1

Marseille : l’assassin, clandestin, avait été arrêté dix fois ! J’accuse tous les salauds !

Marseille : l’assassin, clandestin, avait été arrêté 10 fois ! « Ils » ont le sang des deux cousines sur les mains

On en est malades. Le tueur de Marseille était depuis des années en France, en toute illégalité, identifié sous 7 identités différentes (il sert à quoi leur fichier des empreintes digitales ?), connu et reconnu des services de police et de la justice pour des faits de délinquance… Était chez nous, et  dans la rue. Et libre. Libre de tuer les nôtres. Et cela durait depuis 12 ans… 12 ans !!!

Il avait même été arrêté ce week-end à Lyon pour vol à l’étalage… et relâché.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-la-gare-de-marseille/marseille-ce-que-l-on-sait-de-l-assaillant-de-la-gare-saint-charles_2399190.html

Il avait 30 ans… De quoi vivait-il ? Où vivait-il ? Les Français ont le droit de savoir.

Quand il est tombé entre les mains de la police et, on ose l’espérer, de la justice, personne n’a levé le lièvre, n’a déclenché de procédures d’expulsion ? Les Français ont le droit de savoir.

Y a-t-il eu des procédures d’expulsion ? Les Français ont le droit de savoir.

Y a-t-il eu de bonnes âmes, de bons gauchistes… qui se sont opposés à son expulsion ? Les Français ont le droit de savoir.

Y a-t-il eu des policiers écœurés de se mettre en quatre pour l’arrêter et de devoir le relâcher par ordre d’un juge ? Les Français ont le droit de savoir.

Y a-t-il eu des juges pour décider que ses faits de délinquance étaient mineurs et qu’il pouvait vivre en liberté chez nous ? Les Français ont le droit de savoir.

J’accuse

J’accuse les européistes au pouvoir en France depuis 2005, qui ont piétiné le vote des Français en 2005. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans  sur les mains.

J’accuse Juncker, Merkel, Sarkozy, Chirac, Hollande, Macron d’avoir délibérément mené une politique de préférence étrangère, d’invasion migratoire. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse Pascal Clément, Rachida Dati, Michelle Alliot-Marie, Michelle Mercier, Christiane Taubira, Jean-Jacques Urvoas, François Bayrou et Nicole Belloubet, qui furent ou sont ministres de la Justice. Ils ont permis, grâce à des procureurs aux ordres, de rendre une justice hostile aux lanceurs d’alerte et favorable aux délinquants étrangers. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

Et le procureur de Marseille, vous croyez qu’il va porter plainte contre les apprentis djihadistes qui, hier, ont fait le signe de la victoire à la gare Saint-Charles ? Il a le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse les journaleux des médias officiels qui désinforment, manipulent l’opinion, jettent délibérément le discrédit sur ceux qui s’opposent à l’invasion migratoire, sur ceux qui refusent les clandestins dans notre pays. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse Mélenchon, Hamon, les Zadistes et autres antifas qui se battent pour que la France devienne Bab EL Oued. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse les associations félonnes qui usent de tout leur pouvoir pour faire entrer des clandestins chez nous et les y maintenir, à tout prix. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse les juges idéologiquement dévoyés qui font passer leurs engagements politiques avant leur éthique, avant l’intérêt de la France et des Français. Ils ont relâché un assassin potentiel, puisqu’en situation irrégulière et musulman. Ils ont le sang de deux cousines de 20 et 21 ans sur les mains.

J’accuse. 

Pendant ce temps, deux familles sont dans le désespoir. Et elles ne pourront même pas faire leur deuil en se disant que c’était inévitable. Elles vont, pendant tout le reste de leur vie, se réveiller en sursaut, repasser le fil des événements, se demander pourquoi l’assassin était en France, pourquoi il n’était pas en prison, pourquoi, pourquoi , pourquoi…

Pendant ce temps, des monstres comme celui de la gare Saint-Charles se préparent dans l’ombre à endeuiller d’autres familles pendant qu’un Collomb ose demander s’il s’agit d’un attentat terroriste.

Pendant ce temps, Frédéric Pichon, l’avocat de Pierre Cassen et de Christine Tasin, est pris 4 jours cette semaine au tribunal pour différents procès intentés à ses clients, lanceurs d’alerte contre l’islam et l’immigration.

Ils ont tous du sang sur les mains. Et ils osent encore parler à la télé, se balader dans les rues comme Macron répétant ad nauseam « bonjour, vous allez bien ?  », sachant que des crétins patentés vont pendant des jours raconter à leur entourage qu’ils ont touché la main de Macron. Eux aussi ont du sang sur les mains.

Et les électeurs de Macron ? Et ceux qui ont voté blanc ou se sont abstenus, permettant son élection ? Ils ne sont pas innocents. Eux aussi ont du sang sur les mains.

Tous responsables, tous coupables. Je sens, du fond de ses peurs, de sa détresse, monter un immense souffle de révolte de notre peuple.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/02/marseille-lassassin-clandestin-avait-ete-arrete-10-fois-ils-ont-le-sang-des-deux-cousines-sur-les-mains/