Marine le Pen fait sortir tous les islamo-collabos du bois !

Publié le 21 septembre 2012 - par - 4 503 vues
Traduire la page en :

Marine le Pen est la seule femme politique qui propose la seule solution face à l’offensive islamique et islamiste : interdire le voile en France. J’expliquerai ci-dessous pourquoi mais aussi pourquoi y associer la kippa est une erreur.

Je tiens néanmoins avant tout à saluer les collabos qui sortent du bois à la pelle, révélés par un article du Nouvel Observateur, qui titre, fort comiquement mais éloquemment, “Marine le Pen veut interdire la voile et la kippa, indignation à gauche”.

 

J’invite tous les patriotes à se gargariser avec cette lecture, qui vaut tous les dépuratifs du monde :

 

Vincent Peillon, notre éminent ministre de la désinstruction nationale a cru  malin de parler depuis Drancy, d’où, rappelle comme incidemment le Nouvel Obs, “furent déportés des dizaines de milliers de juifs”, afin de faire passer Marine le Pen comme celle par qui l’obscurantisme et la haine arriverait. Ce qui ne manque pas de sel quand on connaît la liste des exactions mahométaines des dernières semaines sur notre sol, pour ne pas parler de mois ou d’années.

 

Quant au Président élu grâce à 93 % de voix musulmanes, j’ai nommé François Hollande, il est heureux pour lui que le ridicule ne tue plus, car oser dire que le gouvernement ne connaîtrait d’autres règles que celles de la République et de la laïcité pour mieux mettre à l’index Marine le Pen  après la manifestation pourtant interdite de samedi dernier, après les cris de Mort aux juifs ” sur les Champs-Elysées, après les prières sur les mêmes Champs au milieu des policiers réduits à l’immobilisme et à l’inaction par leur hiérarchie, c’est osé…

 

Que dire, encore, de l’ineffable Baubérot qui développe à longueur d’interview “sa” lecture de la loi de 1905 qui doit faire se retourner dans leurs tombes ses auteurs, en confondant la séparation du politique et du religieux avec la conception anglo-saxonne de la liberté religieuse, au service de l’islam.

 

On laissera de côté l’insignifiant sociologue de sercie Crépon et les collabos habituels de la presse aux ordres des gauchistes islamisés pour revenir sur la déclarationde Marine le Pen.

 

Interdire le voile dans la rue est une priorité, que dis-je, une nécessité et il est absurde d’y associer la kippa, même si cette dernière sserait mieux employée dans les  cérémonies religieuses juives auxquelles elles devraient être réservées parce qu’il n’est pas normal d’afficher sa relition dans un pays laïque qui ne reconnaît que des citoyens.

 

Le voile est l’ennemi numéro 1, ce que n’est pas la kippa, parce que le voile n’est pas un signe religieux mais l’uniforme des soldates de l’islam et la marque de l’infériorité des femmes pour les tenants de l’islam. Rien qu’à ce titre elle n’a pas lieu d’être en France, car il est une insulte au combat des féministes, qui, depuis les années 1970, se battent pour l’égalité des hommes et des femmes. Il est d’autre part, en France, un marqueur sexiste et discriminatoire qui signifie que la femme voilée est réservée aux seuls musulmans. Il est enfin une insulte pour les femmes qui, de l’autre côté de la Méditerranée, se battent pour ne pas le porter, au prix parfois de leur vie.

 

Le voile est l’outil utilisé par les islamistes pour ramener dans le droit chemin les musulmans qui se préparaient à s’intégrer, on le voit par la multiplication des voiles dès que se construit une mosquée, par les témoignages des femmes elles-mêmes qui avouent aux travailleurs sociaux que depuis que les “barbus sont arrivés elles sont à nouveau obligées de porter le voile. Et on le voit dans les pays musulmans, un Nasser, dans les années 60 pouvait ironiser sur les demandes des frères musulmans d’imposer le port du voile aux femmes, 50 ans après les femmes n’ont plus le choix…

C’est donc à l’honneur de Marine Le Pen d’avoir le courage d’en demander l’interdiction, même si, craignant sans doute d’être qualifiée de raciste, elle se sent obligée, à tort, d’y associer la kippa.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi