Martin Blachier « envoûté » par Brichel !

 
Ce fut le médecin le plus médiatisé, il a fait 2000 apparitions télévisées… disant souvent tout et son contraire.  Devenu célèbre et chroniqueur sur CNews, Martin Blachier, 36 ans, publie ses mémoires de guerre du Covid ou Mega gâchis, histoire secrète de la pandémie, ainsi résumé par son éditeur:
 
« Pourquoi, sur le Covid, Martin Blachier n’a-t-il pas été écouté par la technocratie d’État ? En quoi ses modélisations ont-elles menacé le corporatisme du système de santé ? À quoi renvoie le pouvoir occulte qui régente nos vies ? Le récit de son combat et l’alerte sur notre démocratie par le plus médiatique des médecins.
Dans ce document choc, le plus médiatique des médecins, invité sur tous les plateaux télé, dévoile les vérités cachées sur la crise de la Covid, livre le récit de son combat contre la technocratie et lance l’alerte sur les dérives de notre démocratie.

Si on avait écouté Martin Blachier, ses modélisations et ses prévisions, nous aurions anticipé les vagues et les variants, limité les confinements à répétition, accéléré les vaccinodromes et les autotests, contenu le désastre économique, politique et psychologique des milliards partis en fumée, des dépressions collectives, des doutes et des fureurs de tous bords.
Mais, pour masquer leur incompétence et leur impuissance, pour couvrir leurs indécisions et leurs erreurs, pour poursuivre leur confiscation du pouvoir, les ministères et les agences, les administrations et les corporations ont tout fait pour le bâillonner. Et ce n’est que grâce aux médias qu’il a pu briser l’omerta des institutions.
Des manœuvres secrètes des apparatchiks aux consultations clandestines des dirigeants, Martin Blachier révèle ici les rouages et les coulisses d’un pays qui tue son talent. »
 
 
D’une très longue interview très entre soi, par Natacha Polony du magazine Marianne ressortent peu d’inédits et des secrets pour crédules ou inattentifs. 
 
Pendant l’an I du Covid, Macron a laissé les pleins pouvoirs à Jean-François Delfraissy, retraité de 72 ans, spécialiste du sida, lequel a coopté des copains pour « faire de la décoration » et des honoraires… et former ce fameux Conseil scientifique qui décidait, en grand secret, par réunion zoom ou sur un coin de table, du devenir sanitaire et économique des Français, dont les confinements, les couvre-feux, etc. Une dizaine de catastrophes, que Foutriquet remercia de leur gestion calamiteuse, entre autres, à coup de médailles ! À écouter Blachier, tout juste si Delfraissy n’a pas fait un coup d’État… obligeant Manu à lui obéir…
 
Véran s’accroche au job !
 
 Pour imposer sa volonté, Emmanuel Macron aurait même dû « s’opposer » plusieurs fois à son ministre de la Santé, lequel n’a fait qu’arbitrer entre des intérêts divers, jamais celui des patients. Nous l’avions remarqué…

« L’ambiance, entre les deux, est à couper au couteau », lui aurait affirmé un journaliste. Des oppositions à répétition qui compromettent l’avenir politique d’Olivier Véran au sein du gouvernement Macron. Ce 10 mars, Libération a rapporté qu’il souhaite conserver sa place si Macron était réélu : « J’ai été ministre de la crise sanitaire pendant deux ansJ’aimerais bien maintenant être ministre de la Santé à temps plein ».  Qu’il prenne sa retraite, il l’a méritée…

Blachier déplore la mise en place des passes sanitaire et vaccinal : « À l’origine de cette décision, il y a surtout une méprise totale quant aux effets des vaccins sur la transmission du virus », « les vaccins sont bien efficaces contre les formes graves, mais cela n’empêche pas la contamination ». D’après lui, les passes ont été une erreur car ils ont engendré beaucoup de transmissions du virus qui auraient pu être évitées. Mais Macron n’est jamais revenu en arrière car il n’a jamais tort…

Blachier également. C’est toujours un convaincu du « vaccin ». N’oublions pas qu’il préconisait de très lourdes amendes pour ceux qui le refusait…
 
Quant aux médecins qui venaient nous terroriser sur les plateaux, il ne s’agissait que « de barons défendant des intérêts particuliers, leur caste et pas les patients », « la France est gérée avec des chasses gardées, du corporatisme, plus fort que la raison… ». Ces experts en tout et en rien, comme nous l’avions remarqué, ne faisaient que lire la presse ou se répéter les uns les autres… et terrorisaient l’exécutif.
Blachier  directeur ou ministre de la Santé ?
 
Plus subtilement qu’un Ménard, il ne manque jamais d’encenser Foutriquet, croyant (espérant) apparemment en sa réélection… et peut-être une promo pour lui, d’autant plus que désormais, il copine avec Brichel… Selon le site Gala : « C’est accompagné de Gérald Kierzek, en mai 2021, que Martin Blachier se rend au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré et y rencontre Brigitte Macron ». Une entrevue édifiante…

 « Aussi ne suis-je qu’à moitié surpris lorsque, courant mai 2021, Gérald me demande si j’accepterais de l’accompagner à l’une de ces occasions. (…).Evidemment, j’accepte la proposition et, le 31 mai, à l’heure dite, je suis devant l’Elysée, avec mon inusable sac à dos et, fait rarissime, une cravate autour du cou. (…) Conduit dans un salon doré, je patiente une dizaine de minutes avant d’être chaleureusement accueilli par Brigitte Macron. Elle est naturelle, a le contact facile et me remercie pour ce que je fais : « C’est très important, vous devez continuer ». Elle est suivie d’un des conseillers du président qui, en effet, a toutes les raisons d’être là : « C’est moi qui lis tout ce que vous envoyez », me glisse-t-il. Nous passons à table, autour d’une copieuse mais diététique assiette de crudités et, là, son message devient plus clair : « Le président est seul contre tous, et parfois il doit affronter d’énormes pressions. Et puis, est-ce que nous recevons vraiment les données les plus exactes, les plus utiles ? » Brigitte Macron semble inquiète mais surtout désireuse de connaître la vérité. », « Elle est adorable, c’est vraiment quelqu’un qui a un contact extrêmement facile », « Vous êtes complètement envoûté en fait, c’est quelqu’un qui est dans le contact, dans l’humain. Elle sent très très bien les choses, donc j’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer. »

 
Excepté des anecdotes et sa romance avec la psychologue Marie-Estelle Dupont, rencontrée dans « L’heure des pros », ce livre ne nous apprend pas grand-chose. Blachier n’allait pas démolir « la politique sanitaire » de Manu… les vérités, nous les connaissons et les dénonçons depuis le début.
 
Que Macron se défile ou pas, il faudra revenir sur le bilan calamiteux  de cette gestion de crise, l’obligation « vaccinale » d’une génothérapie en AMM conditionnelle, les mesures liberticides, les responsables, etc. La guerre en Ukraine ne le protégera pas longtemps de ses dérives délires et collusions. Même réélu, il devra assumer.
 
Quant à Blachier, s’il a perdu plus de cheveux encore, comme tous les profiteurs de guerre, il se sera a minima enrichi de notoriété voire davantage…
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
18
1

9 Commentaires

  1. Ce monsieur n’est pas médecin au sens strict il a le diplôme mais c’est un scientiste en fait pour lui la médecine est une science alors que ce benêt n’a pas encore compris que c’est un art ce triste sire à la poubelle avec sa psycho et pitié ne nous ‘infligez plus sur cnews

  2. Va chier Martin Circus. C’est en permanence une masturbation cérébrale avec une décharge saccadée de contradictions nauséabondes.

  3. Il a certainement sauf erreur negociė pour qu ils ne vaccinnent pas ses gosses avec la migitte.

  4. Le voilà qui ramène sa fraise si on l’avait écouté il y aurait eu des milliers de morts un nul de nul à virer
    S’il espère faire fortune avec son livre il est mal barré
    Il ferait mieux d’aller acheter une veste car celle qu’il porte depuis le début du covid doit être usée à force de la retourner
    Pauvre type

  5. Tous ces types sont des fumiers, blachier compris. Vouloir imposer la « vaccination », sauf quand il s’agit de ces enfants. De qui se moque t’on ? Protège des forymes grave … ben voyons. Traitements précoces des les 1èr symptômes voilà ce qu’il faut faire . Ces gens ont autorisés le rivotril, ils tué des gens par procuration, voilà la réalité ! Pour finir, le mari d’une cousine, moins de 50 ans, deux infarctus à la 3eme injections, en une semaine et après discussion avec le cardiologue , les infarctus ont augmenté de 20%. Tous ces types sont la lie de l’humanité et je pèse mes mots

  6. Tous ces types sont des fumiers, blachier compris. Vouloir imposer la « vaccination », sauf quand il s’agit de ces enfants. De qui se moque t’on ? Protège des formes grave … ben voyons. Traitements précoces des les 1èr symptômes voilà ce qu’il faut faire . Ces gens ont autorisés le rivotril, ils tué des gens par procuration, voilà la réalité ! Pour finir, le mari d’une cousine, moins de 50 ans, deux infarctus à la 3eme injections, en une semaine et après discussion avec le cardiologue , les infarctus ont augmenté de 20%. Tous ces types sont la lie de l’humanité et je pèse mes mots

  7. Nul à Blachier !

  8. Blachier a toujours dit tout et son contraire en permanence, c’est le jeu de la manipulation d’un escroc mais surement pas d’un médecin.

  9. mais ce même trou du cul fait partie des criminels qui ont fait obstruction aux traitements naturels qui fonctionnent en Afrique et en Asie et qui ont fait la promotion du poison ARN anti Covid qui ne sert qu’a créer des effets néfastes outre des commissions

Les commentaires sont fermés.