Marion à l’Université d’été catholique : où est le problème ?

Publié le 30 août 2015 - par - 25 commentaires - 1 409 vues
Share

marion_marechal_lepenMarion Maréchal-Le Pen est invitée à l’Université d’Eté Catholique. Que de cris d’orfraies ! « On ne peut pas être chrétien et voter FN ! ». Ah bon ? Je suis chrétienne et, à mon humble avis, le Front National est à l’heure actuelle le seul à proposer une politique cohérente avec la vision civilisationnelle judéo-chrétienne.

En quoi est-il plus compatible d’être chrétien et d’apporter son soutien aux bien-pensants qui érigent l’avortement en droit fondamental ? Ou encore à ceux qui trouvent à la France des origines « tant musulmanes que chrétiennes » ?

Que nous reproche-t-on ? Le FN n’aime pas les étrangers ? Voyons. Les mêmes critiques n’auraient-ils pas traîné le Seigneur Jésus devant la 17e chambre quand il s’adressait à la Syro-phénicienne en ces termes : « il n’est pas bon de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens » (Matthieu 15 :26). Non, Jésus n’est pas raciste ! Dans cette joute verbale, à la suite de laquelle il guérit la fille en félicitant la grande foi de la mère, Jésus agit tout simplement selon le bon sens, dans son contexte. Le Seigneur reconnaît sa responsabilité première à l’égard de son peuple. Pas de manifestation de grande générosité extérieure quand ses propres enfants manquent de pain, pourrait-on songer. Charité bien ordonnée…

Le Front National ne demande pas autre chose : un gouvernement s’occupe d’abord de son peuple. Quand nous sommes pratiquement 6 millions à manquer de travail, de pain quotidien donc, quand tout le monde n’est pas logé, on s’abstient d’aller faire miroiter l’Eldorado aux alouettes venues d’ailleurs.

L’attitude de la femme offre un contraste foudroyant avec « l’exigence » halal de certains clandestins qui nous forcent la porte de l’Europe en réclamant des « droits », alors même qu’ils font preuve d’absolu mépris du droit. En termes bibliques, les étrangers doivent se plier au droit du pays d’accueil. «Il y aura une seule loi pour toute l’assemblée, pour vous et pour l’étranger en séjour au milieu de vous; ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants: il en sera de l’étranger comme de vous, devant l’Eternel » (Nombres 15 :15) A Son peuple déporté à Babylone, Dieu donne la même consigne : « Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien » (Jérémie 29 :7). Le respect d’un contrat civique est un principe constant dans la bible. Or, ce principe est constamment violé dans notre pays. Comment pouvons-nous accepter une sur-criminalité de certaines communautés sans avoir l’impression d’être doublement victimes ? La France est extrêmement généreuse envers les étrangers qui y trouvent une vie bien meilleure que celle qu’ils avaient ailleurs, sans quoi ils ne seraient pas ici. Il va de soi que le respect est le minimum des choses qu’elle est en droit d’attendre de leur part. Or, si certains parmi ces bénéficiaires répondent par un comportement hostile, provoquant, ou en réclamant toujours plus, peut-on s’étonner de la colère légitime du peuple ? Et encore, pas d’amalgame. Tous les Français ne sont pas en colère et sûrement pas contre les étrangers en général. Il ne s’agit pas du « rejet de l’autre », mais du refus que « l’autre », sous prétexte de l’altérité, commette des délits ! Qu’y a-t-il d’anti chrétien ou d’anti républicain d’appliquer la même loi à tous ?

On dit que nous ne sommes pas gentils. Parce que nous ne voulons pas partager notre terre, nos biens, notre protection sociale avec le monde entier. Les chrétiens croient au partage. Mais pas au pillage. Il est frappant de constater comment Jésus qui, seul, pourrait multiplier du pain sans compter, lance à la face de la foule l’ayant suivi après le miracle : « vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. » (Jean 6 :26). S’il fallait constituer un public fidélisé par le pain gratuit, il l’aurait fait. Mais non, au contraire. Il poursuit au verset suivant  « Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle ». St Paul ajoute dans 2 Thessaloniciens 3 :10 « que celui qui ne veut pas travailler ne mange pas non plus » ! Dans l’immensité de l’amour de Dieu, il nous veut des hommes et des femmes libres, responsables. La « redistribution de richesse » version biblique est un don librement consenti par celui qui donne avec joie. Les exemples abondent dans les Actes des Apôtres.

Parlons franchement de ce qui fâche : la question des Migrants. Faut-il, oui ou non, accueillir sur notre territoire tous ceux qui le souhaitent ? Avant d’y répondre, ne convient-il pas de réfléchir comme Jésus nous le conseille dans Luc 14 :28-33 ? En actualisant, cela pourrait donner ceci : lequel de vous, s’il veut accueillir tout le monde chez lui, ne s’assied d’abord pour calculer s’il peut loger dans ses x mètres carrés x migrants, pour une durée indéterminée. Peut-il les nourrir avec ses revenus, sans pour cela se trouver dans la gêne ? Que vont faire ces migrants à moyen terme ? Travailler ? Comment ? Beaucoup de maîtrisent même pas la langue. Quels emplois envisager dans un contexte de croissance anémique où les bassins d’emplois peu qualifiés sont déjà partis en Chine ? Quoi leur promettre ? Un assistanat à vie ? Avec quelles ressources, quand les prélèvements dépassent déjà la moitié pour ceux qui travaillent ?

La première responsabilité incombe aux pays dont sont issus les migrants. Les pays incapables de se gérer dans la durée sont-ils en droit de rejeter sur l’autre rive de la Méditerranée leurs citoyens en nous sommant de prendre notre responsabilité ? Qu’ils commencent par assumer la leur ! Peut-on imaginer une zone d’accueil sécurisée sur le continent africain ? Un aménagement de type kibboutz sous l’égide de l’ONU, que sais-je, où les « migrants » apprennent à se construire une vraie terre ? Avec l’aide internationale au départ, mais pas dans l’optique d’un camp de réfugiés perpétuel ? Enfin, éradiquer l’Etat Islamique ! Cela paraît impossible, mais est-il plus raisonnable d’imaginer la jungle de Calais dans tout le territoire européen ? Qui veut un campement devant sa maison ? Dans sa rue ?

La bible utilise souvent l’image du corps humain pour parler de l’Eglise, Corps du Christ. S’il reste quelque chose de la Fille Aînée de l’Eglise, force est de constater qu’elle s’est bien mutilée. Le corps est naturellement doté d’une frontière, la peau. N’entre pas qui veut. D’ailleurs, tout ce qui entre ne reste pas. Nous nous sommes pour ainsi dire écorchés vifs et refusons d’évacuer les toxines ! « Aime ton prochain comme toi-même» exclut le suicide.

Avis aux évêques qui prêchent pour un phénomène qui a tout l’air d’une invasion. Le drame des chrétiens d’Orient doit nous servir de leçon. Ce qui se passe dans les camps de fortune autour d’Erbil, c’est la conséquence de la domination islamiste. Quatorze siècles de dhimmitude ont effacé les splendeurs byzantines, chrétiennes. Après les attentats, les attaques des déséquilibrés criant Allah Akbar en France, au Danemark, les émeutes en Suède, les meurtres en Grande-Bretagne, etc, religieusement revendiqués par leurs auteurs, comment peut-on encore nier que l’islam pose un problème d’intégration en Europe ? Faire venir plus de migrants, c’est accentuer la tension communautaire déjà palpable. Cela ne sert à rien de nier l’évidence. Quand le rapport de force sera favorable à l’islam par voie démographique, il se passera ici ce qui se passe ailleurs, partout où l’islam triomphe, immanquablement, depuis le VIIe dans l’ancien berceau de la civilisation du Moyen-Orient, comme au Nigéria, en Indonésie. Mais, après tout, certains évêques semblent préférer voir une église transformée en mosquée plutôt qu’en restaurant…. Il a sans doute oublié que notre Dieu est « un Dieu jaloux qui ne donne pas sa gloire à un autre » (Esaïe 42 :8).

Nos évêques feraient bien de méditer sur le chapitre 28 de Deutéronome. C’est aussi une sorte de contrat entre Dieu et Son peuple. La République est certes laïque. Mais au fond de l’âme française se dresse un clocher. Il est en nous un terroir de pain et de vin où il fait bon vivre. Nous aimons cette France. Est-ce un péché ?

Paule Hochon

Simple adhérente, chrétienne et immigrée, je ne parle pas au nom du FN, mais uniquement de ce que je vois au sein de ma fédération locale où jamais aucune discrimination n’est constatée.

Print Friendly, PDF & Email
Share

25 réponses à “Marion à l’Université d’été catholique : où est le problème ?”

  1. tirebouchon dit :

    Que le FN est les Catholiques se rejoignent chaque jour un peu plus, qui cela dérange-t-il ? Les musulmans ? Je ne le crois pas ! Qui alors ?…

  2. SURICATE dit :

    Vous vous rendez compte ce que cette NOUVELLE peut faire couler d’encre et de salive amère ? Mais vous vous rendez compte si demain les bons et les VRAIS CATHOLIQUES de FRANCE se rapprochaient de la jeune Marion Maréchal le PEN ? Ô MARION Ô CHRETIENS de FRANCE donnez-vous la MAIN ! SI rapprochement on peut imaginer le malaise de tous ceux qui font TOUT pour DECHRISTIANISER notre Pays.

    Il faut savoir que la Religion la plus persécutée dans le Monde est le Christianisme.

    VIVE Madame Marion Maréchal le PEN !

  3. Marc dit :

    VIVE MARION!!! La VERITABLE JEUNESSE de FRANCE!! J’ai eu le privilège de la rencontrer il y a quelques mois: Une PERSONNALITE EXCEPTIONELLE!!

  4. Philippe Lemaire dit :

    Et dire que c’est un pape (Pie V) qui au 16°siècle a évité l’islamisation de l’Europe par la mobilisation des catholiques et un autre pape , celui d’aujourd’hui qui fait tout (involontairement) pour cette même islamisation de nos pays…

  5. M.Mawete dit :

    Franchement, vous avez tout dit, moi étant chrétienne j’approuve votre message.
    Moi même mes parents d’origine congolaise, venus en France dans leur jeunesse mais pourtant mes parents m’ont toujours appris à respecter les lois et tout ceux qui en découlent, d’être fiers d’être français et de jouir de certains droits.
    Quand je vois des gens qui ont cette chance là mais qui ne respecte pas les lois du pays dans lequel ils sont accueilli, c’est l’hôpital qui se fout de la charité!
    Il y a des lois et il faut qu’ils les apprennent et en conséquence les appliquent, c’est la moindre des choses en retour des services qui leur sont offerts!

  6. lommel dit :

    pas pire que d’aller lecher la babouche du grand mamamouchi d’el azhar !

  7. DESHAYES dit :

    quand,j’entends le « bartolone « dire « çà me choque,ça me choque « ,était il, choqué quand les cathos de gauche aidaient le FLN ???? c’est vrai que depuis vatican 2les gauchistes ont pris le « pouvoir » ceci explique celà ,mais il y a un frémissement contraire qui se produit

  8. filochard dit :

    Je suis chretien, « un poco ma non tropo » je traite maintenant directement avec le patron je ne passe plus par ses fonctionnaires. Je suis au FN aussi, et je peux certifier qu’on ne m’a jamais demandé ma religion.Marion est une jeune femme pleine de bon sens qui a sûrement un très grand avenir devant elle alors comme dit l’entête de l’article :  » Ou est le problème » ????

  9. Philippe Lemaire dit :

    Bravo pour cet article qui remet les pendules à l’heure . Moi aussi je suis chrétien, je vote F.N., j’ai beaucoup d’admiration pour Marion et je suis très en colère en écoutant la position des évêques sur les migrants-envahisseurs.

    • lommel dit :

      je vous recommande le site de temoignages chretiens pour vous faire des relations ! ici vous allez vite vous sentir bien seul !

      • Deshayes dit :

        .je pense « lommel » que sur Riposte Laîque tout le monde peut s’exprimer ,les rédacteurs ,journalistes sont des personnes intelligentes ,pas besoin d’aller sur un site « religieux » béni-ouioui ,je suis chrétienne,pratiquante à mes « heures » mais libre de critiquer les évêques et même le pape si je suis en désaccord avec leur dires,pour moi Dieu ,et Dieu seul (s’il existe ) me jugera

      • Philippe Lemaire dit :

        Je ne me sens pas seul du tout sur le site de R.L. qui lui fait preuve de tolérance et est ouvert aux patriotes croyants ou incroyants. Je me sens d’ailleurs moins loin des athées que des musulmans.

  10. Gnark Gnark dit :

    Est-ce qu’elle reproduit les clowneries des Américains ? Plus ils sont à droite et plus ils se disent chrétiens et plus ils sont pour la … peine de mort.
    Le FN est pour le rétablissement de la peine de mort. Faut-il être tordu(e) pour se dire chrétien(ne) et être dans le même temps pour la peine de mort.
    Chrétiens pour la peine de mort. On atteint le stade ultime de la bouffonnerie…

    • Philippe Lemaire dit :

      La peine de mort pour les coupables n’est pas un problème : c’est celle pour les innocents (cf avortements ) qui en est un .

    • Mathilde dit :

      « Faut-il être tordu(e) pour se dire chrétien(ne) et être dans le même temps pour la peine de mort. Chrétiens pour la peine de mort. On atteint le stade ultime de la bouffonnerie…» Et pourtant, quand la peine de mort était encore en vigueur -et majoritairement soutenue par nos concitoyens- les Français se disaient bien plus catholiques (et donc chrétiens) qu’aujourd’hui. Tout ce que vous réussissez à prouver, c’est qu’être chrétien et faire partie du FN est non seulement compatible, mais dans la logique des choses.

      • lavandin dit :

        @ Mathilde La question de la peine de mort ne se pose pas en ces termes : a t-on le droit de jouer avec la vie d’autrui sans mettre la sienne en jeu ? Actuellement c’est possible, on peut tuer comme on déboise sans trop de risques, et en assassinant 5 ou 10 personnes la peine ne considère qu’un seul crime

        • Mathilde dit :

          Lavandin, je répondais à l’affirmation du Gnak Gnak, ci-dessus, (d’où les guillements lorsque je le cite). Oui, beaucoup de chrétiens français, dont la majorité est catholique et sincère dans sa foi, étaient en faveur de la peine de mort, du moins avant l’abrogation de la loi. Par conséquent, je continue de soutenir qu’être chrétien et FN n’est pas une incompatibilité. Sur ce, je suis d’accord avec ce que vous dites.

    • ComteDeGretsch dit :

      Marion a déjà déclaré d’innombrables fois qu’elle était contre la peine de mort et pour la remplacer par la perpétuité réelle. Alors qui a atteint le « sommet ultime de la bouffonnerie » ?

    • Tiberge dit :

      Il ne s’agit pas de la bouffonnerie. L’église catholique a une position à la fois nuancée et précise sur la peine de mort qu’elle considère comme nécessaire seulement s’il n’y a aucun autre moyen de protéger la société, seulement si tous les autres moyens sont insuffisants ou ont échoué. La peine de mort n’est pas une vengeance, c’est une punition pour des actes abominables.

      Un excellent texte en anglais au site catholic.com explique de façon lucide ce que c’est que la position de l’Église. Comme le texte est un peu long je ne peux vous le traduire ici, mais je suis sûre qu’il y a des textes comparables en français.

      Le pape Jean-Paul II, aujourd’hui saint Jean-Paul II, « retient les quatre buts de la peine de mort articulés dans l’enseignement traditionnel catholique: la punition, la défense de la société, la dissuasion, la rééducation. » (…)

      Il est vrai que la prison à vie est aussi efficace que la peine de mort dans l’accomplissement de ces quatre buts, et la décision finale dépend de la gravité du crime. L’Église traditionnelle préfère tout autre moyen de punition, mais n’interdit pas la peine de mort si elle est nécessaire. Par contre, l’avortement and l’euthanasie sont toujours interdits parce que « intrinsèquement mauvais », tandis que la peine de mort n’est pas un mal intrinsèque mais peut être, le cas échéant, une nécessité lorsque la survie de la nation est menacée.

      N’oubliez pas que votre pays est aujourd’hui en proie à des crimes de grande envergure, avec des conséquences désastreuses pour les Français et leur héritage. Les vrais responsables sont les élus, avec beaucoup de complicité des médias et des philosophes. Ceci dit, un homme est toujours responsable de ses actes, même un immigrant qui ne demande rien que de vivre, comme ils disent. Lorsque cet immigrant tue, viole, terrorise, il faut le punir. S’il tue plusieurs personnes dans un acte terroriste, il faut lui donner la punition la plus proche à l’acte qu’il a commis. S’il tue dix personnes, théoriquement il faut le tuer dix fois, ce qui est impossible. Donc, on le tue une fois, comme punition (pas vengeance) d’avoir privé dix personnes innocentes de leur vie. Ou bien, déportez-le. Mais, vraiment, c’est ce que Marine Le Pen a toujours dit.

      Le problème avec le Front National n’est pas la sévérité avec laquelle il traitera les criminels, mais son apparente indifférence aux revendications identitaires et aux revendications des Catholiques traditionnels. Mais je crois que la présence de Marion pourrait aider à clarifier les malentendus. Notez bien que le FN ne peut pas devenir un parti catholique, mais il peut et doit être sensible aux questions morales et ethiques qui risquent de faire prévaloir la culture de mort dans votre pays. En tout cas le FN sera obligé d’évoluer dans le bon sens s’il ne veut pas finir exactement comme « Les Républicains » – totalement inutile.

      http://www.catholic.com/magazine/articles/did-the-church-change-its-teaching-on-the-death-penal

      • DESHAYES dit :

        pourquoi ,les traditionalistes vous gènent ??moi ils ne me GËNENT pas du tout , c’est en abandonnant le « sacré » que l’Elise en est là aujourd »hui

    • Daniel Boutonnet dit :

      Personnellement, savoir que les Dutroux, les Heaulme, les Alègre, les Fourniret sont encore en vie, écoutent la télé, font du sport dans leurs prisons, me fait vomir. Alors je ne m’apitoierais pas sur leur sort s’ils fallait qu’ils montent sur l’échafaud, même dans les petits matins blafards décrits par les Badinter et autres pour faire honteusement pleurer dans les chaumières. Comme je l’ai déjà dit, par la mise en scène on peut même faire pleurer sur Goering. Alors il suffit de penser aux souffrances, aux cris de désespoir des petites filles et des femmes victimes de ces salopards pour que l’humanisme soit là où il doit être: du côté des victimes, pas des bourreaux.

  11. François dit :

    Tous les électeurs chrétiens du Front National, cela va sans dire mais encore mieux en le disant, pratiquent la charité à titre privé.
    Cela n’a rien à voir avec la charité politique obligatoire à laquelle tentent de nous soumettre les salopards qui mettent l’Europe à l’encan en la bradant aux envahisseurs musulmans…

    • lommel dit :

      les chretiens sont plus proches des musulmans et des juifs monotheistes que des identitaire paganistes !

      • DESHAYES dit :

        je suis « proche « des juifs ,automatiquement puisque nous apprenons l’Ancien Testament,puis Jésus étant juif ,celà coule de source,mais attention çà s’arrête la ,eux attendent toujours le messie ,et puis il y a plein d’autres choses,je vais pas m’attarder la dessus ,quand aux musulmans alors la ,pour moi, C’EST NIET ,ils ont copié sur les juifs et les chrétiens ,en plus ce n’est pas une religion d’amourv ,c’est une secte politique conquérante RIEN DE RIEN comparable avec notre religion ,il n’y a que les bisounours de gauche socialiste cathos qui sont pour cette graine