Martin Hirsch, faux généreux, vrai nuisible

La première fois que j’ai vu Martin Hirsch, c’était à la télévision au début des années 2000 ; il était au chevet des miséreux, la nuit, dans un froid glacial. Certains y verraient un signe de bonté et de charité dans la suite de l’abbé Pierre, puisque Hirsch dirigeait les Compagnons d’Emmaüs… Il était dans son rôle, en somme.

Ben non, tout chrétien sait que la charité est anonyme ; le fait que les journalistes mettaient en scène  Hirsch m’a fait soupçonner qu’il cherchait la lumière des médias pour se faire connaître et se placer ; bref, une opération de communication, au détriment des plus faibles.

Intuition juste, car cet énarque a rejoint la politique avec Sarko après avoir trahi l’héritage de l’abbé Pierre. En effet, il a transformé les Compagnons d’Emmaüs en esclaves rémunérés 2 euros de l’heure, en mettant en place des méthodes de management plus que discutables, afin que cette fondation caritative devienne rentable, ce que les journalistes ont qualifié de « business de la misère. »

https://t.co/7mF3BkIm38

Martin Hirsch ? C’est donc un gros poisson ambitieux, que l’on retrouve toujours à la tête d’une haute administration quelles que soient les majorités, et qui n’hésite pas à nager en eau trouble… c’est un socialiste qui fréquente le marigot d’Anne Hidalgo et de Hollande, mais qui a été pêché par Sarko, qui l’a nommé haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté en 2007 ! Une jolie prise !  Sarko nous a vendu sa camelote sociale en utilisant l’image du remplaçant de l’abbé Pierre. À vomir.

Et c’est la période paillettes et projecteurs pour notre tartuffe, car Hirsch joue les starlettes sur les plateaux de télévision ; il participe par exemple au « News show » de Canal+, animé par Bruce Toussaint. C’est un jeu, une sorte de quiz, où deux équipes s’affrontent. Bruce Toussaint interroge donc Hirsch sur le dernier livre de Zemmour (Mélancolie française) ! Un hasard ! Certainement ! Et  il en dit à cette occasion le plus grand mal (est-ce étonnant ? le Canal + de cette époque était le temple du politiquement correct et de la  » bien-pensance »!).

Et brusquement, voulant faire son intéressant, faire du bad buzz pour qu’on parle de lui, Martin Hirsch balance  cette déclaration débile :  » la vraie intégration, c’est quand des catholiques appelleront leur enfant Mohamed. »

Après ce signe de soumission au système, Martin reçoit une récompense, l’AP-HP, en 2013.

https://t.co/Ictx1RhjTi

Maintenant, on comprend pourquoi il a été nommé directeur de l’AP-HP, alors qu’il n’est pas vraiment médecin mais biologiste de formation ; c’est bien cette absence de morale, de valeurs et de conscience qui séduit en premier lieu les élites mondialisées.  Elles admirent cet énarque qui a été capable de transformer une sainte association caritative Emmaüs, en usine à fric !  Elles trouvaient en lui un vrai potentiel, il était donc le candidat idéal pour « moderniser l’hôpital« .

Oui, c’est l’expression consacrée pour signifier massacrer l’hôpital ! L’urgentiste Christophe Prudhomme lui reproche d’avoir « supprimé des lits, fermé des hôpitaux, imposé une réorganisation du temps de travail… Bilan ?  « un hôpital délabré ». Et c’est cet hôpital qui devra répondre à la crise du covid !

Lors de la période du pic de l’épidémie en France au printemps 2020, le pourcentage de décès en réanimation était alors évalué à 43 % à l’AP-HP et 41 % hors AP-HP. Un taux significativement différent de celui obtenu à l’IHU de Marseille de l’ordre de 16 %. Les Français vont découvrir que les gens meurent du covid 4 fois plus dans les hôpitaux parisiens qu’à Marseille chez Raoult. Le délabrement en est la cause, dû à la mauvaise gestion, signée Hirsch ! Des soignants ont témoigné de l’absence de matériels adaptés (masque, blouse…) et c’est pourquoi les patients  attrapaient le covid à l’hôpital,  ainsi que de nombreuses maladies nosocomiales… Une boucherie.

Comment cacher ce désastre ? Eh bien en diffamant Raoult !

Le 29 juillet 2020, Didier Raoult porte plainte devant le procureur de la République de Paris pour dénonciation calomnieuse contre Martin Hirsch, qui l’a accusé d’avoir tenu des propos « [s’apparentant] à un faux témoignage » alors qu’il s’exprimait sous serment devant la commission d’enquête parlementaire sur la pandémie du covid-19.

Martin Hirsch, battu au tribunal, cherche sa revanche ; il envoie son ancien bras droit à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris, François Crémieux, qui prend la tête du CHU de Marseille et tente d’obtenir la démission de Raoult par tout une série de pressions dégueulasses, mais notre Panoramix marseillais a la tête dure, il en a vu d’autres… et il résiste toujours.

Voilà, Martin Hirsch en chien servile du gouvernement dézingue tous les médecins qui sont restés fidèles à leur serment d’Hippocrate, pas seulement Raoult mais aussi Peronne. Le 17 décembre 2020, Martin Hirsch démet le docteur de ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Garches, et il l’accuse de manquer à la déontologie médicale.Oui, Hirsch, qui a vendu son âme à Big Pharma,  accuse de manquement à la déontologie un lanceur d’alerte !

Mais nous avons encore le professeur Michaël Peyromaure, chef du service d’urologie de l’hôpital Cochin à Paris, qui  dénonce les pressions qu’il subit au sein de l’AP-HP, de la part de son directeur Martin Hirsch ! Car Peyromaure allait à l’encontre de la propagande covidiste de son patron, il refusait la vaccination des plus jeunes !

Sous Hirsch, on retrouve la mafia des médecins pro-Big Pharma comme Yazdan Yazdanpanah très lié à Fauci, parrain des « no fakemed », milice qui traque les opposants à leur corruption.

Voilà, tous les médecins intègres dépeignent Hirsch comme un dictateur, froid, ambitieux, un fonctionnaire sans état d’âme, qui écrase tous ceux qui essaient de lui résister.

Et surtout incompétent !

Pour masquer le délabrement de l’AP-HP,  Hirsch cherche un bouc émissaire à sa mauvaise gestion ; il accuse donc les non-vaxx d’être responsables de la déprogrammation des opérations urgentes des hôpitaux. C’est un élément de langage entendu dans le monde entier, de l’Australie en passant par le  Canada, sorti  du cerveau malade  d’un communiquant de McKinsey… dont on a appris qu’une équipe était venue prêter main forte à Hirsch, qui s’était empêtré dans sa communication et qui devait absolument maquiller son bilan.

Et Hirsch passe à l’attaque le 26 janvier 2021 sur le plateau du collabo Patrick Cohen : « Est-il logique de bénéficier des soins gratuits quand on a refusé pour soi la vaccination gratuite et qu’on met doublement en danger les autres, en pouvant les contaminer et en pouvant prendre une place en soins intensifs nécessaire pour un autre patient ? ».

Ces propos remettent en cause l’éthique médicale, car si on commence à soigner en fonction de son comportement, on met en place un contrôle social à la chinoise, qui touchera les fumeurs, les obèses… Pour sortir une telle saloperie, il faut aller très loin dans la collaboration et la perte des valeurs. Raoult nous apprend aussi que les triple vaccinés atteints par omicron sont plus contagieux que les non-vaxx !

Mais ce n’est encore une fois qu’une technique de diversion, car les rapports de l’ATIH  soulignent les mensonges de Hirsch, le covid n’a jamais débordé les services hospitaliers (2 % d’occupation des lits durant l’année !). Ce ne sont donc pas les patients non vaccinés qui conduisent aux déprogrammations, mais le manque de personnel, notamment au bloc opératoire et la suspension des soignants non vaccinés, que Hirsch a éjectés avec un petit plaisir sadique.

Comme son maître Macron, Hisch est incapable d’assumer ses actes, il n’a plus que le mensonge et la diffamation comme seule défense. Un nuisible XXL.

C’est ce que dit en termes plus choisis cet ancien employé de l’AP-HP :

https://twitter.com/i/status/1486589683698221059

L’urgentiste Gérald Kierzek achève son portrait en deux coups de pinceaux :  « Hirsch ?  Ceux qui ne le connaissent pas le prennent pour l’abbé Pierre. Ceux qui le connaissent pour Caligula ».

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
17

11 Commentaires

  1. Monsieur a voulu saquer Peronne.
    Avez-vous remarqué que Hirsch ressemble à castex? Mais avec des cheveux…

  2. un parcours exemplaire, bouffer à tous les rateliers , une carrière bien batie, pourvu que les pauvres restent pauvres

  3. Pour résumer, c’est le portrait d’une belle saloperie, il vaut même pas la corde pour le pendre, PEYROMAURE était hier sur un média, il n’a pas raté tous ces salopards.

  4. Encore un grand humaniste de la gauchiasse adepte du « Donne-moi ta montre et je te donnerai l’heure ».
    Combien de postes supprimés par cet individu dans les hôpitaux parisiens ?
    À vomir.

  5. Pire que cela, cet individu ne veut pas soigner les « non-vaccinés »!
    Il faut rappeler que lorsqu’il y a une guerre les médecins soignent les soldats de leur pays et aussi les soldats ennemis, c’est la règle en dehors des pays barbares.
    Il a probablement fait école car il y a des « médecins » qui refusent de recevoir et soigner des malades du covid, c’est comme si les pompiers refusaient d’éteindre un incendie sous prétexte que le feu ça brûle !

    L’ordre des médecins s’est totalement discrédité en ne défendant pas le droit des médecins à prescrire des traitement autre que le « Doliprane inefficace » car si être médecin c’est simplement appliquer un protocole défini par une autorité administrative, ce n’est pas la peine de leur faire faire 10 ans d’études pour en faire des abrutis ; 1 ou 2 ans après le bac (même dévalorisé) suffit pour appliquer des consignes bêtes et méchantes.

    • mais les hôpitaux commencent à manquer de sang, ils refusent de soigner les non-vaccinés, ils les refoulent comme des chiens, mais ils font appel à la collecte de sang MÊME SANS PASSE donc des non-vaccinés. Le sang des vaxxinés coagule trop rapidement et bouche les tubulures. Non-vaxxinés, prenez bien conscience que votre sang est précieux et ne le donnez pas à ces tueurs sans contrepartie.

  6. Ce type est un malfaisant prêt à tout pour se maintenir en haut de cette « haute administration » qui ne vit que pour elle-même, en prenant les citoyens Français pour des demeurés. Il paiera tôt ou tard sa stupidité, et son arrogance; ce ne sera que soulagement pour la gestion des affaires sociales de notre pays.
    En gros, je me demande à quoi servent des types comme ça?

    • sarkozy en a rajouté en créant les ARS bourrées de fonctionnaires trop bien payés qui prennent le pas sur les médicaux : le système médical français est asphyxié par les administratifs, il fut beau, il est maintenant foutu.

Les commentaires sont fermés.