1

Marlène Schiappa n’aime pas le jaune

Chic alors ! L’auteur porno la mieux payée de France a de nouveau pris la parole pour sortir tout un tas d’âneries. La plume de mon stylo me démange. Car, dès qu’il y a une connerie à dire, elle répond présente.

J’adore Marlène, j’ai réuni pour vous quelques-unes de ses meilleures citations :
24 mai 2108 : La France se porterait mieux en interdisant la messe à la télé. (En interdisant surtout les prières de rue)
J’avais deux challenges à relever : l’un, tout à fait personnel : réussir un beau parcours professionnel pour que mes filles soient fières de moi (en effet, elles doivent péter de fierté, ont-elles déjà l’âge de lire de la littérature cochonne, en fait ?)

Si je ne suis qu’avec mes filles, je me sens utile pour elles, mais inutile pour la société (Certes aujourd’hui, la société sans toi, elle est cuite !).

Extrait de : « J’arrête de m’épuiser. Comment prévenir le burn-out » de Marlène Schiappa : Je passe régulièrement 24 heures déconnectée de tout.
(Le problème, c’est que tu oublies trop souvent de rétablir le courant, Marlène !)
Extrait de : « Pas plus de 4 heures de sommeil » de Marlène Schiappa : Non, Thérèse, je ne sais pas faire un ourlet (Tu ne fais pas d’ourlet, tu préfères la bamboche, c’est clair)

Extrait de : « Les lendemains avaient un goût de miel » de Marlène Schiappa : Je n’ai jamais eu besoin de personne pour tenir mon stylo.
(Tu aurais mieux fait de demander, combien d’inepties tu nous aurais évité)

Extrait de : « J’arrête de m’épuiser : Comment prévenir le burn-out » de Marlène Schiappa : J’ai remplacé la recherche de la perfection qui avait été mon unique objectif durant les dernières années par la recherche du bien-être. (Dommage que durant ces dernières années tu étais inconnue, on aurait pu bénéficier de cette perfection)

Extrait de : « Lettres à mon utérus » de Marlène Schiappa :
Oui, toi, mon cher utérus inconnu. Tu es, sans le réaliser, la cause indirecte de la plus grande discrimination jamais subie par des êtres humains. (Inconnu, son utérus ? Elle en parle beaucoup, pour un inconnu)

Voici les dernières (Car Marlène se préoccupe des français, à présent !), toutes chaudes sorties du four :
⦁ Nous sommes en train de travailler pour que chacun puisse bien vivre de son travail ! (Tu travailles ? Tu nous réserves encore un de tes navets, juste avant Noël ? Quelle bonne idée)
⦁ Je suis défavorable à cette proposition ubuesque de dissolution !  (Ben évidemment, tu risques d’être obligée de retourner à tes graffitis lubriques, nettement moins rentables.)
⦁ Ces gilets jaunes  qui se revendiquent du peuple, ils cassent du mobilier, mais qui est-ce qui va tout nettoyer ?  (On pensait que tu t’y mettrais, au moins tu servirais à quelque chose)
⦁ Je ne mettrai pas de gilet jaune, je crois à l’impôt. (Surtout quand il file directement dans ta poche)
⦁ Je suis payée pour écouter les gens, même quand ils sont en colère » (Jusqu’à présent, tu as surtout été payée pour dire des conneries, chère Marlène).
⦁ C’est pas un self-service, Matignon. On ne choisit pas quand on y va ! (Un cabinet ministériel non plus, chère Marlène, et pourtant, tu n’as pas hésité à t’en servir pour la promotion de ton dernier opus libidineux).
Quant aux revendications des gilets jaunes, elle les trouve « extrêmement hétérogènes »
Quand on aura besoin de ton avis, on te fera parvenir un courrier recommandé, d’accord ? Demander l’avis d’une auteure de navets orduriers sur l’avenir de la France, c’est un peu comme faire confiance à un joueur de Poker pour protéger la population.

Marlène distribue des amendes :
https://www.youtube.com/watch?v=OzLjF-ocK_c
Et pour tous ceux qui ne sont pas encore assez énervés :
https://www.tonmag.fr/moquette-elysee-macron/

Anne Schubert