Marine Le Pen est cohérente quand elle renvoie dos-à-dos Hollande et Sarkozy

Publié le 2 mai 2012 - par - 821 vues
Share

Sur l’esplanade de l’Opéra  Marine Le Pen  a  prononcé un discours relayé sur les sites du FN, sur BFMTV, I-Télé et LCP/Public-Sénat qui s’inscrit  dans une recomposition du paysage politique  français après la défaite programmée du président candidat Sarkozy dimanche 6 mai prochain.

http://www.youtube.com/watch?v=DMAWSFqFlig

 

Marine Le Pen  a rappelé que le 1er mai était la fête de la Nation, la fête du travail mais aussi des exclus, des retraités ,des paysans et des handicapés  etc…

Elle a également tiré les enseignements de ce qui s’était passé le 22 avril 2012 où 6,4 millions de nos compatriotes avaient choisi de voter pour sa candidature.

« Nous fêtons aussi notre extraordinaire réussite dans cette élection présidentielle. »

Elle a rappelé la cohérence de son discours malgré l’adversité, lors de cette campagne présidentielle et fait l’éloge de la vraie politique en opposition à la politique de compromission, des combines, des promesses non tenues, des mensonges.

« Honte à ceux » qui « méprisent le peuple » et « prétendent le diriger ». Huées dans le public.

Elle a  fait l’éloge du « peuple de France ».

« Nous détenons l’arme absolue (…), la vérité et le bon sens. »

Les gens scandent « Marine ! Marine ! »

« Notre victoire est inéluctable. »

« Nous sommes la boussole de la vie politique française » dit la présidente FN qui voit la fin « du système UMPS« , qui peut prendre le pouvoir à 30-35% explique-t-elle.

La frontiste fustige tant la faillite de la gauche sur le thème du travail que le quinquennat du Président « qui fait honte » explique-t-elle.

Le second tour est un simple « entretien d’embauche » d’un « simple employé » au service de la Banque centrale, du FMI, de Madame Merkel.

« Supercherie » du « pacte de croissance » de la BCE qui ne veut qu’imposer des « plans de rigueur » à tous les peuples européens.

– Haro sur « l’immigration incontrôlée ». Huées dans le public.

Elle a  également rappelé que la survie de la Nation passait par la défense du protectionnisme et de notre modèle de protection sociale.

Hollande et Sarkozy « ont menti avec aplomb » parce qu’ils ont signé les pactes européens qui leur enlèvent tous leurs moyens.

Au lendemain du 6 mai ou des législatives,  Marine Le Pen prédit qu’il y  aura des plans de licenciements massifs.

« Danse du ventre » de Hollande et Sarkozy pour récupérer les voix qui se sont portées le 22 avril dernier sur la candidature de Marine le Pen.

Elle a aussi rappelé que « Droite et gauche » les accusaient  d’être « xénophobes et égoïstes« .

-Huées sur NKM, sur « la société multiculturelle« .

Le FN « avait raison » sur tout. « Il n’y a solidarité qu’avec les banques, pas avec les peuples. »

Que l’Insécurité et  l’islamisation de notre pays inquiétaient les Français … Hou hou !

Hollande et Sarkozy auraient « changé en quelques jours » en reprenant nos thèmes électoraux.

Vous passez du rôle « d’idiots qui ont voté pour Marine Le Pen », de celui de « racistes et xénophobes » à celui « d’arbitres de l’élection présidentielle ».

Le peuple français a commencé « son émancipation » et « rien ne sera plus comme avant ».

« Le système UMPS » utilise « toutes les ficelles ».

Elle  a dénoncé le  « modèle ultralibéral dominant« .

Marine Le Pen a rappelé que la Gauche avait oublié  les petits, les travailleurs, et sur « le Président sortant » (hou hou !) qui, sentant que le Pouvoir lui échappait, n’a pas arrêté entre les deux tours de se contredire  en promettant ce qu’il avait  fait pendant cinq ans (hou hou !)

« Un tel président ne peut pas devenir le Président du peuple« .

L’UMPS a inventé le « phénomène médiatique » Mélenchon, « créature sortie des buissons » (sic !) de Sarkozy. La foule se déchaîne en huées. Mélenchon « rallié dès 20 h 01 à la gauche ultralibérale ».

« Nous sommes le parti de la vérité » avec « le peuple français tout entier« .

« Il n’y a plus ni droite ni gauche » mais un « rassemblement national ».

L’UMP éclatera bientôt et ensuite le PS. « Nous sommes le parti de la réconciliation ».

« Nous sommes les seuls à défendre la République française« .

La foule scande « On est chez nous ! On est chez nous ! »

-Haro sur Sarkozy qui refuse le vote des étrangers mais qui « fabrique 100.000 nouveaux français par an » par les naturalisations.

-Haro sur le financement public des mosquées.

Bref les républicains, c’est nous et pas eux et « nous n’avons pas de leçons à recevoir de personnes et encore moins de ceux qui ont transformé notre pays en république bananière« .

-Haro sur la discrimination positive qui exclut les enfants d’ouvriers et de paysans des grandes écoles.

« Nous n’avons pas de leçon de morale«  dit-elle avant de citer des affaires visant des proches du Président et de la gauche.

« Ils sont mondialistes et européïstes, nous sommes nationaux et patriotique » « ils sont immigrationnistes, pas non » « ils sont contre la suppression du droit du sol, nous sommes pour » déclare-t-elle.

« Nous n’avons pas de leçons à recevoir des amis de Takkiedine, Guérini, DSK, BHL » etc. etc. etc.

« Ils sont ceci ou cela, « pas nous » ! Ils sont contre ceci ou cela, « nous sommes pour ! »

Hollande et Sarkozy n’ont « aucun respect » pour « les millions de Français » qui ont voté pour nous.

Elle rappelle que les deux candidats représentent la même chose, le même système  et quant à elle, qui représente la véritable alternative,  elle continuera son combat politique lors des élections législatives avec « le rassemblement bleu marine ». Elle critique la position de l’UMP de voter blanc, voire voter PS plutôt que Front national (appelé  » rassemblement bleu marine ») dans le cas de triangulaires dans ces élections.

Ceci confirme pour Marine Le Pen que  « le système UMPS » se fait « la courte échelle ». « Plutôt un communiste, un trotskyste qu’un candidat national ».

« C’est à l’aune de ce mépris (…) que j’ai fait mon choix. » « Chacun d’entre vous, d’entre nous fera son choix. » « Vous êtes des citoyens libres et vous voterez selon votre conscience. » « A titre personnel, je me détournerai de ces mirages ».

« Ces deux-là sont les représentants d’une élite politique qui défendent leurs intérêts propres. » « Nous nous passerons d’eux. » « L’avenir est à la recomposition, la refondation de la politique française. »

« Nous n’avons rien à attendre de l’UMPS, voilà ma conviction personnelle. »

« Chacun d’entre vous fera son choix en toute conscience. » « Je n’accorderai donc ni confiance ni mandat à ces deux candidats. » « Dimanche, je voterai blanc, et en juin, bleu Marine !« 

Elle a fini son discours en précisant :

« Je ne suis sensible ni au chantage, ni aux menaces« . « Ni vous ni moi n’aurons aucune responsabilité dans l’échec de l’un et de l’autre« .

« Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, voilà la seule vérité !« , et en appelant au vote « Rassemblement bleu Marine » aux législatives.

La foule crie « A l’Assemblée ! A l’Assemblée » ! Marine cite le cas de Wilders aux Pays-Bas qui a fait capoter les plans de l’UE.

Il faut élire des députés « qui ne seront ni à vendre ni à acheter ».

Quel que soit le vainqueur qui sortira des urnes, le 6 mai 2012, il sait ce qu’il l’attend, il faudra compter sur cette nouvelle  force politique «  le rassemblement bleu marine »  qui  pèsera, lors des  prochains scrutins, et qu’elle fera tout pour que la France des oubliés, des exclus de l’Europe libérale, du libre échange et de la mondialisation puisse faire entendre sa voix.

La crise devrait permettre aux patriotes de progresser en voix et en influence.

C’est exactement ce que dit un paragraphe de cet article du Monde : http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/30/nous-ne-voulons-pas-mourir-dans-les-decombres-du-neoliberalisme_1693201_3232.html

« Vu le contexte international, comment le PS et l’UMP peuvent-ils  continuer de tout miser sur le retour de la croissance ? Il n’y a qu’une chance sur mille pour que ce rêve devienne réalité. « Ça va être effroyable, me confiait récemment un responsable socialiste. Il n’y aura aucune marge de manœuvre. Dès le mois de juin, on va geler des dépenses. Dans quelques mois, le pays sera paralysé par des manifestations monstres et, en 2014, on va se prendre une raclée historique aux élections. » »

Il est incontestable que Marine Le Pen compte bien accéder au pouvoir dans les années futures et que pour y parvenir plus facilement  elle a absolument besoin que le président-candidat Sarkozy perde cette  élection qu’il a d’ailleurs  tout fait pour perdre par son comportement indigne d’un chef d’État, son arrogance, son cynisme, son opportunisme, sa suffisance, sa vulgarité et ses mensonges permanents.

Fabrice LETAILLEUR

Voir son blog

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.