloyale, suprématie de la loi française sur les textes européens etc.

Si, au bout de 6 mois, elle n’a pas obtenu satisfaction, elle engagera un référendum et proposera au peuple français la sortie de l’UE, afin d’avoir les mains libres pour appliquer son programme.

En cas de “non” des Français, elle démissionnera de ses fonctions, puisque son programme est inapplicable avec les règles européennes. Cohérence totale, pas question de faire des promesses en l’air.

Marine part du principe que le poids de la France, principal contributeur net au budget européen, lui permettra de négocier avec Bruxelles en position de force.

Car si la France quitte l’UE, il n’y a plus d’Europe.

Marion revient sur les prix Nobel d’économie qui prédisent un éclatement de la zone euro. Elle dénonce les discours de peur qui ne tiennent aucun compte des réformes économiques, du regain de compétitivité retrouvé et des économies réalisées. Cette même peur agitée pour le Brexit et pour Trump.

Rappelons que l’économiste Jacques Sapir prévoit le plein emploi au bout de 5 ans, si la France quitte la zone euro et se réforme.

En matière de politique étrangère, Marion souligne la nécessité de renouer le dialogue avec Assad et avec les services de renseignement syriens pour notre propre sécurité.

Rapprochement avec Poutine, remise en cause de l’OTAN, révision de notre diplomatie et de notre politique d’intervention, changement de politique africaine, fermeté avec Erdogan, c’est donc la révision de tout un modèle dépassé que Marine veut mettre en œuvre.

Le mouvement patriote mondial est une lame de fond qui va gagner les peuples déçus par l’échec du mondialisme.

Et pour terminer, la France ne veut pas de défense européenne commune.

Elle a besoin d’une défense forte et autonome.

C’est donc à ce programme sans concession que devront adhérer tous les patriotes qui désespèrent d’assister impuissants au déclassement permanent de leur pays.

Pour mener à bien son grand projet national, Marine aura besoin du peuple français, qui devra avoir le courage de briser les chaînes avec l’UE.

Le sursaut salvateur ne tombera pas du ciel. Pour reprendre notre destin en mains, il nous faut voter pour la seule candidate qui se bat pour nos propres intérêts et pour notre indépendance nationale.

Jacques Guillemain