Marseille-insécurité : le carnaval des « faux-culs » de l’UMPS

Il ne manquait que la baudruche matamoresque qui squatte « Beauvau »…

Dame, cela aurait fait la cinquantième fois qu’elle se serait précipitée à Marseille et la centième qu’elle serait allée y dire : « c’est inacceptable …Notre politique sécuritaire est en bonne voie…Nous allons dépêcher 22 pandores de plus… » Elle a peut-être senti son ridicule et pris conscience que plus personne ne donne foi à ses paroles…Un éclair de lucidité…On peut rêver…

Sinon, elles y étaient toutes, les Grosses Têtes politiciennes locales, oui, toutes  ensemble, toutes ensemble… Ouais!

Toutes ensemble autour du haut fonctionnaire formaté  ENA, appelé « préfet », chargé de faire avaler l’insigne brouet de la politique socialo-écolo mise en oeuvre par le Matamore de Beauvau, de noyer les réalités dramatiques de la vie quotidienne à Marseille sous les promesses les plus vaseuses et surtout de masquer le vrai diagnostic expliquant la situation …Par charité publique, orientons-le vers la lecture de « Riposte Laïque », ça l’informera de ce qu’il doit savoir…et ça lui permettra de voir que les citoyens de ce pays ne sont pas dupes de ses  discours ineptes…(1)

Oui, tous ensemble…De l’ineffable et pagnolesque Gaudin à l’apparatchik de naissance Mennucci, de la ministre inconsistante Carlotti aux crocs affûtés de la sénatrice Ghali qui se découvre une âme de guerrière sans toutefois abandonner sa zone prioritaire d’habitat hors « Cités », du vieux politicard dhimmitisé Vauzelle au fringant ambitieux Caselli qui essaie de se dédouaner de toute responsabilité, du « rodomontant »  Jibrayel venu tout droit de sa villa de Mazargues à l’écolo de service (pour le moment) Zéribi se ménageant une porte de sortie électorale en faisant mine de  dénoncer la vacuité de cette assemblée, en passant par l’UMP Boyer jouant les opposantes de pacotille…

Oui, toutes les grosses têtes politiciennes locales, les municipales approchant, qui tentent de se refaire une virginité en faisant semblant de s’attaquer à l’insécurité chronique qui sévit à Marseille.

D’ailleurs, à l’occasion de ce « pacte national pour la sécurité » appelé de ses voeux par le capitaine du pédalo tout occupé à naviguer vers la Syrie pour sa seule gloriole imbécile, on a pu noter qu’il y avait, ce jour là, en Préfecture, au moins deux spécialistes pour apporter analyse et solutions…

La députée Andrieux d’abord, ex-vice présidente socialiste de la Région (présidée par Vauzelle!), toujours  membre du groupe socialiste à l’Assemblée, et condamnée à trois ans de prison (dont un ferme) pour détournement d’argent public, en particulier pour avoir versé des subventions importantes à une association des « quartiers sensibles » afin de nourrir sa clientèle électorale…

Et puis, le sieur Guérini, sénateur socialiste et président du Conseil Général, toujours en poste, mis en examen trois fois pour des activités de « type mafieux » et appelé à comparaître devant un tribunal « incessamment sous peu »!

Des experts, vous dis-je, qui en connaissent un rayon dans le domaine de la délinquance en « col blanc » et dont les compétences ont pu être utiles, n’en doutons pas!

En tout cas, leur odeur pestilentielle n’a fait fuir ni le fonctionnaire représentant l’Etat, ni les élus UMP, ni les élus socialistes…C’est vrai que le Menucci comme la Carlotti ou le Jibrayel ont assuré, il y a peu, l’élection du Guérini et participé activement à sa campagne électorale… Tout ce « beau monde » se tient par la barbichette, ma chère…

Et tout ce « beau monde » se tient d’autant plus solidairement qu’il agit globalement pour organiser la délinquance locale et l’insécurité ambiante.

Car si Marseille est devenue un cloaque où s’agglutinent des populations qui nourrissent la délinquance quotidienne qui pourrit la vie des citoyens « de base », c’est qu’elle a accueilli des flux migratoires de complaisance et de peuplement qu’elle a entassés dans des cités devenues des zones de « non droit », laissé s’implanter l’économie illégale sous toutes ses formes (drogue, travail illégal, prostitution, mendicité organisée, recel…) afin « d’avoir la paix sociale » (dixit novlangue socialiste et ump unis…), développé un assistanat social qui justifie les activités illégales et fonde un clientélisme électoral intense, cultivé un multiculturalisme qui a construit des espaces communautaires largement travaillés par la religion islamique en particulier, pratiqué un laxisme judiciaire patent et favorisé toutes les compromissions à la limite de la corruption …

Tout cela au nom d’une politique nationale pratiquée aussi bien par les PS (et ses alliés « cocos », écolos et mélenchoniens) que par l’UMP et le « Centre », politique migratoire portée par Schengen, la libre circulation de la main d’oeuvre imposée par les oligarchies financières mondialistes …la volonté de détruire le Peuple de France et la Nation Française.

Politique nationale pratiquée sur place par des élus dont les pedigrees judiciaires sont longs comme des jours sans pain , quand on les globalise, et qui donnent ainsi, à la délinquance potentielle, l’exemple de ce qu’il faut faire pour être bien considéré des « media » et des « dîners en ville ».

Si l’on veut ramener la sécurité dans la vie quotidienne des Français, à Marseille comme ailleurs, sans fermer les frontières, éradiquer l’immigration illégale, revoir la politique laxiste du « droit du sol », supprimer l’assistanat social, réformer l’accès à la nationalité, expulser tous les étrangers ayant commis un délit, nettoyer les cités et banlieues des bandes de voyous (à expédier « aux Kerguelen », par exemple) et vider les « caves » de leurs armes, imposer le retour obligatoire « au travail », pratiquer la « tolérance zéro » à l’ancienne manière « newyorkaise », …bref, sans mettre en place une nouvelle politique dans tous les domaines, on se fourvoie, on noie le « poisson », on prend le citoyen pour un « demeuré »…

gaudin-carlotti-vauzelle-gueriniC’est pourtant cela qui vient d’être fait à Marseille avec cette nième réunion carnavalesque et ce « pacte national » qui n’est qu’une « parole verbale » de plus.

A propos de « national », avez-vous remarqué que les représentants du mouvement de Marine Le Pen (crédité de 25% des voix dans le sondage du jour) n’ont pas été invités à débattre et à proposer leurs solutions?

PS et UMP, même combat pour tromper les électeurs, éviter les vraies solutions, se maintenir en place dans un jeu d’alternance qui n’est qu’un trompe l’oeil…

Eh, Marseillais, 25% pour le Rassemblement « Bleu Marine »?

Encore un effort…C’est 30, c’est 35% qu’il faut lui donner pour sortir enfin de la spirale infernale de l’insécurité locale et mettre en place une nouvelle orientation.

Empédoclatès

1- http://ripostelaique.com/marseille-les-faux-culs-de-lumps-sont-les-vrais-coupables-de-la-mort-dun-jeune-homme-de-23-ans.html

 

 

image_pdfimage_print