Maroc : M. Boubakeur, un chrétien vient d’être condamné à deux ans de prison…

Publié le 26 octobre 2014 - par - 2 655 vues
Share

Monsieur le Recteur de la Grande Mosquée,

Le Maroc -qui passe pour le moins intégriste des pays musulmans-  vient de condamner un jeune chrétien, Mohamed Al Biladi, à 2 ans de prison, en application de l’article 220 du Code Pénal, uniquement parce qu’il est chrétien. Il aurait, dit-on pour justifier cette peine, fait du prosélytisme, ce dont il se défend… Cela suit l’arrestation et la mise en garde à vue d’un groupe de chrétiens  -bébés et enfants compris-  « coupables » de s’être réunis dans une maison pour prier , et la condamnation à 30 mois de prison d’un musulman converti au christianisme.

Je ne vous ai pas entendu protester, en tant que président du CFCM contre ce manquement à la liberté de conscience, dont vous appréciez pourtant les effets en France…

Abominable islam qui trouve normal que les pays occidentaux lui accordent une place de choix, mais refuse aux chrétiens (et aux adeptes des autres religions) de pouvoir exister librement… quand il ne les persécute pas, ne les égorge pas, ne les crucifie pas, ne les enterre pas vivants, comme on le voit dans l’Etat islamique.

Pour en revenir au Maroc et à la persécution -légère, mais néanmoins réelle- des chrétiens, est-ce à dire que le christianisme est à ce point dangereux pour l’islam qu’il lui faille craindre la concurrence ?

Il est sûr qu’entre le message d’Amour des Evangiles et la liberté de conscience accordée à chacun par le christianisme, et le message de haine, les appels au meurtre des juifs et des « associateurs » véhiculés par les sourates de Médine, sans compter la « soumission » totale qui enlève à l’être humain toute possibilité de choix, il n’y a pas photo, comme on dit familièrement…

Je commencerai à croire à la jolie fable de l’islam, religion de paix et de tolérance, quand l’apostasie sera autorisée dans les pays musulmans, quand il n’y aura pas d’Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème, quand vous dénoncerez les atrocités commises au nom d’Allah pour ce qu’elles sont et non pas pour éviter « l’amalgame » (car, ce qui vous indigne, ce ne sont pas tant les faits eux-mêmes que leurs effets désastreux sur l’image de l’islam !)

Pour le moment, je m’en tiens au jugement porté par Christine Tasin !

Chantal Macaire

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.