1

Marseille, victime d’une basse vengeance de Véran contre Raoult ?

Afficher l’image source

Il est permis de se poser la question,  tant la punition collective infligée aux Marseillais est hallucinante.

Au plan économique, ce reconfinement  des bars et des restaurants  est une véritable mise à mort de la profession.

Au plan sanitaire, tous les indicateurs  du CHU de Marseille contredisent le discours apocalyptique d’Olivier Véran.

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-437548-coronavirus-enorme-colere-a-marseille-dans-les-bars-les-restaurants-et-chez-les-politiques-locaux-apres-les-annonces-d-hier-soir-d-olivier-

Comment  le ministre de la Santé a-t-il pu classer Marseille parmi les zones « rouges écarlates », comme la Guadeloupe, alors que l’IHU de Marseille affirme, chiffres en mains, que la situation est sous contrôle ?

Lequel des deux, du ministre de la Santé ou du druide marseillais, ment aux Français ? On connaît la réponse…

Selon le bilan quotidien de l’IHU, il est incontestable que la situation s’améliore et que l’aggravation temporaire de la situation sanitaire à Marseille n’est due qu’à la saison touristique, qui a largement compliqué la donne.

Le Pr Philippe Parola, adjoint du Pr Raoult, déclare que le nombre de tests positifs est en baisse, ainsi que le nombre d’hospitalisations et de malades admis en réanimation. Tout est sous contrôle.

Il n’y a donc aucune raison de s’alarmer. Non seulement on traite les malades du Covid-19, mais on soigne les autres pathologies. Aucun service n’est saturé.

https://www.cnews.fr/emission/2020-09-24/lheure-des-pros-du-24092020-1001598

De plus, la mortalité est en baisse dans le monde entier.

Le virus a muté et affiche une moindre virulence qu’au printemps.

Mais quand Olivier Véran analyse des chiffres vieux de huit jours, le Pr Raoult  travaille sur des statistiques quotidiennes.

https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

Par conséquent, Olivier Véran ment et va détruire la vie de milliers de Marseillais, par son refus obstiné d’écouter le Pr Raoult.

Combien de faillites, combien de chômeurs, combien de suicides seront à mettre sur le compte de cette décision tragique, prise de façon unilatérale sans la moindre concertation ?

Le ministre de la Santé a-t-il toute sa tête ? Est-il affolé au point de faire n’importe quoi ? Est-il suffisamment compétent ? On se le demande !

Tout, absolument tout, est décidé dans la plus totale incohérence.

Pourquoi alléger le dispositif  Covid à l’école, tout en le durcissant dans les villes ?

Pourquoi fermer les bars et les restaurants à Marseille, où toutes les mesures de distanciation sont prises, tout en laissant les usagers s’entasser comme des sardines dans les transports ?

Pourquoi fermer les restaurants, y compris les terrasses aérées, et laisser les cinémas et les théâtres ouverts ?

Pourquoi dilapider deux milliards en tests rendus totalement inutiles, à cause de résultats beaucoup trop tardifs ?

Autant de questions qui démontrent l’amateurisme du gouvernement dans la gestion de cette crise. Ça patauge misérablement de haut en bas.

Il est clair que c’est la panique à Paris, parce que depuis la fin du confinement, RIEN n’a été fait pour augmenter le nombre de lits, pour renforcer le personnel soignant ou doter les hôpitaux en équipements suffisants.

Une fois de plus, incurie et inconscience sont de mise.

Selon bon nombre de médecins, la situation des hôpitaux n’est pas meilleure qu’en mars 2020 !! Le manque de moyens matériels et personnels est catastrophique.

Macron et l’équipe de bras cassés qui l’entoure vont finir par détruire totalement notre économie, avec  un bilan humain épouvantable.

Depuis décembre 2019, la gestion de cette crise sanitaire n’a été qu’une suite de décisions  à contre-courant. Le summum de l’incompétence.

« Y a-t-il une erreur qu’ils n’aient pas commise ? », interroge le Pr Perronne, dans son best-seller de l’été. « L’union sacrée de l’incompétence et de l’arrogance ».

Aucune anticipation, une inertie criminelle pendant deux mois, un manque de moyens digne du tiers-monde, un confinement  tardif plus nocif qu’utile et un déconfinement raté.

Au hit-parade du n’importe quoi, ce gouvernement coche toutes les cases.

Véran a-t-il les nerfs assez solides et les compétences nécessaires pour être un ministre du temps de crise ? Telle est la question qu’on se pose à l’IHU de Marseille !!

Si la réponse est non, ce ministre incapable et l’ensemble du Conseil scientifique doivent démissionner avant de tuer le pays.

De plus, tout démontre que la fermeture des bars et des restaurants n’a aucune incidence sur la propagation de la maladie.

Fermer un bar à 22 heures, cela incite les clients à aller s’enfermer entre amis dans un appartement confiné. C’est donc pire.

En attendant, c’est la colère et la consternation qui gagnent les Marseillais.

Si Olivier Véran avait  un soupçon de bon sens, il aurait  consulté au préalable les élus locaux marseillais et  le professeur Raoult, avant de décréter la mise à mort de toute une profession, forte pourvoyeuse d’emplois.

Comment Macron a-t-il pu reconduire un tel incapable dans ses fonctions, lors du dernier remaniement ? Cela aussi, c’est ahurissant.

Jacques Guillemain